21/03/2012

Tunnel de Sierre

61956744 (1).gifLes 22 enfants et le 8 adultes morts dans le tunnel sont « Hors espace temps », sortis de tous nos tunnels, ils sont dans la Lumière de l’Amour ! Alors que leurs corps retournent à la terre arrosée de  larmes
Par vagues successives nous avons ressenti l’agonie, la mort et la formidable empathie, l’action spontanée, efficace, professionnelle, l’indifférence n’était pas possible « le cœur de chair » commun à l’espèce humaine battait sous nos yeux, dans un tunnel hors du tunnel ! Là où se fait le deuil, celles et ceux qui restent, intégrant dans leur quotidien le traumatisme, les blessures et les handicaps physiques et psychiques. Les enfants restants seront « forcés de grandir », confrontés à la nouvelle réalité et de croître, plus forts qu’avant !

La foi commune nous agenouille dans une plainte, nous ne disons plus « pourquoi », nous nous mettons debout et nous repartons sur les chemins rocailleux de notre destin. Sans illusion désormais. Forts d’une prise de conscience nouvelle du prix de la survie, de la vie. Nous ferons aux autres ce qu’ils ont fait pour nous : Le bien, l’action inconditionnelle.
C’est là que se déroule en vérité la semaine sainte, la Pâque, la Galilée sur le monde.

Notre Galilée en Suisse d’abord, c’est de faire face aux mesquineries, (qui n’ont rien à voir avec l’expertise et l’honnêteté de l’enquête) nauséabondes comme celles de la politologue  (R. S.) publiée dans 20 minutes on line. Politiser le malheur des autres est infecte, à quelle fin ?

Rester éveillé, attentif, vivant, cela ne va pas de soi. Et prier, conscients de notre égoïsme latent, ne fait pas de mal.
Claire marie

17:58 Publié dans Spiritualités | Tags : coeur | Lien permanent | Commentaires (4)