13/01/2012

Je doute donc je crois

 

images (30).jpg

 

Dieu s'est fait homme: vous y croyez!? Jean-François Mabut (26.12.11)

Marie, fille et sœur du pasteur Daniel Neeser (26.12.11)

 

Deux billets aux senteurs de Noël : le pasteur rend à Marie sa pleine humanité, elle qui, enceinte, chante un chant révolutionnaire. Son fils aura donc de qui tenir. Ces deux, sans exclure Joseph étaient donc des gens ordinaires, des « déclassés, une provocation pour les nantis, les élites de l’époque, ceux qui vivant en possession tranquille de la vérité, de l’argent et du pouvoir. » Moi, je n’ose imaginer un monde sans Jésus ! Quel vide !

Mais les fusées, les sapins, les crèches, les boules et les bougies, tout ce commerce de supermarché font de cette naissance un conte, une fable, une belle histoire trahissent le Messie à longueur d’années. L’Ancienne Eglise ne fêtait pas Noël alors qu’une crèche géante attire fidèles et touristes sur la Place Saint Pierre, dans l'État du Vatican.

C’est pourquoi le « Je doute donc je crois » de J.F. Suivi de « Je me demande ce que je fais ici » (boutade ou non) de l'évêque Morérod à la Messe de Noël à Fribourg,  conforte ma recherche de vérité,  donc de foi dans le doute persistant et exigeant.

Et pour élucider un peu cette foi dans le doute, je vous donne l’adresse des émissions « à vue d’Esprit », du 9 au 13 janvier sur Rsr, Espace deux, podcasts. Je crois que chacun, chacune des intervenants dit, en hésitant souvent, son petit message de foi dans le doute. La crèche se trouve, en réalité, dans l'abîme du cœur humain dès notre naissance.

images (31).jpg

 

17:34 Publié dans Spiritualités | Tags : doute | Lien permanent | Commentaires (4)