17/03/2009

INVITATION

610x.jpg

Anne-Marie a envoyé ce précieux message le 14.03.2009 sous forme de commentaire à la note : « Ce que le peuple et Dieu veulent » (voir mon blog). Grand merci, Anne-Marie!

Une action LUMIERES POUR LA PAIX ce prochain vendredi à Genève


http://www.monblog.ch/guerirlaterre/

J’ai visité : « Un monde Arc-en-Ciel » : en toi est le monde...

Vendredi 20 mars 2009
dix mille bougies seront allumées en signe de Paix Mondiale
sur la place des Nations
(en face de l'ONU à Genève).

Venez y découvrir, seul, en famille ou entre amis, une gigantesque carte du monde sur laquelle vous serez invité à déposer vos bougies sur la ou les région(s) où vous souhaitez que règne la Paix maintenant.

J’ai exploré et j’ai découvert

http://www.monblog.ch/guerirlaterre/?cat=200702262239192

ce qui suit en musique « au Coin musical »

Refrain:}
On vous souhaite tout le bonheur du monde
Et que quelqu'un vous tende la main
Que votre chemin évite les bombes
Qu'il mène vers de calmes jardins.

On vous souhaite tout le bonheur du monde
Pour aujourd'hui comme pour demain
Que votre soleil éclaircisse l'ombre
Qu'il brille d'amour au quotidien.

Puisque l'avenir vous appartient
Puisqu'on n'contrôle pas votre destin
Que votre envol est pour demain
Comme tout c'qu'on a à vous offrir
Ne saurait toujours vous suffir
Dans cette liberté à venir
Puisque on sera pas toujours là
Comme on le fut aux premiers pas.

{au Refrain}

Toute une vie s'offre devant vous
Tant de rêves a vivre jusqu'au bout
Surement plein de joie au rendez-vous
Libre de faire vos propres choix
De choisir qu'elle sera votre voie
Et où celle-ci vous emmenera
J'espère juste que vous prendrez le temps
De profiter de chaque instant.

{au Refrain}

Ché pas quel monde on vous laissera
On fait d'notre mieux, seulement parfois,
J'ose espérer que c'la suffira
Pas à sauver votre insoucience
Mais à apaiser notre conscience
Aurais-je le droit de vous faire confiance...

On peut chanter avec…on a le droit de se faire confiance !

Ecoutez ici :

http://www.dailymotion.com/relevance/search/tout%2Ble%2Bbonheur%2Bdu%2Bmonde/video/xg4m7_sinsemiliatout-le-bonheur-du-monde



09/03/2009

L'Eglise que le Peuple veut

Action prophétique

Caf%C3%A9_grain_ag1.jpg

Le prophète est celle ou celui qui, voyant les signes des temps, avertit l'institution ou l'Église ou le mouvement, de la signification de ces signes. Il le fait par loyauté critique. Il désire que l'Église/ Institution accomplissent leur tâche selon l'Évangile et l'Esprit de Jésus ressuscité. La hiérarchie de l'Institution, hantée par le maintien de son propre prestige, n'aime pas les prophètes et parfois, elle les marginalise, voire les excommunie.

Jésus dit : " Un prophète n’est méprisé que dans sa patrie, dans sa parenté et dans sa maison. " (Saint Marc 6, 1-6)

http://meditationfrance.org/spip.php?article192

Je crois sincèrement que la manifestation qui a eu lieu hier à Lucerne est un acte prophétique. Que les évêques suisses aient soutenu, sans y participer et c'est dommage, la démonstration, est à leur honneur. La manifestation publique engendre chez les participants, physiquement présents , ou présents par la prière, l'énergie qui soutient le vécu quotidien de chacun et l'inspiration pour les luttes présentes et à venir! Jésus a vécu, et vit cela, dans les petites communautés de base chrétiennes depuis de longues années.

Il existe des témoignages de petites communautés chrétiennes de base dans bien des régions. Des communautés prophétiques qui prennent au sérieux les signes des temps, qui prennent au sérieux Jésus. Aujourd'hui nous prenons au sérieux le message des participants à la manifestation prophétique du dimanche, 8 mars 2009, à Lucerne. Jésus a annoncé le règne de son Père, notre créateur.

Je vais en donner un exemple. C'est intitulé: L'Eglise que le Peuple veut. L'original a été traduit et publié par l'Institut catholique pour les Relations Internationales (CIIR, CAFOD et TROCAIRE) et que j'ai traduit. Il s'agit d'un document de l'archdiocèse de Vitorio au Brésil

Vitoria est situé au Brésil. Les pauvres sont nombreux. L'Eglise est présente.

http://www.ccfd.asso.fr/ewb_pages/d/doc_990.php - 31k -

http://www.alterinfos.org/spip.php?article1465

L'Église que le Peuple veut

L'Église est en train de se transformer dans l'archidiocèse de Vitoria. C'est sa manière d'être qui change. Prenez par exemple une graine de café. Elle pousse. Elle devient tige, puis plante mais elle reste toujours porteuse de café. De même , l'Église reste Église alors que sa manière d'être change. La graine est différente de la plante et celle-ci est encore différente de son fruit.

L'Église du diocèse de Vitoria est en train de planter une graine dans la terre. Cette terre est la vie du peuple. La graine est toujours cachée dans le sol. Personne ne la remarque. Mais avec un peu de temps, elle germe dans la terre, c'est-à-dire, dans nos vies. Encore un peu de temps et la petite pousse sortira du sol. Quelle est la force de vie qui transforme la petite graine?

L'EGLISE PLANTE DES GRAINES DANS NOS COMMUNAUTES. QUELS EN SONT LES FRUITS?

Le planteur de café s'attend à une récolte de café et non de pommes-de-terre.

La communauté chrétienne plante des graines dans la terre de nos vies, dans nos villes, dans nos campagnes. Réfléchissons un peu sur le genre de récolte que nous espérons.

equilibre1_156.jpg


06/03/2009

Ré-écrire la Bonne Nouvelle

 

Cherchez et vous trouverez

 

jesusdr.JPG

La Bonne Nouvelle de Jésus au cœur de notre réalité, de nos petites histoires locales et mondiales: saint Matthieu 7,7-12. http://www.levangileauquotidien.org/main.php?language=FR

« … Qui d'entre vous donnerait une pierre à son fils qui lui demande du pain ?
ou un serpent, quand il lui demande un poisson ?
Si donc, vous qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus votre Père qui est aux cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent ! Donc, tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux, vous aussi, voilà ce que dit toute l'Écriture : la Loi et les Prophètes. »

J'entends des personnes dire: « Le langage de Jésus n'est pas très diplomatique ».
« Si donc, vous qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants … ! » La liberté totale de Jésus envers ses interlocuteurs a son origine en Dieu! Son père et le nôtre! Il y aurait moins de malentendus si nous étions comme Lui!

« Ce que j'aimerais que les autres fassent pour moi, je dois le faire à eux! » Et pour dire cela, il s'en réfère à la Loi et aux Prophètes: « Les rabbins revenaient souvent dans leurs discussions sur la primauté d’un commandement. Selon une tradition judaïque, la Loi comprenait 613 commandements, 365 interdictions et 248 préceptes. Distinguer l’essentiel de l’accessoire semblait nécessaire aux Maîtres et Docteurs de la Loi. Tous cependant ne sentaient pas ce besoin : « Que le commandement léger te soit aussi cher que le commandement grave » enseignait une école. Rabbi Hillel quant à lui prônait : « Ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse, ne le fais pas non plus à ton prochain. C’est là toute la Loi, le reste n’est que commentaire.» http://www.spiritualite2000.com/page-1469.php Idem pour ce qui concerne les prophètes et vous pouvez aller à http://www.interbible.org/interBible/ecritures/mots/2009/... pour y trouver des références claires.

Alors qu'est-ce que Jésus a dit de plus? Il a radicalisé l'Amour inconditionnel (mentionné par Anne Marie) parce que Il n'est autre que l'AMOUR fait HOMME. Et c'est sa pratique de l'AMOUR, dans son contexte de vie, qui est son message. Au cœur des masses, aurait-dit Madeleine Delbrel à Paris.

Comment annoncer la Bonne Nouvelle aujourd'hui? Il me semble que c'est traduire l'Esprit actif de Jésus en langage 2009 au cœur des masses aujourd'hui. Là où nous nous trouvons. Hier soir, à Bulle, Michel Kocher animait quelques échanges entre des politiciens autour de la question: est-ce que leur engagement politique a été influencé (où l'est encore) par la Foi. (On avait oublié d'éclaircir ce qu'on entend par la Foi). Le langage droit, direct, engagé de Christian Levrat m'a fait penser à la Bonne Nouvelle de Jésus en directe aujourd'hui.

610x.jpghttp://cache.daylife.com/imageserve/095n8IQ3Vn5f6/610x.jpg

Il me semble que Mandela a un langage semblable, et Obama. Un langage qui n'est pas la langue de bois, bien qu'on y recèle quelques minuscules ambiguïtés tout de même! Je crois que Levrat essaie de faire ce qui est le meilleur pour le plus grand nombre! C'est pas ça la Loi, les prophètes, l'Évangile et la Constitution suisse? A voir! Il n'est pas inutile d'examiner notre Constitution à la lumière de l'Évangile! Nous pourrions ré-écrire l'Évangile dans le monde actuel avec la Foi et la Lumière de Jésus en nous. Ce serait vraiment du pain et du poisson pour ceux qui cherchent, frappent, demandent...et attendent! Ceci dit, tous les participants à la rencontre de hier soir aux Halles, à Bulle ont été remarquables de simplicité et de sincérité! Bravo! Et je n'oublie personne!

Pour nous tous, ajustons nos lunettes pour mieux voir le tout proche et le lointain et faire le lien entre la Foi en l'homme et en son créateur.

 

01/03/2009

TENTATIONS

Évangile du dimanche 1er mars 2009

 

Mise en situation

Chaque jour apporte une situation nouvelle, inédite qui nous oblige à nous tourner vers Dieu. C'est la spiritualité de l'actualité comme je la perçois ou comme nous la percevons. C'est le buisson enflammé qui oblige Moïse à suivre l'Esprit Saint au plus profond de son cœur. Pour Jésus le buisson enflammé était la réalité dont il faisait partie chez lui en son temps. Et toute sa vie, Il a écouté l'Esprit Saint au plus profond de son cœur. La force de l'Esprit, c'est une lumière qui lui permet de voir, de sentir et ressentir le vécu des gens sous de multiples dominations dans sa région, de prendre parti pour la libération des gens enchaînés, et d'agir, de parler et d'annoncer le royaume à partir de réalités concrètes

Les tentations

Comme il nous ressemblait, et nous ressemble toujours tellement, toute sa vie a été marquée par des tentations. La lecture d'aujourd'hui dans les églises racontait les tentations de Jésus durant 40 jours au désert. Marc 1,12-15. http://www.levangileauquotidien.org/main.php?language=FR

Ces 40 jours c'est, comme je le comprends, toute sa vie! Il en est ainsi pour moi, pour nous, je crois. Qui pourrait dire le contraire?

La tentation de la facilité: par exemple: vite faire l'aumône ou donner dix balles aux mendiants plutôt que de savoir d'où ils viennent et pourquoi la pauvreté existe? Quelle action politique est indispensable?...et beaucoup d'autres choses

La tentation du pouvoir: il me semble que « c'est la fonction qui fait l'homme, et la femme aussi! ». Jésus avait conscience de son énergie, de sa volonté de s'affirmer pour faire changer les choses! D'exercer un ascendant sur des compatriotes et autres en faisant le choses pour eux et non avec eux! Et beaucoup d'autres choses...

La tentation de l’action d’éclat: celle où on se fait remarquer, gratuitement, en mettant Dieu à son service . On peut faire des choses au « nom de Jésus » alors que c'est dans notre intérêt particulier ou institutionnel! Et bien d'autres choses ...

Jésus nous donne ses réponses aux tentations. Il est notre force et il est le Chemin selon Lui.

courage.jpg

21/02/2009

Voyant leur foi

 

Méditation dom. 22.02.09

081017080456853604.jpg

Une petite Sœur de plus de 80 années savoure une tasse de thé à mes côtés. On raconte ce que dit la radio: corruption en Chine, aux USA, en Europe, oui, en Suisse, oui, même dans le canton de Fribourg. Les affaires bancaires, la sacrosaint UBS et les autres, la misère de la sacrosainte Église: Ecône niché au Valais tout proche et Williamson qui a 10 jours pour quitter l'Argentine et qui ne s'est toujours pas rétracté, la pandémie du cancer par ici, des morts et des enterrements chaque semaine, parfois plusieurs par jour! La vieille petite Sœur, tasse en main dit de sa voix douce « Tout pète à la fois »! Jamais elle n'avait employé ce mot-là: péter! Abcès crevés. Cela sent mauvais. Mais c'est bon signe! « C'est du trop-plein du cœur que parle sa bouche ».

« Pourquoi, pourquoi », il faut questionner: « Pourquoi » jusqu'à ce qu'on découvre la cause radicale de cette dégringolade des sommets hiérarchisés jusque …on ne sait trop où, pas sur un tapis rouge sûrement. Quand même, « Quand des éléphants se battent, c'est l'herbe qui souffre. » Peut-on souffrir davantage que les millions sans grenier ni cave ni compte en banque ni bourse à cordon ni internet ni eau ni pain pour demain! Comment prier le « Notre Père » au Zimbabwe, en Chine, chez les Gens sans terre au Brésil, en Haïti, chez ceux sans toit, jusque dans les replis de notre beau pays? A l'ombre d'un système bancaire dépouillé malgré lui de ses masques et qui entraine dans sa chute: des « fidèles malgré eux ».

L'Église aussi peine à faire face à ce que tout un chacun sait ou, pire, soupçonne sans être au clair et se tait! La Hiérarchie peine à donner la parole aux fidèles saturés de questions, elle peine à ouvrir pour une fois ses oreilles et ses yeux – et son cœur – elle peine à se convertir au peuple de Dieu en route vers un autre monde. Qui ressemble davantage au règne de Jésus qu'à une institution.

« Un autre monde est possible », c'est plus qu'un livre (Suzan George) et plus qu'un slogan, c'est une perche que le Créateur nous tend, une chance unique de redevenir humains, entrainés, par Jésus, l'homme divinement humain qui veut que nous soyons des hommes et des femmes debout! Guéris de nos paralysies.

Dans les églises catholiques, ce dimanche, 22 février la Bonne Nouvelle de Jésus sera, selon saint Marc 2,1-12 :

Jésus était de retour à Capharnaüm, et la nouvelle se répandit qu'il était à la maison.
Tant de monde s'y rassembla qu'il n'y avait plus de place, même devant la porte. Il leur annonçait la Parole.
Arrivent des gens qui lui amènent un paralysé, porté par quatre hommes.
Comme ils ne peuvent l'approcher à cause de la foule, ils découvrent le toit au-dessus de lui, font une ouverture, et descendent le brancard sur lequel était couché le paralysé.
Voyant leur foi, Jésus dit au paralysé : « Mon fils, tes péchés sont pardonnés. »
Or, il y avait dans l'assistance quelques scribes qui raisonnaient en eux-mêmes :
« Pourquoi cet homme parle-t-il ainsi ? Il blasphème. Qui donc peut pardonner les péchés, sinon Dieu seul ? »
Saisissant aussitôt dans son esprit les raisonnements qu'ils faisaient, Jésus leur dit : « Pourquoi tenir de tels raisonnements ?
Qu'est-ce qui est le plus facile ? de dire au paralysé : 'Tes péchés sont pardonnés', ou bien de dire : 'Lève-toi, prends ton brancard et marche' ?
Eh bien ! Pour que vous sachiez que le Fils de l'homme a le pouvoir de pardonner les péchés sur la terre,
je te l'ordonne, dit-il au paralysé : Lève-toi, prends ton brancard et rentre chez toi. »
L'homme se leva, prit aussitôt son brancard, et sortit devant tout le monde. Tous étaient stupéfaits et rendaient gloire à Dieu, en disant : « Nous n'avons jamais rien vu de pareil. »

Elle est merveilleuse, cette histoire: Jésus au milieu des gens dans une maison, il parlait avec eux, il « annonçait la Parole » selon leurs besoins. Mais voici le paralysé porté sur un brancard par 4 amis. Pas moyen d'entrer. Cela dérangerait cette « liturgie ». On ignore l'étranger qui va déranger. On serre les rangs. Mais ces étrangers « flairent » Jésus. Qu'importe l'ordre prévu, on grimpe sur le toit (plat) on y fait un trou, et on descend le paralysé couché sur le brancard. J'imagine la scène dans une de nos églises le jour d'une messe radiodiffusée. Jésus est émerveillé de la foi (le culot dirait-on) de ces étrangers à la réputation de pécheurs. Et Jésus dit: « Pas de problème, tes péchés sont pardonnés » C'en est trop pour les hommes de Lois! Il se prend pour qui? Pour Dieu? Jésus connaît leurs pensées, il dit gentiment: « Pourquoi vos raisonnements? Je suis bien le Fils de l'Homme et je dis à cet homme humilié: Lève-toi, prends ton brancard et rentre chez toi. » Fou de joie il se lève et va chez lui et les témoins de bonne volonté applaudissent .» C'est rendre gloire à Dieu! «

Tan pis pour les docteurs de la Loi! Jésus peut, si nous le lui permettons, changer notre cœur de pierre en un cœur de chair! . (Ez 36, 25-27)

Je prie que demain, ce cœur de chair éclaire notre esprit et nous donne la force d'imaginer un monde nouveau, en éliminant les vieilles outres et les vieux tissus râpés des systèmes financiers pour mettre sur pied, patiemment des structures qui permettront « le plus grand bien pour le plus grand nombre! » Utopie? C'est le moment de décision: notre Kairios!.

Je crois en un avenir meilleur pour tous, même s'il est incertain!

guerison.jpg