14/03/2016

Une étrange image de Dieu

345_b.jpg

Les collecteurs d’impôts et les pécheurs s’approchaient tous de lui pour l’écouter. Et les pharisiens et les scribes murmuraient; ils disaient : „Cet homme-là fait bon accueil aux pécheurs et mange avec eux !“.

Alors Jésus leur dit cette parabole : ... quelle femme, si elle a dix pièces d’argent et qu’elle en perde une, n’allume pas une lampe, ne balaie pas la maison et ne cherche avec soin jusqu’à ce qu’elle l’ait retrouvée ? Et quand elle l’a retrouvée, elle réunit ses amies et ses voisines, et leur dit : ‚Réjouissez-vous avec moi, car je l’ai retrouvée, la pièce que j’avais perdue !’

C’est ainsi, je vous le déclare, qu’il y a de la joie chez les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se convertit.“ (Selon Luc, 15,1-3; 8-10.)

On décrit ici avec force détails tout ce que la femme entreprend en vue de retrouver la pièce perdue. A l’époque les sols n’étaient pas faits de parquet. Allumer une lampe nécessitait du temps et de l’adresse. Il semble bien que cette pièce d’argent était d’une importance vitale pour la femme.

images_267bcb1a07b3190c4bff0380ea554215_4.jpg

Cette parabole est une parabole du Royaume de Dieu. Le rôle principal en est confié à une femme qui allume une lampe, retourne toute sa maison sens dessus-dessous, fouille dans tous les coins, à quatre pattes, pour retrouver cette pièce d’argent. Mais c’est aussi une femme qui saute de joie en retrouvant la pièce perdue et qui invite toutes ses amies et voisines pour fêter l’événement, fête qui lui coûtera sans doute plus que la valeur de la pièce. Un peu fou, non ?

Cette femme représente-t-elle Dieu ? Et à quoi correspond vraiment ce que la femme cherche avec tant d’énergie ? Est-ce que cela pourrait être nous ? Sommes-nous si importants pour Dieu ? D’une importance vitale ?

Peut-être devrions-nous nous habituer gentiment à une image de Dieu un peu étrange.....

Hermann-Josef Venetz

Traduction  Christiane Gaeumann



15:04 Publié dans théologie | Lien permanent | Commentaires (1)