10/09/2011

11 septembre 2011

 

 

Tour_02.jpg

La tour de Siloé

Le sort des tours

Réfléchir ensemble

Un ami est venu me dire bonjour, hier. Sa profession : économiste et journaliste.

Nous avons abordé le 11 septembre 2001, les 3000 victimes de la tragédie. Il a dit : « Un mort, c’est déjà trop ! » J’ai dit : « Un Irakien, un seul Afghan mort, c’est déjà trop ! »

Mon sentiment sur l’avenir de notre espèce humaine est radicalement pessimiste, le sentiment de mon ami est prudemment optimiste. Pour lui comme pour moi : l’immanence de la justice est notre repère. Confirmée ce matin, en déjeunant avec ma consœur Irénée : « La justice doit être faite sur terre ! »

Cela me permet d’explorer le regard de Jésus sur l’attentat du 11 septembre 2001. L’évangile de Saint Luc 13 : 4-5,  tombe à pic, écoutons :

1En ce même temps, quelques personnes qui se trouvaient là racontaient à Jésus ce qui était arrivé à des Galiléens dont Pilate avait mêlé le sang avec celui de leurs sacrifices.

2Il leur répondit: Croyez-vous que ces Galiléens fussent de plus grands pécheurs que tous les autres Galiléens, parce qu'ils ont souffert de la sorte?

3Non, je vous le dis. Mais si vous ne vous repentez, vous périrez tous également.

4Ou bien, ces dix-huit personnes sur qui est tombée la tour de Siloé et qu'elle a tuées, croyez-vous qu'elles fussent plus coupables que tous les autres habitants de Jérusalem?

5Non, je vous le dis. Mais si vous ne vous repentez, vous périrez tous également.

Cela paraît radical, vraiment ? Je trouve Bliquest que je cite avec reconnaissance :

«Ces 18 sur qui tomba la tour de Siloé, croyez-vous qu’ils fussent plus coupables que tous les habitants qui habitent Jérusalem ? Non vous dis-je [c’est Jésus qui parle] mais si vous ne vous repentez, vous périrez tous pareillement !» Selon Jésus, l'origine de l'écroulement n'est pas indiquée .

Les premiers mots de Jésus ne cherchent pas à identifier des coupables ou des responsables de la chute de la tour, ni à prendre des mesures pour que ça ne recommence pas — ça ne serait pas mal en soi, mais le plus urgent n’est pas là.

Les paroles de Jésus ont un objectif : donner un avertissement pour que chacun tienne compte de cette catastrophe, et se tourne vers Dieu, dans la confession des péchés et la repentance pour trouver le salut… Ce n’était pas l’action de terroristes étrangers au pays, mais il s’agissait d’un acte de terrorisme du gouverneur cherchant à s’imposer par la terreur. (c’est moi qui souligne) Ici encore, Jésus s’attache à réveiller les consciences des âmes pour les amener au salut par la repentance. » (Une conversion continue, concrète, cmj)

New York / Manhattan est-elle l’accomplissement de la chute de Babylone ? Les tours jumelles élevées sur un roc sableux ou/et solide s’écroulent, du haut vers le bas ! Étrange ! (Matthieu 7 :24-29)

Ma réflexion : « L’axe du mal et du bien » est en vous et en moi, Messieurs  Bush et Blair, les gouverneurs des États voyous logent aux Texas comme à Londres !» et au-delà des frontières de vos anciennes colonies et empires. Souvenez-vous combien de millions de gens rassemblés criant: "La Paix, pas la guerre!"

La Justice immanente est inhérente à notre nature humaine, à la vôtre, messieurs les chefs d'empires, et à la nôtre, dans nos remises en question et dans notre quête d'une monde qui corresponde au témoignage de Jésus-Christ.


11:20 Publié dans Spiritualités | Tags : manhattan | Lien permanent | Commentaires (0)