09/07/2009

ENVOL

6939187.jpg

 

Michael Jackson, et l’ancien président de l’Afrique du sud Nelson Mandela, à Pretoria, Afrique du sud, samedi le 20 juillet 1996.

Il a vécu, il a chanté, dansé, ri, pleuré, il a aimé, il s’est envolé. Je ne l’ai pas beaucoup entendu, mais je sais que le peuple d’Afrique du sud et notre Mandela l’aimaient parce qu’il était humain, vulnérable, généreux et bon !

Lors de la cérémonie religieuse au Staples Center, Mandela a envoyé un message à son ami Michael. Pour lui dire Merci pour lui et merci pour l’Afrique: «Michael était devenu proche de nous après qu'il ait commencé à se rendre en Afrique du sud et à (y) jouer régulièrement,  nous avions une grande admiration pour son talent (...), Michael était un géant et une légende".

« L'icône de la pop était sensible à la personnalité de l'icône de la sagesse. »

La musique et la chanson ont joué un rôle primordial durant la lutte anti-apartheid. Musique afro occidentale, chants de tous les continents pour inspirer, soutenir, donner un sens, un sens vrai, à la lutte de ce peuple tout entier, toutes races confondues pour le droit de vivre ensemble. Michael Jackson est venu, il a senti, il a vu, il a chanté, et l’Afrique du sud, le continent africain, a pris dans son cœur cet homme à l’âme d’enfant. Regardons, si vous avez le temps «Le chant de la terre » : http://www.youtube.com/watch?v=pYSoZPuPmNw&feature=re...

Dans l’ombre de Mandela, Michael avait compris le moment propice, le Kairos. Il faut changer notre style de vie pour survivre! Il avait aussi compris que notre planète est au bord du gouffre. Il faut sentir la mort pour espérer encore. Notre époque est celle de la désespérance. Les gens ont peur et cherchent désespérément à se sécuriser… ce n’est pas mon propos ce soir de m'étendre sur cette réalité.

Mon propos est celui de l’espérance que donne l’envol de Michael Jackson vers le hors espace-temps dans l’amour du Cantique des Cantiques 2 : 12 « Les fleurs paraissent sur la terre, le temps de chanter est arrivé, et la voix de la tourterelle se fait entendre dans nos campagnes. »

Il était dans les coulisses de la scène trois jours avant sa mort qui l’a révélé bien mieux que ne l’aurait fait le show. Je ne veux entrer dans aucune polémique au sujet de la complexité de son passage sur terre. Comme Mandela, je prends l’homme tel qu’il est. Avec Lui et avec la planète entière nous chantons : « Nous sommes le monde, nous sommes les enfants de ce monde ». Je regarde Jésus qui à osé dire aux érudits du temple et des nations, et il le répète aujourd’hui : « Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux. C'est pourquoi, quiconque se rendra humble comme ce petit enfant sera le plus grand dans le royaume des cieux. » (Matthieu 18:3-4)

http://www.youtube.com/watch?v=E4Hcd60VoRM&feature=fvw

 

21:53 Publié dans Spiritualités | Tags : michael | Lien permanent | Commentaires (8)