05/06/2015

La Lumière et le Pain

5572017b.jpg

Eberhard Münch

 Contrairement aux autres évangiles où le centre du message de Jésus, c’est le Royaume de Dieu, dans celui de Jean, Jésus parle principalement de lui-même. Nulle part ailleurs nous ne rencontrons autant de ‘Je suis….’ que dans l’Évangile de Jean : Je suis le pain de vie ; je suis la lumière du monde ; je suis le bon berger ; je suis la résurrection ; je suis la vraie vigne ; je suis le chemin, la vérité et la vie. C’est avec de telles affirmations que les chrétiennes et les chrétiens soutenant l’Évangile de Jean exprimaient leur foi en Jésus le Messie.

 

Mais, en usant de telles affirmations, est-ce que Jésus voulait réellement se placer au centre, pour ainsi dire en lieu et place de Dieu ? Regardons ces énoncés de plus près :

 

- Je suis la lumière du monde. Quand nous nous trouvons dans une pièce sombre, nous n’allumons pas la lumière pour la regarder briller, cela nous éblouirait. Nous allumons la lumière pour éclairer les gens et les objets afin de mieux les voir.

 

- Je suis le pain de vie. Le pain ne nous est pas donné pour le conserver ou l’exposer, mais bien pour le manger et le partager, et veiller à ce que tous reçoivent ainsi la vie.

 

- Je suis le chemin. Le chemin n’est pas fait pour y rester immobilisé ni même pour l’admirer mais pour avancer, pour marcher en direction de son prochain, en particulier vers celui qui souffre et vers l’étranger.

 

Ce n’est pas lui-même que Jésus met en avant avec ces affirmations ‘Je suis…’ Il nous offre son aide pour que nous comprenions mieux le désespoir de notre prochain et que nous lui montrions la lumière, le pain et le chemin.

 

Dans l’Evangile de Jean, Jésus dit de lui-même : Je suis venu pour que vous ayez la vie et que vous l’ayez en abondance (Jean 10,10). Et cette vie en abondance doit profiter à tous – avec notre soutien.

 

Hermann-Josef Venetz

 

Traduction Christiane Gaeumann

 

 

 

14:57 Publié dans théologie | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.