21/03/2016

Ne détourne pas les yeux du pauvre qui tend la main

 

Vida.jpgLe Livre de Jésus Ben Sira (L’Ecclésiaste) – vraisemblablement écrit vers 180 av. J.-C. – est considéré par l’Eglise catholique et les Eglises orthodoxes comme faisant partie de l’Ancien Testament. Les Eglises réformées le placent plutôt, comme Livre de sagesse, parmi les Apocryphes tout en lui accordant une haute considération. On peut lire au début du quatrième chapitre :

... ne refuse pas au pauvre ce qui est vital pour lui, ne fais pas attendre celui qui manque de tout, ne laisse pas souffrir celui qui a faim ni s’irriter celui qui est dans la misère, ne le rends pas encore  plus aigri; il a besoin de quelque chose, donne-le-lui sans le faire attendre. Ne repousse pas celui qui mendie par nécessité et ne refuse pas de voir le pauvre. Ne détourne pas les yeux du pauvre qui tend la main; ne lui donne pas l’occasion de te maudire, car s’il le fait, poussé par l’amertume, Dieu, son Créateur, entendra sa prière.....“

C’est une supplique que l’on retrouve tout au long de la Bible: l’attention portée aux pauvres et aux nécessiteux, aux aigris, aux étrangers, aux veuves et aux orphelins.

vieja que engaña.jpg

La législation israélite et les exhortations prophétiques se mesurent au degré d’attention qu’ils portent aux déshérités. Le Dieu d’Israël a effectivement pris leur parti – quelle qu’en soit la raison – et cela ne changera jamais. Il se tient aux côtés des plus petits. Il s’en fait même leur défenseur. Et Jésus de Nazareth, son mandataire, s’identifie à eux.

J’ai eu faim et vous m’avez donné à manger....

J’étais un étranger et vous m’avez accueilli....  (Matthieu 25,35)

Hermann-Josef Venetz

Traduction Christiane Gaeumann

 

 

15:22 Publié dans théologie | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

C'est un très beau billet mais quand on est soi même un aimant à catastrophes ,la compassion doit remplacer l'empathie maladive qui condamne à devoir souffrir à nouveau
Comme si le ciel voulait faire comprendre qu'à force de pleurer pour les autres ou trop s'apitoyer sur leur sort en étant incapable de les préserver de tout :
Puisque tu aimes tant te faire du soucis pour autrui on va te renvoyer des catas pour lesquelles personne ne te tendra la main
Il m'aura fallu plus de 50 ans pour comprendre la leçon qui a enfin porté ses fruits

Écrit par : lovejoie | 22/03/2016

Dans le temps les gens se montraient beaucoup plus réceptifs à la pauvreté grâce au respect vis à vis des personnes âgées
Comment voulez vous qu'un peuple se montre réceptif quand certains et ce sont toujours les mêmes réprouvent sans cesse sa manière de vivre comme le manger ,boire et jeter ses déchets
Et dire que ceux fustigeant le citoyens piquent des crises de paranoia en voyant des déchets ailleurs que dans des containers !
On ne peut décemment attendre de l'aide intelligente de la part de ces gens qui n'ont que la critique pour nourrir leur propre égo incapables qu'ils sont de se remettre en questions eux-mêmes avant les autres
Ceux qui tirent les ficelles du malheur sont comme les sectes attendant les bras croisés en suivant les réactions sur les réseaux sociaux pour cueillir au passage les nombreux déprimés et isolés
Très belles fêtes de Pâques

Écrit par : lovejoie | 26/03/2016

Les commentaires sont fermés.