16/03/2010

AU REVOIR

 

JEAN

La vie de Jean fut un chant jusqu’en ce vendredi saint 2004 où sa voix rejoignit l’hymne de l’Univers ! Jean est mon frère.

Il me fut dès ce jour-là impossible d’écouter les chansons que j’avais velas.jpgenregistrées sur de simples cassettes, sans m’effondrer. J’ai renoncé jusqu’à ce soir. Comment ça ?

Parce que la voix d’un autre Jean vient de rejoindre l’Hymne de l’Univers. Jean Ferrat.

Deux chanteurs : une voix, une chanson que j’écoute maintenant, apaisée. Deux visages : un seul regard de feu, d’amour de la justice, des petits; d’engagement pour un monde d’humains dont le sens de la vie fut de construire un monde nouveau en criant, en chantant l’injustice, en annonçant que tout peut et doit être autrement ! Ils avaient un modèle mort un vendredi aussi, l’Hymne de l’Univers ! Ce modèle, c'est Jésus en nous, parmi nous, chez nous, dans la rue, il s'en va faisant le bien. Chanter, "c'est prier deux fois", c'est créer, c'est vivre!

 

   

« Après trente ans de feu de souffrance et de larmes
Des millions d'hectares de terre défoliés
Un génocide vain perpétré au Viêt-Nam

Quand le canon se tait vous vous continuez… »

"...Mais la vie continue

Les gens me parlent et je souris
Je ris même aux éclats
Je leur dis non
3497207.jpg
Je leur dis oui
Mais au fond de moi... (je vous aime!)

Chaque jour que Dieu me donne

Soirs d'hiver matins d'été
Au printemps ou en automne
Tu ne m'as jamais quitté
A travers d'autres amours
C'est toujours toi que je fuis
Je n'ai plus assez de jours
Je n'ai plus assez de nuits
Pour pouvoir t'oublier mon amour… »

Au revoir dans l’Hymne de l’Univers ! Nous aurons vaincu!

 

00:12 Publié dans Spiritualités | Tags : jean | Lien permanent | Commentaires (0)

27/12/2009

MEDITATION

 

 

Sainte Cène.jpg

La Saint Jean, c’est aujourd’hui, le 27 décembre !

 

Bonne fête à tous les « Jean ». Aux quatre coins de la Suisse, en Europe, dans le monde. Bonne fête à tous les John, Johan, Johannes, Giovanni, Juan…Il paraît que Jean signifie « faire naître » (selon Wikipedia) ou « Dieu fait grâce ». Et Jean « Jeho » est même à la racine du nom de « Jésus » « Jeho-Shua ». Je suis en bonne compagnie donc, et je dis à tous ces « Jean » : vous êtes vraiment bénis et sûrement dignes d’être aimés.

 

L’amitié de Jean et de Jésus, c’est comme une lumière qui réchauffe, qui nous dit de s’ouvrir à l’Amour, de ne pas avoir peur de la tendresse offerte, de l’embrasser et de l’offrir autour de nous comme une expérience de Vie. L’évangile de Jean (même si on peut penser qu’en fait, l’auteur fut un inconnu) sort de la plume de « celui que Jésus aimait » d’abord un simple pêcheur au bord du lac de Tibériade !

 

Il parle de son amitié pour son ami avec une candeur mystique. Par exemple au dernier repas (Jn 13), Jean est " tout contre Jésus " (13,23) puis il " se penche sur [sa] poitrine " (v. 25). (Ce qui aujourd’hui pourrait faire froncer les sourcils de certains spectateurs et pourtant c’est comme ça, et c'est bien ainsi). Lire ce que Jean a écrit, cela me rend humaine, forte, heureuse que l’Amour en public existe bel et bien ! Et Jean ne se gêne pas pour écrire, en conclusion de sa Bonne Nouvelle : « C’est ce disciple ( bien aimé) qui rend témoignage (évangile) de ces choses, et qui les a écrites.
Et nous savons que son témoignage est vrai
. » Jean 21(24).  Voilà, selon moi, ce message est tout ce qu’il a de plus actuel quand on aime.

 

Lorsque c’est vrai et lorsque l’Amour se vit dans des libertés mutuellement respectées !

Des libertés mutuellement respectées : entre nations, races, tribus, églises et religions, entre le nord et le sud, l’est et l’ouest.


 

21:34 Publié dans Spiritualités | Tags : jean | Lien permanent | Commentaires (1)