22/12/2011

Contradictions concernant Noël

 

Les contradictions de Noël (à partir de Luc 2). Le message est inouï, c’est la raison pour laquelle une multitude d'anges survolent la ville de David :  « Un Sauveur nous est né aujourd'hui, le Messie, le Seigneur ! »  Ces titres avaient été jusqu’ici exclusivement réservés à l'empereur de Rome.

Rome. Ici étaient rassemblé tout ce qui avait rang et nom !

Mais la naissance du Sauveur n’est pas annoncée à  celles et à ceux qui ont « rangs et noms », elle est d’abord adressée à des bergers à l’allure courbée. Ceux-ci  se lèvent et vont  - à Bethléem.

Bethléem. Bien des années en arrière, Dieu avait envoyé Samuel à  Bethléem pour oindre un des fils de Jesse comme roi. On avait jamais entendu dire, jusque-là,  que ce village et cette famille avaient une signification quelconque !  Mais Samuel va et demande qu’on lui présente les fils de Jesse, ils arrivent, tous plus imposants l’un que l’autre.  Mais aucun d'eux ne convenait. « Dieu ne regarde pas l’apparence, c’est le cœur qui est important »,  dit la voix à Samuel.

A la fin, il ne restait plus de fils - à l'exception de David, le cadet qui ne comptait guère et qui était dans les champs en train de garder les moutons. On le fit chercher. A peine entrée dans la maison que la voix de Dieu dit à Samuel: « C'est lui! Oins-le ! »

Ceux qui optent pour Bethléem, optent pour ce qui est discret, petit, pour ce qui ne compte pas..."... et tout cela pourrait se révéler être une grande surprise..."

Hermann-Josef Venetz

Traduction : Claire-Marie Jeannotat

Avec l’aimable permission de l’auteur

12:46 Publié dans Spiritualités | Tags : noël | Lien permanent | Commentaires (1)

18/12/2010

ET LE VERBE S'EST FAIT CHAIR

Joyeuses fêtes!

Chers amis de partout, pour vous le billet que voici pour l'anniversaire de Jésus en 2010. Je l'ai repris de mon blog du 20 décembre 2008! Je pars maintenant vers « Bethléhem » jusqu'après ce « Noël », parce que, depuis que je suis revenue d'Afrique, je supporte de moins en moins le marketing du clinquant, de la camelote, du bricolage, bref, la marchandisation du petit « enfant de l'Homme » sur la paille. Comme des milliers d'enfants aujourd'hui même. De plus, Il naît dans notre pauvreté, au plus profond de nous, à longueur d'heures! Mais pourquoi son ami Jean jugea bon de nous avertir: « Il est venu chez les siens et les siens ne l'ont pas reçu... ?» (Jean 1:1) L'Histoire de Bethléhem, c'est bien au chapitre de Jean 1:1 qu'on la trouve et qu'on pourrait le célébrer http://www.bible-service.net/site/540.html (claire-marie)

*******************************************************************************************************************

*******************************************************************************************************************

*******************************************************************************************************************

Depuis plus de quatre mille ans…. Attendre…Attendre… 
« Attendre Godot c'est espérer que cela va changer et être pourtant totalement lucide sur le fait que cet espoir est absurde.» (Beckett)

Actualité: regardons autour de nous et reconnaissons que:
"Le temps n’est plus à l’attente. Il est à l’action. Le nom de Jésus est AUJOURD’HUI !"

Mon nom est : AUJOURD’HUI

pic_021219meandvickibaby.jpg

Beaucoup de choses peuvent attendre
Pas l'enfant, pas moi !
Là, maintenant, mes os se forment
mon sang se fabrique
mes sens s'épanouissent
A moi, l’enfant, on ne peut pas dire demain
mon nom est : AUJOURD’HUI
(Gabriela Mistral)

Jésus dit : « Mon nom est aujourd’hui »

De grâce, prenons conscience que c’est le passé et le présent qui structurent notre avenir incertain! Le nostalgique et incessant retour auprès des multiples crèches habitées d’objets sculptés, c’est bien, mais quid d’aujourd’hui ? Le Poverello, en son temps eut l’idée d’avoir « Jésus aujourd’hui avec lui » comme le rapporte Wikipedia : Il a créé en 1223 une des premières crèches vivantes en utilisant des personnages réels, dans son église à Grecchio en Italie. Ces personnages étaient des gens de son village. C’était Jésus aujourd’hui pour François. Je souhaite que notre adoration de « l’enfant divin » nous bouscule et nous propulse vers les divins enfants d’aujourd’hui ! Quelle expérience l'enfantement.

Mon nom est aujourd’hui dit Jésus qui est en train de naître dans tous les pays du monde. Pour le meilleur et pour le pire !

162868_165221900180375_124033300965902_284008_8230120_n.jpg
Des mangeoires, des crèches, des berceaux dans nos cliniques, dans la brousse, dans les camps de réfugiés, en Irak, au Darfour, dans les taudis de New York, de Paris… autant de « petites racailles » potentielles selon leur standing économique, social, politique et les chefs des états respectifs ! 

De grâce disons bien haut que Jésus s’appelle aujourd’hui et que notre joli folklore nous emmène aux failles, aux mangeoires actuelles de notre planète.

15:46 Publié dans Spiritualités | Tags : noël | Lien permanent | Commentaires (2)