23/03/2012

Benoît XVI au Mexique

Ce que je souhaite ardemment pour le Pape au Mexique et à Cuba

romerogente-300x243 (1).jpg

que le pape, comme Oscar Romero, vienne s'asseoir au milieu des gens simples, des ouvriers

des parents des innombrables victimes des narcots trafiquants

qu'il reste avec eux, sans garde de corps, sans journalistes,

qu'il se mette au niveau des plus pauvres et qu'il écoute ce qu'ils ont à dire

qu'il écoute leur vécu,  et qu'il se taise et medite ces choses en son coeur

et que peut-être il leur tende la main...


que le pape vienne s'asseoir au milieu des femmes et des enfants

et que son coeur écoute autant que ses oreilles et

qu'il n'ait surtout pas peur de salir sa robe blanche quand les

petites mains sales veulent bien le toucher

qu'il sourie, et rigole et pleure avec eux

qu'il ôte sa calotte de sur son crâne et leur dise ces seules paroles qui vaillent:

qu'un homme pauvre, Jésus, un homme nous veut debout

on essaie tous ensemble de l'écouter, ce Jésus

parce qu'Il nous dit toujours une bonne nouvelle, et c'est quoi?

que nous avons le droit d'avoir assez à manger, à boire, une place pour dormir

et que nous allons lutter, lutter, lutter pour vivre puisqu'on croit

qu'il est lui-même Pain de vie....


Et que ce serait vrai et beau si le pape assis au milieu de ce peuple

accepte le pain des pauvres, accepte l'eau qu'ils lui offrent

recueille et médite


en son coeur tout ce qu'il a entendu et senti

qu'il dise merci et qu'il fasse avec eux tous: un bout de chemin...

Claire-Marie

21:29 Publié dans Église(s) | Tags : mexique | Lien permanent | Commentaires (0)