24/03/2012

Assassinat de l'évêque Oscar Romero

images (61).jpg

Depuis que j’ai la grande chance de pouvoir partager mes pensées sur le blog Katutura, j’ai toujours voulu avec beaucoup d’affection honorer la mémoire de Oscar Romero, assassinée pour avoir dit la vérité face aux oppresseurs du peuple du El Salvador. C’était durant la Messe, le 24 mars 1980. Juste une balle dans poitrine ! Et son Esprit et sa Vie enfin libérés habitent au cœur du monde des pauvres pour qui il a donné sa vie ! Afin qu’ils se mettent debout !

Bien que, dans la litanie des Saints, on trouve pas mal d’évêques dont on ne connaît pas grand chose sinon leur titre, Oscar Romera, lui, n’y figure pas et n’y sera pas pour longtemps peut-être. Pourquoi ? C’est un des très rares évêques qui s’est converti.

« Et Jean-Paul II, pape, lui marqua sa méfiance selon le témoignage de Giovanni Franzoni, théologien italien. À cette époque aussi, l’ambassadeur US John Negroponte supervisait et aidait des escadrons de la mort au Salvador; ils tuèrent l’évêque des pauvres.  L’élite espérait faire taire le peuple… mais l’étouffement tragique de la voix d’Oscar Romero, au contraire, fut le lancement d’un soulèvement massif. »

Qu’il suffise de faire nôtre les paroles d’Oscar Romero et, fort de l’Esprit de Jésus continuons d’oser briser tout ce qui musèle la vérité ! Car elle seule nous rend libre !


"Le monde des pauvres nous apprend que la libération arrivera non seulement quand les pauvres seront les destinataires privilégiés des attentions des gouvernements et de l'Église, mais bien quand ils seront les acteurs et les protagonistes de leur propre lutte et de leur libération en démasquant ainsi la dernière racine des faux paternalismes, même ceux de l'Église." (Romero selon R.L Dumont: "Les Prêtres subversifs" (Editions Labor - 2002, p.164)) (je souligne cm)


21:22 Publié dans Jesus aujourd'hui | Tags : romero | Lien permanent | Commentaires (2)

24/03/2011

OBAMA VISITE la TOMBE DE ROMERO

 

24 mars 2011 : Oscar Romero

6609214.jpg

http://clairemarie.blog.24heures.ch/archive/2010/03/index.html

http://clairemarie.blog.24heures.ch/archive/2009/03/index.html

http://katutura.blogspot.com/2003_03_01_archive.html

http://katutura.blogspot.com/2004_03_01_archive.html

http://katutura.blogspot.com/2007_03_01_archive.html

 

J’aime me souvenir, le 24 mars de chaque année, d’Oscar Romero. Ce vrai pasteur et leader : Nommé archevêque au San Salvador, il a fait carrière vers le bas de la hiérarchie, a su écouter la souffrance des pauvres de son pays. Il s’est converti à Jésus, pas le Jésus des bouquins, des dogmes et des sermons, le Jésus de l’évangile qui vit en chacun de nous, qui s’est identifié à celles et ceux qui souffrent sous le joug des pouvoirs, des trônes, des dominations ! Il s’est mis debout face à l’injustice structurée, face aux autorités. Le Vatican surveille ! Romero a rejoint les gens!

 

Le 23 mars 1980, il lance un appel aux militaires, disant « qu'un militaire n'est pas obligé d'obéir à un ordre de tuer ». Il dénonçe ouvertement la violence des militaires au pouvoir et la misère des paysans.

Le 24 mars 1980, Oscar Romero est  assassiné pendant la messe, sous les yeux d'une multitude de fidèles, par les Escadrons de la mort, à l'instigation d'un dirigeant d'extrême droite. Le jour de son enterrement, l'armée et les forces paramilitaires font feu sur la foule, assassinant 40 personnes et en blessant 200.

Les années passent et, c’est étonnant quand même, L’Agence Fides annonce que le 23 mars 2011, le président des États-Unis Barack Obama a effectué une visite historique en se rendant sur la tombe de Mgr Oscar Romero, à la veille du 31e anniversaire de son assassinat. Réfléchissons:

Que dirait Romero d’Outre-tombe à Obama ? En 1980 Romero avait écrit au Président Carter d’arrêter l’envoi de militaires américains ainsi que d’arrêter le soutien des USA au gouvernement salvadorien! Et selon le National Catholic Reporter: (http://ncronline.org/news/obama-romeros-grave-missed-opportunity) Obama a manqué sa chance de demander pardon du soutien des USA aux Oligarchies d’Amérique Latine. Demander pardon pour la souffrance endurée, hier et aujourd’hui encore par les pauvres des pays victimes de l’impérialisme américain. Obama à genoux devant la tombe de Romero a-t-il entendu le message : « En tant que chrétien, dit-il à l’une de ces occasions, je ne crois pas à la mort sans résurrection. S'ils me tuent, je  ressusciterai à nouveau dans le peuple salvadorien. »

Le Vent des prophètes a été publié le 13 avril 2010 par Laurent Ploix en l’honneur d’Oscar Romero :

Le vent des prophètes

 

Tu as fait se lever un peuple sans levain,
Le froment est moulu à la force des poings,
Le pain cuit au soleil à pris le goût du sang,
Ton nom vient prolonger la liste des gênants.

Mais le vent des prophètes a soufflé ce matin
Et l'on a vu des milliers d'alouettes
danser autour du pèlerin,
Et l'on a vu sur toute la planète
des frères se donner la main.

L'injustice ne peut supporter le silence,
Mais l'exemple du Christ prend toute sa puissance,
Suspendu au gibet au jour de l'abandon,
Pour notre humanité il demande pardon.

Tu es mort, le printemps n'avait que quelques brins
Tué dans ton église, les statues pour témoins,
Prêtre d'El Salvador libre à en mourir,
Ton nom vient prolonger la liste des martyrs.

Combien d'hommes sont morts et combien meurent encore ?
Ils sont pour notre monde cet envers du décor.
Cachés par les parades et les marches militaires,
Qui pourrait désormais les forcer à se taire ?

 

C’est ma prière ce soir que je partage avec vous !

 

22:24 Publié dans Spiritualités | Tags : romero | Lien permanent | Commentaires (0)

24/03/2010

OSCAR ROMERO

 

 

 

oscar_large.jpg

Pour Oscar Romero

Depuis 2 jours que je pense à Oscar Romero, au peuple salvadorien, aux laïcs et aux prêtres Jésuites abattus pour avoir proclamé l’évangile toujours subversif ! Oscar Romero, l'évêque assassiné il y a 30 ans aujourd'hui alors qu'il disait la messe! Je pense à ceux qui restent comme Jon Sobrino SJ et qui continuent de proclamer aux pauvres et aux opprimés la Vérité qui libère ! (Jean 14 :6) Cette vérité, c’est Jésus aujourd’hui.

http://www.la-croix.com/Le-Salvador-celebre-la-memoire-de-Mgr-Oscar-Romero/article/2419605/4078

J’ai été à la messe ce matin : aucune mention de ce grand martyre, témoin de Jésus ! Oscar Roméro, cet évêque qui a permis aux plus pauvres, aux campesinos, aux illettrés de le convertir ! Lui. Aujourd'hui, pas de signe de solidarité avec ce peuple immense qui avance lentement pour un « Aujourd’hui Autrement ! » Et ce vide fait mal! Sans solidarité mondialisée et qui commence ici, maintenant, à quoi servent ce « carême », ces interminables liturgies répétées année après année, ces lectures des Ecritures parfois édulcorées par des commentaires bien intentionnés, mais comme du sel affadit.

Après l’INFRAROUGE de hier soir magistralement animée  par Esther Mamarbachi http://infrarouge.tsr.ch/ deux faces d’une « même » Eglise s’affrontaient : celle de la lettre, de la protection de l’institution, de ses chefs. Un flot de paroles débitées rapidement « comme une livre » d’une part, et celle qui émergeait laborieusement de ceux et celles qui sont, eux, « Eglise » sans pontifier ni affirmer des prises de position, sinon être avec le petit peuple, humilié, poussiéreux! Une "poussière étoilée!

Sans le vouloir, hier soir, j’ai associé Mgr Jacques Gaillot à Mgr Oscar Romero assassiné, qu’on honore aujourd’hui. Ce peuple du El Salvador et d’ailleurs, fait carême 365 jours par année, il a faim de justice ! Souvent privé d’école, il n’a pour toute lecture et étude doctrinale que les quelques pages des Histoires de Jésus en qui il peut reconnaître sa propre Vie !

Vendredi Saint. La dynamique de la résurrection des victimes de l'injustice effraye les trônes et les dominations. Un homme debout, ça peut faire peur ! Mais pour marcher vers la lumière, il faut être debout et la route est longue :

Aimé Duval chante:

Tout au long des longues, longues plaines
Peuple immense avance lentement.
Chants de joie et chants, et chants de peine
Peuple immense va chantant.

Ils n’ont pas leur Père avec eux,
Mais ils savent bien leur chemin.
Ils n’ont pas leur père avec eux,
Mais leur Mère les tient par la main.

Tant de haine tombe sur eux,
Tant d’orages troublent leur ciel,
Qu’ils s’en vont d’un pas miséreux
Mais les joues baignées de soleil.

Et quand l’un des leurs est tombé,
Sur sa tombe ils sèment des pleurs.
Mais pour une larme tombée
Sur la tombe il pousse mille fleurs.

Ils s’en vont du fond des vieux temps
Vers des cieux sans haine et sans pleurs.
Ils s’en vont du fond des vieux temps
Embrassant leurs frèr’s en passant.

http://pagesperso-orange.fr/g.decourreges/disqduval.html

(demain je reviendrai à Oscar Romero car il est le modèle qui pourrait inspirer l'Eglise catholique aujourd'hui)

 

23:16 Publié dans Spiritualités | Tags : romero | Lien permanent | Commentaires (0)