04/07/2015

Dieu aime

african-mother.jpg

 

 Un jour, le Pape François aurait dit : „Dites-moi, quand Dieu regarde une personne homosexuelle, est-ce qu’il considère cette existence avec amour ou la juge-t-il et la repousse-t-il ? Nous devons toujours voir la personne même. Nous entrons là dans le mystère de la personne.“

 Regarder avec les yeux de Dieuune idée très utile. Dieu ne voit pas prioritairement l’identité sexuelle d’une personne, et chez un couple de lesbiennes, Dieu ne regarde pas d’abord l’expression de leur sexualité. C’est peut-être notre façon humaine trop humaine de voir les choses. Je ne peux pas non plus me figurer que Dieu devant un homosexuel s’exclamerait : „Oh pardon, il y a là comme un défaut! Il va falloir arranger ça !“

 Extrapoler n’est pas dans mes intentions quand on parle du regard de Dieu mais, soutenu par ma foi, j’imagine que Dieu face à un couple d’homosexuels leur dirait : „Je suis heureux que vous soyez là. Dommage que tant de gens ‚normaux’ ne le comprennent pas.“

 Ce qui est important, ce n’est pas l’image que nous nous faisons des gays et des lesbiennes, des personnes bisexuelles ou transsexuelles, ce qui importe c’est l’individu même. De quel droit les réduisons-nous à leur identité sexuelle, à leur capacité ou non de reproduction? La personne homosexuelle vit, comme nous, dans son environnement particulier, avec ses soucis et ses préférences, ses coups du sort et ses peurs, ses joies et ses douleurs – et pas des moindres, celles causées par le mépris à leur égard des gens dit normaux. N’oublions pas de considérer les personnes dans leur ensemble et de les accepter dans tout leur être.

 Tu ne te feras point d’image...c’est l’un des commandements de base du Décalogue. Il ne s’agit pas seulement d’interdire de se faire des images de Dieu, mais aussi des personnes. De toutes les personnes.

 

Hermann-Josef Venetz

 

Traduction Christiane Gaeumann

13:50 Publié dans théologie | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Le regard de Dieu dit on est miséricordieux et sans doute ne reflète t'il pas à l'égard des homosexuels le dédain affiché par de nombreux enfants à l'égard de certaines mouvances religieuses qui dès 49 auront offert une chance sans doute léguée par Dieu lui même à de nombreux médecins pour venir en aide aux petites victimes de maltraitance car considérées par certains sectaires comme une punition divine , si l'enfant était fragilisé dès la naissance
Pour qui sait en user et surtout abuser la religion est un merveilleux paravent et Dieu lui même en serait ^peut-être dégouté

Écrit par : lovejoie | 05/07/2015

Les commentaires sont fermés.