12/11/2010

APARTHEID RAMPANTE

 

coloriage-diego-4413.jpg

Ne sentez-vous pas l'apartheid rampante à l'approche du vote du 28 novembre?

 

C'est le moment! Selon la TSR, « Le PLR et le PDC resserrent les rangs en vue de la votation du 28 novembre. Les deux partis ont lancé vendredi une campagne commune d'annonces dans la presse appelant à voter "non" à l'initiative UDC sur le renvoi des criminels étrangers et "oui" au contre-projet. »

http://www.tsr.ch/info/suisse/2683601-le-plr-et-le-pdc-sont-contre-l-initiative-sur-le-renvoi-des-criminels-etrangers-mais-pour-le-contre-projet.html

 

Pourquoi attendre le dernier moment pour se prononcer? Les membres de ces deux partis, PDC et PLR, ont-ils pris part à Infrarouge d'avant hier? Pourquoi n'avaient-ils pas été invités? Avaient-ils été invités? Avons-nous droit à la transparence?

 

Au sujet du crime et des criminels: Oui le crime doit être jugé et puni selon les lois de notre pays. Les « criminels » quelle que soit leur origine, leur race, sont soumis aux mêmes lois. Pour tous.

 

Un traitement différent pour les étrangers? En faire encore une loi de plus? Ne sommes-nous pas tous de la même espèce humaine?

 

Ce qui me fait réagir: Nous sommes en 1948 en Afrique du sud et nous sommes en plein sur le chemin de la politique raciale/nationale et des lois discriminatoires de ce pays de 1948 à 1991. Je l'ai vécu en direct et n'aimerait pas le revivre ici.

 

Il y a trente longues années que je suis de retour en Suisse et je ne pensais pas y trouver des traces d'apartheid. Mais je me suis lourdement trompée! Camouflé, sournois l'esprit démentiel de l'apartheid nous demande de voter une loi, de plus discriminatoire en Suisse? Pour nous protéger! Les lois nous protégeant des criminels suisses ne nous protègent-elles pas des criminels étrangers? Après l'affaire des minarets? Une loi de plus?

 

De grâce, ne recommençons pas ici de faire exactement ce que nous Longue_vue.pngavons condamné là-bas! Voter une loi sous une influence politicienne, coûte bien moins cher que d'abroger la même loi par respect des exigences de la Justice à l'avenir. Long et sanglant a été le chemin, en Afrique du Sud et dans bien d'autres pays, entre édicter des lois injustes et les faire abolir!!! Et les séquelles restent. Nos enfants devront se confronter aux conséquences de nos actions égoïstes et irréfléchies. Une longue vue toute simple nous aiderait.

 

22:16 Publié dans Résistance | Tags : loi | Lien permanent | Commentaires (3)