06/01/2011

passation DES POUVOIRS

 

fnb1026.jpg

 

Les coups tordus continues d’un contexte à l’autre et, comme nous le disions en Afrique du Sud en parlant de l’apartheid, des autorités religieuses et politiques en arrivaient à nous faire croire que : « Le mensonge devient vérité et la vérité devient mensonge » (Dieu en Afrique du Sud, A. Nolan).

IL m’est arrivé une expérience qui mérite, dans la mesure du possible, d’être partagée, car bien d’autres personnes font des expériences semblables et préfèrent se taire ou simplement murmurer.

Voici :

Il y a des chats qui sentent les souris,

des loups qui flairent les agneaux

et la raison du plus fort….

Il y a aussi des cigognes et des regards plus civilisés mais qui n’arrivent pas à partager, légèrement plus civilisés, ils réfléchissent aux « coups tordus » dont nous sommes les émules, chacun à sa hauteur, à sa place …mais voyez comme c’est difficile !

3801168316_20cc9ba648.jpg« Sans doute, quelques personnes genre grognon vont me traiter de vieille folle, vieille sorcière, mais qu'importe... La liberté a un prix, et je la conserve jalousement.
Car la vieillesse n’a pas d’âge : elle n’existe que chez ceux qui ont tué en eux-mêmes la part de l’utopie".( Ronald CREAGH )
Et Einstein: "pour l'instant, je suis un privilégié... quand on rentre dans le
einstein72ans.jpggrand âge, dans la dépendance, ce n'est plus pareil ... donc je profite de l'instant présent, que je vais m'efforcer d'étirer le plus possible ... et je me prépare pour d'autres combats"


Einstein a 72 ans sur cette photo:

Mais moi, je me réfugie ce soir chez Maurice Zundel, ce Vaudois, ce prophète sur qui ont écrit beaucoup mais qu’on imite peu et en cachette…ou qu’on déconseille même sinon dans sa pensée du moins dans sa pratique lorsqu'il s'agit de partager l'argent avec les pauvres de la paroisse!!!!

Il dit":

« La tyrannie au dehors et au-dedans »

C’est Maurice Zundel qui me donne le courage d’écrire ces quelques mots ce soir suite à une expérience qui n’avait rien d’humain, encore moins de spirituel :

« Les servitudes extérieures ne sont rien en face des servitudes intérieures. Les déterminismes passionnels que nous subissons, qu’ils soient sexuels, qu’ils soient nationaux, qu’ils soient de classe, qu’ils soient de race, les déterminations passionnelles intenses sont  infiniment  plus redoutables que même les camps de concentration. » Zundel termine en voulant nous redonner le « goût de vivre. » (Maurice Zundel, un mystique contemporain par Caludio della Costa, p 98 à 99)

Et le déclencheur de ma sombre réflexion furent les mots sortis de la bouche d’une personne pourvue du fonctionnement et donc de l'immunité de l’autorité  du pouvoir qu'elle détient (quel qu’en soit la nature !).

Lorsqu’elle indiqua solennellement la cérémonie qu’elle avait fêtée avec les protagonistes et (qui donne ipso facto l'immunité de la fonction) en tant que : La passation des pouvoirs : comme d’autres cérémonies intervenant. ... dans diverses structures ou divers corps sociaux, entre l'ancien titulaire d'une fonction et son remplaçant. Que ce fut laïque ou religieux ! J'en fus profondément choquée.

Le Verbe fait Chair : passation de pouvoir entre le ciel et la terre ??? O admirabile commercium ! Vous avez tout oublié ? Et m’est revenu en mémoire l’Enfant Dieu, Verbe fait enfant, c’est-à-dire "privé de parole" (in-fans), autrement dit cette manifestation du Père parmi nous sous les traits de l’Enfant Dieu?

Sans autre parole que la nôtre – qui n’est qu’un balbutiement vécu et terrien -  et n’atteint pas l’oreille du « pourvoir qui passe de l’oreille du premier à l’oreille du second. NEUTRE! DU BOIS MORT à la DERIVE!  Une fois cette passation de pouvoir exécutée devant témoins applaudissant, Rituel oblige! Le fonctionnement peut continuer garanti de l’inévitable « immunité de la fonction ».  Qui les protège du regard des « in-fans » le Dieu sans voix qui crie dans le désert ? Ceux qui ne peuvent pas mentir.

Banques, les actionnaires seront témoins de la 20866291.jpgcérémonie, attentifs  cependant, par expériences passées, à la surveillance critique de l’exécution d’un pouvoir nouvellement en place.

Si cela se passe dans l’économie,, les partis politiques veillent car le lancement des campagnes de fin 2011 veillent à la part du gâteau qui leur sera attribué pour leur travail.

Si c’est dans le domaine de la santé, et je l’ai vu.  les médecins, me semble-t-il sont marqués par le fait que leur pouvoir est un service à la vie, au soulagement des malades, des mourants. Et je crois et je sais que, dans le corps médical, la conscience du service n’est pas un pouvoir, c’est une vocation, une compassion.

Mais je sors d’une expérience ou une supérieure d’un simple « bureau de travail » au  service de tous les membres de cette région, surtout au service des plus proches d’elle : les plus vulnérables, les plus silencieuses, ou mêmes celles qui sont en recherche d’une voie prophétique dans un monde ou ne retentissent plus les appels à l’action ! A la conversion! Individuelle et collective. Ces efforts prophétiques qui pourraient contribuer à trouver un sens à  ce qui reste à sauver d’une espèce humaine en voie de disparition. Le pouvoir de la fonctionnaire  est son épine dorsale. Raide inflexible. Je peux donner d'autres exemples beaucoup plus humains!

E002248_LRG.gif La conclusion de ce qui s’est passé lors de cette traumatisante entrevue non organisée et non prévue, à l’écart et en présence d’un témoin officiel – sans possibilité d’un deuxième témoin, pourtant sollicité, la conclusion me fit l’impression de la pelle d’un nettoyeur de rue qui déverse dans une poubelle la poussière immonde de demi vérités gobées par autant de demi mensonges.

La question de Jésus, mon seul repère est, dans ce vécu : « Que ton OUI soit OUI et que ton NON soit NON » (Mt 5 :37)

Jésus : « Quiconque veut être le premier parmi vous, qu'il soit votre esclave ».

Et je conclus avec Richard Foster: «. Le service nous exile d'une vie banale, ordinaire et insignifiante. "Dans le service, il y a aussi beaucoup de liberté. Le service nous permet de dire "non" aux jeux du monde, les jeux d'avancement et d'autorité. Il abolit notre besoin et notre désir d'avoir une hiérarchie" Vous soumettant les uns aux autres dans la crainte du Christ. Ephésians 5. Entre frères et sœurs.

Vraiment il nous faut prendre au sérieux et avec reconnaissance la présence de Jésus qui nous aide et nous console à notre époque des coups tordus.

(Corrections, à mon retour d'un peu de repos, j'ai relu ce billet. Je m'excuse des fautes impardonables d'orthographe que j'ai corrigées) Merci, Claire-Marie, ce dimanche 9 janvier 2011.

 

01:35 Publié dans Suisse | Tags : coups tordus | Lien permanent | Commentaires (14)