26/05/2009

REVOIR LAUSANNE

 

REVOIR LAUSANNE

Même si Lausanne est à deux pas de Bulle, revoir ce nid lémanique me fait jubiler. La luminosité du Léman vient se faufiler jusqu’à La Palud où je me tiens coite sous le regard tour à tour austère et souriant de Samuel Beckett ! Qui l’eut crû ! Il sourit.

sourire.jpg

Ce mercredi, c’est le marché à La Palud : les mamans avec les petits enfants qui s’évadent entre les jupes et les pantalons des grandes personnes à la poursuite de petits oiseaux. Les oiseaux et les enfants se taquinent, jouent à cache-cache, entre les tables des jardiniers, des maraîchers, des artistes, et se libèrent les uns les autres d’un tire-d’aile, d’un saut de cabri ! Un théâtre de rue qui nous révèle l’essentiel : la vie.

Les fleurs des gens, des pivoines timides  au cœur enveloppé de pétales mauve-discret ; dans un coin des lilas « lilas » qui se laissent respirer si le nez s’y penche ! Pivoine-Qing-Long-Wo-Mo-Chi-28-04-06--I-.jpg

Des carottes, des pommes de terre, des salades, des herbes aromatiques. Je n’achète rien mais je pose quelques questions au sujet de tout et de rien et ça, c’est faire connaissance, s’apprivoiser. Le marché du mercredi à La Palud et celui du jeudi à Bulle, c’est la même chose et c’est en même temps différent, mais je n’arrive pas à dire ce qui est différent. C’est la nature de la chose peut-être, le décor. Les marchés de partout créent des relations humaines entre ceux qui achètent et ceux qui vendent : il n’est pas question de faire de l’argent, mais de faire plaisir. C’est la différence d’avec les supermarchés. Je peux reconnaître Jésus de Nazareth aux marchés mais s’y retrouverait-il chez Manor ?

Voici bientôt le souvenir de son Esprit, la Pentecôte. Il ne descendra pas tellement du haut des cieux en langues de feu, il surgira peut-être du fond de notre cœur en petites lumières de tendresse à donner et à accueillir des autres ! « Est-ce que la lampe vient pour être mise sous le boisseau ou sous le lit ? N’est-ce pas pour être mise sur le lampadaire ? Car rien n’est caché, sinon pour être manifesté ; rien n’a été gardé secret, sinon pour venir au grand jour ». (Marc 4 : 21)

27fb469d0f9e55e451b0e84ad74fed67.jpg

 

22:14 Publié dans Région | Tags : la palud | Lien permanent | Commentaires (2)

09/05/2009

Jura: après le billet de Décaillet

jura.jpgLire le billet que Pascal Décaillet a publié le 8 mai sous le titre "Le Jura: noir comme l'âme du Diable m'a heurtée, mais je pense qu'il n'a pas beaucoup d'idées au sujet du Jura et aucune idée au sujet de l'âme jurassienne!

Personne ne choisit son lieu de naissance, ni sa patrie, ni sa race. Je suis née au Jura où notre belle et modeste ferme se trouve à quelques mètres de la frontière (invisible) de l'Ajoie et des Franches-Montagnes.

Mes parents avaient un sens politique aigu. La réalité humaine de la région (Clos du Doubs) de la Suisse française, de la Suisse, de la France, de l'Europe et bien au-delà les intéressait et les concernait! Et nous, les enfants aussi.

Conscients de la problématique cantonale de notre canton de Berne à l'époque, je crois que nous percevions le sens de la mouvance historique.

Les gens et le passage du temps constituent l'histoire.

De l'Afrique du sud, j'ai pu suivre les efforts d'indépendance de cette région. Ce fut une réussite imparfaite. Une infra structure lourde, des impôts lourds pour une région pauvre mais jamais repliée sur elle-même! Ouverte au monde! Les groupes nommés soit « sangliers » ou « béliers » avaient des tendances différentes comme dans toutes les régions, tous les pays.

Il y a des jurassiens de souche au Jura Sud, et des bernois de souche au Jura Nord. L'idée de "l'Assemblée interjurassienne", pour des raisons pragmatiques aussi fut mise sur pied.  « Inventer un désir de vivre ensemble » dixit Décaillet - est une expression qui découle d'une espèce de concept de « lavage de cerveau possible par des professionnelles » à des personnes impuissantes. Pas à des Jurassiens ni à des vaudois, neuchatelois!!!

Mais lisons quelque chose de vrai sur le site suivant: http://www.courant-d-idees.com/ et signé Jean-Pierre Crevoisier. Selon moi, si le peuple décidait de former un canton composé du Jura entier: Jura Nord et Jura Sud ou Jura bernois, est-ce que cela serait ne serait pas positif pour beaucoup de raisons? Est-ce que cela serait négatif? Pour quelles raisons lorsqu'on est Jurassien?

Rentrée en Suisse j'ai eu le privilège d'accompagner des jeunes jurassiens qui se préparaient à des séjours actifs à l'étranger. Durant bien des années, ils m'ont enseigné ce qui se passait au Jura et qui aurait pu m'échapper durant mes longues années en Afrique. J'ai été édifiée. L'intelligence, la force respectueuse des autres, ignorant les classes et les races, cette jeunesse s'ouvre vers un monde à construire. Ils le font avec des petits moyens qui les obligent à innover, à inventer. En plus ils respectent la dignité humaine de tous.

 

 

 

23:23 Publié dans Région | Tags : jura | Lien permanent | Commentaires (2)