03/09/2009

PRIER

 

Prier

 

femme_priere4.jpg

 

Existe-t-il une seule personne dans notre monde, dans notre société, qui, une fois où l’autre durant la journée ne se sent pas connectée à son créateur, c’est à-dire à Dieu?  Je peux me sentir UN/UNE avec mon créateur même sans en être constamment consciente ! Et il m’arrive d’en être consciente, cela me fait sourire de bonheur. Je l'aide à continuer son travail de création, comme les autres créatures le font.

 

Nul besoin d’une session de prière programmée bien que cela puisse aider. Nul besoin d’une liturgie quelconque avec des mots et des gestes programmés et répétés. Prier, c’est bien plus simple. Comme la tendresse d’un regard, un bisou en passant. Dieu est amour, l’amour se manifeste.

 

En sortant du lit pour me laver, m’habiller, éventuellement déjeuner, je crois avoir pris l’habitude de sourire sans y penser et de poursuivre la route.

 

Thich Nhat Hanh, qui vit en communauté au Village des pruniers en France dit que « prier c’est aussi naturel que respirer ou marcher ». On prie avec tout son être !

Dans une prière sincère, un balbutiement, un soupir peut-être, le cœur s’ouvre à la joie même quand la météo est aux orages.

Ce grand journaliste G.K. Chesterton qui prenait toujours parti pour les enfants, disait aussi que « Une bonne plaisanterie est sacrée, c’est la seule chose qui ne puisse être critiquée! »

 

Cette superbe prière d’un médecin qui priait avant d’opérer : « Seigneur, ces mains sont les vôtres, ne faites pas de bêtises ! »

Chacun de nous peut inventer sa prière :

« Seigneur, ces doigts sur le clavier sont les vôtres…

« Seigneur, cette main qui tient la plume est la vôtre ….

« Seigneur, mon cœur est le vôtre…

Et encore?

Est-ce que ça réussit ?

Quoi qu’il en soit, l’esprit de Jésus est au cœur de nous-mêmes… C’est quoi, sa réussite, à Lui ?

 

21:00 Publié dans Spiritualités | Tags : prier | Lien permanent | Commentaires (4)

28/06/2009

Méditation dominicale

 

Méditation dominicale du 28 juin2009

itemImage.aspx?itemId=77452&code=2&maxH=300&maxW=400

 

Dans mon panier d'osier, je contemple les gens qui m'entourent, proches, lointains, les vivants, les morts, et ceux entre les deux; les bébés, les vieillards, et ceux entre la naissance et la mort;

les vanniers, les paysans, les laboureurs de terres et les laboureurs d'idées et de papier, les architectes, les maçons, les charpentiers; les propriétaires et les esclaves, les riches et les pauvres, les chômeurs et les burnouts;

les juges et les accusés, ceux qui parlent et ceux qui réfléchissent, les supérieurs et les inférieurs, les savants et les ignorants;

les artistes et les poètes, ceux qui brillent dans l'ombre, les aveugles rayonnant et les sphinx guetteurs, ceux qui dorment dans la lumière, et ceux qui brillent dans les ténèbres;

les palestiniens, les musulmans, le bouddhistes, les chrétiens et les humains tout simplement.

 

Nous tous, sans murs ni frontière ni trône ni domination ni hiérarchie ni palais ni temple ni cathédrale, seulement une tente où Dieu trouve refuge pour habiter parmi nous, seulement une chaumière chez Marthe et Marie où Jésus trouve refuge dans son immense solitude et son besoin d'amis.

 

Dans ma corbeille ce soir et ce matin, Jésus vient chez les siens, et les siens le reçoivent. (Et beaucoup ne l'ont pas reçu selon saint Jean) Un cœur immense bat dans ma corbeille, le cœur de l'espèce humaine habité du mien, du tien, un cœur qui agonise dans l’enfer de la souffrance de la Swat Valley au Pakistan, un cœur de compassion incarnée dans la famille et hors de la famille jusqu'à l'infini!

Ton regard, mon bien aimé Yeshuah, ton regard ambre émeraude d'Orient, ou bleu azur d'Occident, ou simplement arc-en-ciel de l'Ouest et de l'Est illumine mes yeux en cette terre de Gruyère et son sourire répond aux habitants de ma corbeille de roseaux! Une terre pour nous nourrir, des terriens pour aimer autour d'un morceau de pain partager avec un peu d'eau pour tous et pour chacun. C'est le repas d'immense reconnaissance. L'eucharistie.

 

Au creux de ma corbeille, suinte à l'heure même où je prie la guerre impitoyable que la BBC expose grâce à des reporters héroïques. Par exemple John Sweeney

http://news.bbc.co.uk/2/hi/south_asia/8112202.stm

Pour plus d'information:

http://www.military-world.net/Afghanistan/1719.html

Oui, dans ma corbeille d'osiers, l'horreur de la Swat Valley au Pakistan: la petite fille qui désire être éduquée alors que les Talibans détruisent son école, là où des musulmans désirent prier alors que les Talibans détruisent la mosquée. Lors que je vois, comme je l'ai vu par le passé, la violence en directe, je prie que Jésus fortifie ma foi en l'homme et en son créateur! Mais à qui irai-je Seigneur? Ma question: quel sens donnes-tu à tout cela, à ce qui se passe dans ma corbeille d'osiers?

La corbeille sur mes genoux, mon Jésus bien-aimé, je prie, consciente des horreurs, et des merveilles! Mais nous sommes tous responsables de la vie de nos frères et de leur bien-être dans cette corbeille d'humains multiformes et multicolores. Je te les confie et moi avec, tous ensemble, et je te les confie un à un, car si tu es présent, c'est parce qu'ils sont là. Pourquoi? Mais l'Amour n'a pas de pourquoi. L'Amour est comme celui qui dit « JE SUIS QUI JE SUIS! » Jésus mon bien-aimé, permets à ton Esprit de nous réveiller, de nous bousculer, de nous secouer de notre torpeur, de nos peurs, de notre égoïsme, permets à ton Esprit vibrant de nous enflammer pour éclairer, réchauffer, lutter, créer!

2283309-3-a-prayer.jpgEt que les usines d'armes disparaissent à jamais! Et que les banques ouvrent leurs coffres pour les affamés, et les églises, Temples et Palais ouvrent leurs portes aux réfugiés afin de renaître ensemble ce matin de juin ensoleillé!

 

09:06 Publié dans Spiritualités | Tags : prier | Lien permanent | Commentaires (3)

13/06/2009

FAIS TA PRIERE!

Méditation dominicale

affiche-Fais-ta-priere-Tom-Dooley-The-Legend-of-Tom-Dooley-1959-1.jpg

 

Fais ta prière! Tom Dooley!

 

http://fr.lyrics-copy.com/philippe-clay/tom-dooley-fais-ta-priere.htm

 

Tom Dooley, de Caroline du Nord, jeune soldat sudiste de 18 ans, revient de la guerre de cessation en 1865 en jouant du banjo pour sa bien-aimée Laura. Selon la légende, il est accusé d'un crime, il est pendu en léguant son banjo pour que continue la musique! La veille de sa pendaison, des amis lui auraient chanté « Fais ta prière Tom Dooley:  ça peut toujours servir »! Que de fois avons-nous chanté cette chanson « western », stoppant net après Tom___ pour reprendre en riant! Et sans avoir une idée de la belle légende. Au fond, ça sert à quoi la prière?

 

Demain dimanche est un jour de prière; il y a les triduum de prière, les week-ends de prière, les semaines de prière, et saint Paul en son temps disait: "Priez sans cesse" (1 Thess. 5:17), "priez en tout temps dans l’Esprit" (Eph. 6:18). Je me demandais si Pascal Couchepin avait fait sa prière avant d'annoncer son départ hier matin? Peut-être bien.

Jésus, Lui, priait à l'écart, au bord du lac de Tibériade, au désert, dans la montagne; il nous conseille de nous retirer dans une chambre, un coin solitaire et de rester tranquille. Car prier pour Jésus, c'est être, dans la pleine conscience de Lui-même! Dans le silence souvent, ou dans le bruissement de l'eau, du vent dans les arbres, en écoutant le cricri des grillons, le gazouillis des oiseaux, en humant le parfum des fleurs, en souriant aux bêlements des moutons, ou encore, ses yeux dans les étoiles, dans les signes des temps, dans l'amitié des gens. Il n'utilisait que très peu de mots, pas de répétitions inutiles. Son être était prière! Jésus a été très sage d'enseigner à ses disciples, femmes debout ou courbées, pêcheurs et raccommodeurs de filets de pêche, la plus simple de toutes les prières: « Notre Père! » (Mt 6:9) Depuis, que de paroles, que de litanies ajoutées et sans cesse répétées. Einstein aurait dit: « Ne dites pas à Dieu ce qu'Il doit faire! » Et Jésus: « Lorsque vous priez, ne rabâchez pas comme les païens : ils s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés. Ne les imitez donc pas, car votre Père sait de quoi vous avez besoin avant même que vous l’ayez demandé (Mt 6:7-8) et Jésus encore - quelle audace il a notre Jésus – et... comment les candidats qui se bousculent au portillon du siège de Couchepin recevraient-ils, durant cet été ses paroles: « Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps de quoi vous serez vêtus. La vie est plus que la nourriture et le corps plus que le vêtement. Regardez les oiseaux du ciel ; ils ne sèment ni ne moissonnent, ils n'ont ni cellier ni grenier; cependant Dieu les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu'eux ? Considérez les lys, comme ils croissent; ils ne travaillent ni ne filent cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n'était pas vêtu comme l'un d'eux. Ne vous mettez donc pas en peine de ce que vous mangerez et de ce que vous boirez et n'ayez pas l'esprit inquiet. Tout cela, les païens s'en préoccupent; mais votre Père sait bien que vous en avez besoin. Cherchez seulement son Royaume et tout cela vous sera donné par surcroît.» (Luc XII, 22 24, 27)

 

Mais voilà: « Cherchez son royaume! », participez à la construction d'une société juste avec les gens de tous les jours, mesdames et messieurs les politiciens, y compris celles et ceux qui se disent d'un parti Chrétien! Ecoutons Jérémie (22:3) et Jésus aujourd'hui: « Ainsi parle l'Eternel: Pratiquez la justice et l'équité; délivrez l'opprimé des mains de l'oppresseur; ne maltraitez pas l'étranger, l'orphelin et la veuve; n'usez pas de violence... »

 

863018326_8ffbcc46e8.jpgCela lie notre prière à la réalité, ici chez nous, en Iran, au Soudan... Positivement solidaires dans notre pensée méditative. Prier, me semble-t-il, c'est joyeusement être conscient de la plénitude du moment présent, et comme l'écrit Albert Nolan: « C'est faire l'expérience de notre UNITUDE avec Dieu, avec nous-mêmes, avec les autres et avec l'univers! » (Jesus today, page 118). Aussi avec les Tom Dooley de notre époque qui s'infiltrent gentiment dans cette méditation dominicale du 14 juin 2009.

 

22:39 Publié dans Spiritualités | Tags : prier | Lien permanent | Commentaires (5)