16/10/2014

le Coeur d'abord!

 

820e40d4fc4d141055369947de9e33ec.jpg

 

Dorly, une amie est venue me faire une visite. On a évoqué ce mot Miséricorde et Dorly m’a dit : « Ôtez Misère et laissez Cœur, cela suffit ».  Les théologiens se cassent la tête à explorer des possibilités de signification et Dorly me donne la « mise à jour » !

 Le Nouveau Testament donne une place d'honneur à la miséricorde "Allez, et apprenez ce que signifie: Je prends plaisir à la miséricorde, et non aux sacrifices. car je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs.", Mt 9.13.

 Jésus parlait à des gens aux cœurs plutôt égoïstes – et ne sommes-nous pas du lot - et à la mentalité légalistes –et nous sommes du lot !

 Après 2000 ans à l’écoute de sa Parole, nous ne comprenons pas encore que Jésus n’est qu’AMOUR. Il est fascinant de réaliser enfin que nous sommes, y compris les théologiens, de vraies tortues à la découverte de l’amour ! Jésus « Menschwerdung Gottes ». Dieu, s’il existe, n’est qu’ AMOUR ! Et puisque je crois à l’Amour sous toutes ses expressions, Dieu est bien présent. Parce que tu es là ! Toi !

 Ce cher Prophète Jérémie le disait haut et fort :

 « Ephraïm (donc toi et moi) est-il donc pour moi un fils si cher, un enfant tellement préféré, pour qu'après chacune de mes menaces je doive toujours penser à lui, et que mes entrailles s'émeuvent pour lui, que pour lui déborde ma tendresse ? ( Jérémie 31,20 ) »

 Mais oui, notre société serait plus proche du royaume de Dieu si nous avions un petite idée de la force de notre cœur ! Si nos autorités étaient d’emblée motivées par l’amour du bien commun ! Par la volonté politique d’établir des structures de justice comme leur seule raison d’être et de « fonctionner ». Si on remplaçait, dans les prières de l’Église ce « O Dieu tout-puissant et miséricordieux » par « O Dieu totalement impuissant … enflamme-nous et restons dans une Pentecôte quotidienne ! Bannissons de nos communautés et de nos Églises les éteigneurs – éteigneuses - de flammes et soyons des gardiens et des gardiennes, des allumeurs d’amour… Jésus a dit : « Je suis le chemin ». Et quel chemin !

 En nous contemplant, pressant sur nos cœurs comme un « doudou » notre système capitaliste, aseptisé, sécurisé, gonflé d’or et vide de vie, que ressent-il, lui qui, parfois n’avait pas un lieu où reposer sa tête ? Oh ! je suis bien contente de disposer d’une ordinateur pour remuer le feu sous la cendre et faire flamber notre bois mort à la dérive. Mais si je me taisais, face à l’injustice institutionnelle, Je voudrais que mon cœur reste éveillé et je voudrais qu’il brûle… comme l’a dit Jésus :

 Je suis venu apporter un feu sur la terre, et comme je voudrais qu'il soit déjà allumé !

 Est-ce que ce qui se passe sur notre petite planète n’appelle pas le feu ? Alors que les pauvres jubilaient à la venue de Jésus à Jérusalem, les gardiens de la Loi et de l’Ordre voulaient le faire taire, Jésus rétorque : «Je vous le dis, si eux se taisent les pierres crierontt, .» Luc 19 : 28

 Mais chemin faisant sur la route vers les Jérusalem, et les Vatican d’aujourd’hui, Jésus verse des larmes. Si notre cœur brûlait vraiment, nous n’aurions pas honte de verser des larmes de temps en temps et de laisser disparaître le cosmétique. Ainsi la misère fait place à la tendresse du cœur.

 Je voudrais que mon cœur reste éveillé et je voudrais qu’il brûle… comme l’a dit Jésus :

 Je suis venu apporter un feu sur la terre, et comme je voudrais qu'il soit déjà allumé !

 « Mais Je dois recevoir un baptême ;
et combien Je suis angoissé jusqu’à ce qu’il soit accompli ! »...
Et Jésus nous avertit de ce qui arrive à tout fidèle disciple,

au cœur même de sa propre famille.

 "Car Je suis venu séparer un homme de son père, et une fille de sa mère, et une belle-fille de sa belle-mère ;
et l’homme aura pour ennemis ceux de sa maison"

 Telle est notre réalité : des mentalités diamétralement opposées et des soit-disant personnes détenant l’autorité affirmant : « Chez nous, le dialogue n’est pas possible. » (SIC)

 Est-ce que ce qui se passe sur notre petite planète n’appelle pas le feu ? Je voudrais que mon cœur reste éveillé et je voudrais qu’il brûle… comme l’a dit Jésus :

Je suis venu apporter un feu sur la terre, et comme je voudrais qu'il soit déjà allumé ! Est-ce que ce qui se passe sur notre petite planète n’appelle pas le feu ?

Les commentaires sont fermés.