05/06/2012

Voter est un privilège

 

 

slogan_fr_thumb_590x594_thumb_550x400.png.jpg
Voter : un droit et un devoir civiques

C'est vrai que le langage politique dépasse parfois l'entendement des gens de tous les jours, qu'ils soient issus d'une culture ou de contextes différents. Nous tous sommes néanmoins « gouvernés » par des politiciens élus qui eux n'ont souvent que leur jargon pour s'exprimer ! Et nous écoutons et lisons d'une manière que se veut critique !

D'où mon billet « OUI/NON » de hier soir au sujet de la votation du 17 juin sur les réseaux de la santé et plus... Au TJ pour celles et ceux qui l'ont entendu, le splash montrant la réponse de Pierre-Yves Maillard sur l'épargne prônée par Berset était exactement le même qu'à Infrarouge traitant du même sujet il y a peu de temps : « Je n'y crois pas une seconde ». Ce qu'Isabelle Moret avait aussitôt relevé ironiquement à la face de Maillard embarrassé en revenant aux affirmations de Berset !!! On fait feu de tout bois pour mettre les bâtons dans les roues de l'adversaire!

Et qu'en est-il du malade ?

J'ai pensé à Jésus « Que votre parole soit oui pour oui et non pour non ; ce qu’on y ajoute vient du malin » (Mat. 5)

Visitant mes amis bloggers, je trouve le billet lumineux de Barbie Darkside au sujet du langage « politiquement correcte .» Deux citations que je lui emprunte avec reconnaissance :

  • «La parole a été donnée à l'homme pour cacher sa pensée» (Stendhal)

  • « La perversion de la cité commence par la fraude des mots » (Platon)

http://barbiedarkside.blog.24heures.ch/archive/2012/05/31/50019dc0138b47d7fed356172389e066.html

Une lecture, une écoute critiques des média nous aidera peut-être à remplir notre devoir civique en connaissance de cause. Aussi le 17 juin 2012.

 

22:14 Publié dans Politique | Tags : santé | Lien permanent | Commentaires (1)

15/04/2011

LES VIEUX/VIEILLES COUTENT CHER

 

inuit_model.gif

Les Vieux coûtent cher à la Société

 

Ce 15 avril 2011. Une excellente émission : le Journal du matin avec Simon Matthey-Doret et Christiane Jaquet-Berger, présidente de l’Association suisse des retraités (AVIVO) et députée popiste au Grand Conseil vaudois. http://www.rsr.ch/#/la-1ere/programmes/l-invite-du-journal/

L’assurance maladie augmente constamment en Suisse. Les raisons sont nombreuses et « on en parle » avec raison et inquiétude. Cela concerne la maladie, la santé. Les gens sans exceptions.

Mais le nombre des vieilles et des vieux augmente aussi et le lien entre ces deux augmentations est logique.

En Suisse, il me semble que la santé est une priorité. Elle devient problématique lorsque lorsqu’elle devient obsessionnelle pour tous :

Les progrès d’une médecine qui prolonge la vie au-delà de la normale. La volonté du corps médical de promouvoir les techniques de pointe, de les tester, d’avancer. Et c’est bien. Et c’est sans compter avec les firmes pharmaceutiques !

Et voilà, comme la vie en Suisse est relativement confortable, on y tient. Les années s’accumulent, le corps s’use. C’est normal. Et comme pour une vieille voiture, il faut remplacer des pièces usées. Mais il n’y a pas de pièces de rechange pour remplacer le TOUT.  Accepter le fait d’être vieux/vieille, c’est dur pour beaucoup. A cause du système qui réglemente des cases pour les différents groupes d’âge, des « petites boîtes » pour chacun ! On a même plus envie d’aller en paradis, (on nous a fait peur du « <Bon » Dieu !) alors que c’est le but de la traversée ! On évite d’en parler !

En outre, la solidarité intergénérationnelles est une gageure ne serait-ce qu’à cause du train de vie effréné des travailleurs, des gagne-pain donc et des garants de la survie de l’Assurance Santé. Le dialogue transparent existe-t-il ? Je me souviens qu’en Afrique du Sud, afin d’aider à survivre tout en ayant pas (trop) peur de mourir, la réalité me semblait plus humaine. Nous avons souvent eu recours à une approche holistique de la personne malade, soit de l’usure des ans, soit des aléas du quotidien, le SIDA … les accidents.  Ce qui signifiait que le corps, la tête, l’âme sont un tout organiquement lié et qu’un contexte humain met du soleil dans nos derniers jours !  (Oh ! Tout le contraire d’établissements hospitaliers !)

Ma conviction profonde : Les relations guérissent,  La médecine sans les relations  et qui consiste en une multitude de gestes médicaux faits en vitesse dans le silence de deux mondes qui ne se rencontrent que dans la fonction, me paraît vide de vie ! Cela blesse l’âme.

 

Cela me laisse songeuse. Les « aînés/ées » ne sont plus rentables dit-on, ils/elles malades plient sous le poids des ans ou des handicaps chroniques, ils/elles sont placées dans une de ces « cases » calfeutrée avec tous les gestes sensés prolonger les années, expulser toutes les douleurs « surtout durant les 18 derniers mois de vie (Journal RSR ce matin) sont les plus coûteux.  Dans ce no man’s land, il en est qui souhaitent l’Exit.

 

Dans le Journal 24 Heures du 23.03.11, le psychanalyste Mario Cifali le dit bien : « On ne peut pas soigner le corps sans soigner l’âme.» Comment faire ?

http://www.gppv.ch/sites/default/files/Comment%20peut-on%20soigner.PDF

 

images (35).jpgJe souhaiterais vraiment que cerisiers en fleurs nous révèlent la réalité de Pâques. Et qu’on s’en réjouisse !

 

 

23:38 Publié dans Formation | Tags : santé | Lien permanent | Commentaires (8)

30/04/2009

METTRE LA MAIN DEVANT SA BOUCHE

 

Mettre la main devant la bouche/se laver les mains

 

concretions6.jpg

Ce jeudi matin jour de marché à marché à Bulle. J'aime aller explorer et rencontrer les gens de la campagne gruyérienne et même du canton de Vaud. Sur le chemin du retour, une femme bien bâtie a éternué presque comme un coup de tonnerre tout près de moi. Elle a ri et elle a dit: « Au moins cette fois tout le monde m'entend! » Cela m'a fait penser à l'actualité "grippe A H1N1" .

 

Je me suis demandé si je pratiquais vraiment l'hygiène élémentaire! On fait parfois les choses très machinalement et j'ai un peu surfé pour vérifier ce que tout le monde ou presque fait sans y penser:

Se laver les mains, mettre la main devant la bouche quand on tousse, et voici un fait trouvé à l'adresse ci-dessous:

« Un homme éternuant dans un ascenseur vide, répandant le virus sur les boutons d'appel, où le prochain visiteur, un homme âgé, pose son doigt, avant de tenir la main de son épouse qui va à son tour toucher celle d'une petite fille ...» Donc impérativement se laver souvent les mains!

(http://www.lesechos.fr/)

sneeze.jpg

 

 

  • Hygiène respiratoire pour éviter de contaminer les autres
  • Se couvrir la bouche lorsque l’on tousse
  • Se couvrir le nez chaque fois que l’on éternue
  • Se moucher et ne cracher que dans des mouchoirs en papier à usage unique, que l’on jette immédiatement à la poubelle
  • Se nettoyer les mains régulièrement, en particulier après s’être mouché.

Attention : bagues et bracelets sont des pièges à microbes qui diminuent l’efficacité du lavage.

Comment se laver les mains à l’eau et au savon ?

  • Mouiller
    Savonner, de préférence avec du savon liquide
    Prendre le temps de frotter sans brosser entre les doigts, les paumes et sur le dos des mains, sans oublier les pouces, et nettoyer les ongles en frottant doucement les doigts contre la paume opposée
    Rincer sous l’eau courante
    Sécher avec un essuie-main à usage unique

  • Dans les supermarchés: ne touchez que les fruits, légumes etc. que vous être sûrs d'acheter. Lavez les fruits, les salades etc. avant de les manger.

  • Attention aux bonbons et gourmandises ouverts à l'étalage...

· C'est un privilège d'avoir ce qu'il faut pour « rester propre ». En Afrique les étudiants venant de townships surpeuplés étaient, la plupart du temps, d'une propreté méticuleuse, Dans leurs huttes ou leurs abris dénudés: idem.

Les mesures d'hygiène élémentaires ne sont pas toujours abordables, mais l'ingéniosité est une ressource qui va de pair parfois avec la pauvreté, mais pas toujours.

La menace et la pandémie de la "grippe A H1N1" ne doit pas reléguer à l'arrière plan la pandémie du Sida, c'est pourquoi

  • Je saisis cette occasion pour dire que l'usage du condom en tant que protection élémentaire et préventive contre la pandémie HIV + SIDA, est impérativement recommandé. Ainsi que les médicaments antirétroviraux aux mamans séro positives qui allaitent leurs bébés.

Ma bonne santé est aussi liée à la bonne santé de tous.

21:37 Publié dans Santé | Tags : santé | Lien permanent | Commentaires (2)