11/01/2012

Penées du soir

 

 

46689741.jpg

Pensées du soir

 

La petite fille mange sa tartine, boit son chocolat chaud et file à l’école sac au dos. Si elle est suissesse, et que papa et/ou maman travaillent, elle a de la chance ! Au moins, elle aura demain du pain, « fruit de la terre et du travail des hommes . » Sa soirée à la maison et le bisou avant de fermer ses paupières, père et mère se retirant sur la pointe des pieds pour s’entretenir de leur labeur, du bonheur parfois, du malheur aussi.

Imaginons que papa vienne à perdre son emploi et maman n’arrive pas à payer les loyers en retard, et demain arrive, menaçant, après une nuit tourmentée : comment se tirer d’affaires ? Survivre ?

La tartine, le chocolat chaud, le chaleureux bisou, le tête-à-tête des parents, ce n’est pas garanti, ni pour ce soir, ni pour demain !

 

Comme des millions et des millions d’autres "petites  gens de tous les jours" pris dans les filets des oiseleurs, des félons, des imposteurs d’un monde financier à la dérive, un monde ayant oublié que devenir préposé de Mammon ne garantit pas la saveur amicale d’un chocolat chaud ! Ni d’une tartine, car la terre sans travailleur ne donnera plus de pain.

Dans cette société à deux  échelons sans connections les médias se jettent sur ce qu’ils trouvent, c’est simpliste et c’est comme ça : ils s’attaquent aux filets et aux oiseleurs ! Les Petites mains, les éboueurs et une grande majorité d’électeurs n’y comprennent rien et les journaux, à moins de 20 Minutes.ch, c’est presque le prix d’un petit café.

 

Avec dépit, je pense aux boursicoteurs, aux dealers, aux traders, aux auxiliaires passionnés de l’Euro et de potentiels rivaux ! Les mailles du filet se resserrent sournoisement, impitoyablement  au moindre coup d’aile d’un chef ou d’un pauvre informaticien... et la mâchoire politique personalisée s’ouvre et invective ceux et celles qu’elle veut dévorer, avec justesse, avec passion dirait-on.

 

Depuis deux trois semaines, voire davantage, il faut démolir Philipp Hildebrand, sauvagement invoquant que ce qui est à César doit être rendu à César ! http://www.michaeljournal.org/sign41.htm. Mais dans ce cas de figure, qui est César et qui est son adjoint ? Et plus dramatique peut-être : qui est Dieu ?

La vérité, c’est quoi ? Ne manquons pas l’intelligente interview avec Dick Marty dans l’Illustré d’aujourd’hui.

 

Et je pense ce soir, à l’Informaticien, 39 ans dont on ne sait même pas le nom, ni s’il a une femme, une petite fille, un petit garçon ! Non ! Rien! « Selon plusieurs sources indépendantes, l'informateur de 39 ans aurait ensuite tenté de se suicider et se trouvait vendredi au service fermé de psychiatrie de l'hôpital cantonal de Münsterlingen (TG). La police cantonale thurgovienne s'est refusée de nier ou de confirmer l'information, pour des raisons de protection de la vie privée. » (Selon la RSR http://www.rsr.ch/#/info/les-titres/suisse/3696792-le-del...

 

Dieu dont l’amour consiste en du chocolat chaud et une tartine pour que vive une petite fille et tous les enfants du monde, que pense-t-il de ses créatures ?

 

 

23:17 Publié dans Economie | Tags : hildebrand | Lien permanent | Commentaires (7)