29/10/2011

Méditation dominicale

 

Les trouble-fête

Des premières aux dernières pages de la Bible, il y a des accrochages

Il s’agit d’une part d’une classe soit disant cléricale composée en majorité d’hommes qui se sentent responsables de la Religion et pensent à certains projets :  par exemple construire des Temples, élaborer des liturgies solennelles, savoir et dire ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas faire, ce qui est bien et ce qui est mal, celui qui fait partie du groupe et celui qui n’en fait pas partie. Ils s’engagent et créent des structures qui facilitent une vie tranquille. La société accepte et apprécie cela comme règle du jeu qui a tout de même ses atouts pratiques.

C’est avantageux d’avoir une Religion qui se soucie de la Loi et de l’Ordre, qui bénit les progrès économiques, qui console les laissés-pour-compte, qui récompense les bons et punit les méchants. Des cercles renommés investissent, font des donations importantes, collectent des impôts pour le maintien des règles du jeu qui correspondent à leurs intérêts.

Il s’agit d’autre part, des avocats de Dieu: les prophètes, des hommes et des femmes qui, ceux-là, sont des trouble-fête.

Les prophètes ne sont pas du tout convaincus que Dieu désire jouer ce jeu-là, ni que Dieu désire habiter dans un temple ou dans une église, ni qu'Il exige des sacrifices, ni que l’Ordre clérical est sa priorité.

Une religion qui instrumentalise Dieu, qui le réduit au silence ou qui n’exprime que ce que ses soit-disant « serviteurs » lui font dire..., une Religion qui bénit chaque espèce d'association ou d'agencement qui favorise ses propres affaires... une telle Religion est de l'idolâtrie – disent les trouble-fête.

Avec toute leur fermeté ces trouble-fête défendent le Dieu d’Abraham, d’Isaac, de Jacob, le Dieu de Sara, de Rébecca, de Hagard, le Dieu de la résurrection et de la libération, le Dieu des petites gens. Au nom de Dieu, les Trouble-fête disent :

« Que le droit coule comme de l’eau et la justice comme un torrent intarissable .» Amos 5:24

«Je hais, je méprise vos fêtes et je ne puis sentir vos réunions solennelles. » Amos 5, 21-24

« C'est la miséricorde que je veux, et  non le sacrifice .» Osée 6, : 6

Jésus approuve: « Cherchez d’abord le royaume de Dieu !» Mt 6,19-34

Accueillez donc les trouble-fête !



Hermann-Josef Venetz

Traduction Claire-marie Jeannotat

Avec permission de l’auteur