08/02/2011

Tahrir Squares world wide

 

 

probus hercule1.jpg

Hercule avec ses attributs sur une monnaie de Ticinum

 

« Il y a un an, j’ai passé 10 jours au Tahrir Square, le Caire, avec 1400 protestateurs auxquels Moubarak avait interdit l’entrée à Gaza  Nous avons été menacés. Harcelés et sous la constante surveillance de policiers en civil. C’était une expérience terrible de dictature, de répression par le pouvoir de l’empire. » (John Dear, voir adresse à la fin de texte)

Aujourd’hui je suis en pensée avec les Egyptiens occupant Tahrir Square et qui demandent la fin de trente ans de régime brutal de Moubarak soutenu par les Américains.

Les Egyptiens veulent la justice, la démocratie non-violente et une vraie libération.

La lutte des Egyptiens est, semble-t-il, la lutte de l’espèce humaine poussée irrésistiblement à briser les chaînes des empires pour la liberté purifiée de toute violence. Il est grand temps!

"Come Out, My People!": God's Call Out of Empire in the Bible and Beyond.” (Orbis Books)  “Sors! Mon Peuple  de tous les murs impériaux bibliques et au-delà.” Le dernier livre de Wes Howard-Brook riche de précieux commentaires politiques échos l’appel de Dieu à s’échapper des cultures impériales violentes pour construire une vie d’amour et de paix.

Albert Nolan, je l’ai souvent mentionné, publié « Jésus avant le Christianisme » et Wes Howard-Brook a publié « l’Eglise avant le Christianisme ».

A travers la broussaille biblique, il s’agit de découvrir Jésus qui nous appelle à renverser les empires pour faire partie de la « famille » ou du « règne » de Dieu.

Des guerres, des injustices, des violences, des rois, des empires jonchent la bible et nous sommes sourds à l’appel du Créateur à la « liberté des enfants de Dieu!»

En quelques mots, selon Howard-Brook, il y a deux religions fondamentales, celle de l’empire et celle de la création. La bible relate la lutte entre ces deux religions en compétition.

Les hommes, jusqu’à nos jours, sont devenus sujets des multiples empires, les forçant à renoncer à leur « Créateur au nom du Créateur ! »

Mais comme un feu sous la cendre, comme une sève timide des profondeurs de la créature, de vous, de moi, de nous tous, des profondeurs de l’Univers, l’Homme Jésus émerge, allume en nous la Vie et la tendresse de l’Amour en action ! Alors, avec Jésus, avec les Egyptiens hors frontières, et sur tous les Tahrir Squares de la planète, nous persévérerons sur le chemin de l’Amour, de la Vérité, de la Justice, et de la Paix.

« Avant le paradis, il faut mourir », ironisait gentiment un Egyptien de Tahrir au micro d’une radio française, hier.

La Religion de l’Empire a tué Jésus et sa résurrection est la légitimation définitive de la spiritualité de la Nouvelle Création !

Chercher Jésus d'avant le Christianisme, découvrir l'Ecclesia d'avant le Christianisme, c'est notre chance. Jésus a intégré l'histoire humaine dans la bible en rejetant la tentation des empires! Pour nous, c'est la possibilité d'une prise de conscience qui nous dit de nous transformer, de transformer notre société...au fond de nous convertir. Mais ce mot nous irrite!

Exemple : « Un germe de libération par exemple : dans « la Bbble à l’envers » par rapport à l’empire: quatre femmes dont deux sages-femmes qui sont la fille du Pharaon et la Maman de Moïse, toutes les deux entendent et obéissent à l’appel du Créateur et désobéissent au Roi ! » Et le bébé Moïse devenu grand conduira son peuple, avec quelle endurance, au Tahrir Square de son temps et d’aujourd’hui…sans y arriver lui-même !

Note: Merci à John Dear qui m'a inspirée. Il est Chroniqueur au National Catholic Reporter. Son site pour la non-violence : http://www.johndear.org/

 

22:13 Publié dans Jesus aujourd'hui | Tags : tahrir | Lien permanent | Commentaires (2)