15/06/2014

Les Pauvres avec François, pape en directe

J’aimerais contextualiser la visite de l’évêque de Rome, François, à la communauté Sant Egidio à Trastevere, Rome. Le billet serait long et encore plus long si je vous racontais mon expérience de la communauté Sant Egidio, à Lausanne. Mais je promets, qu’après ma joie de pouvoir dire quelques mots sur la visite du pape, en ce moment même, je mettrai l’événement en situation !

 La visite annoncée de François réjouit cette  "paroisse sans frontières", ces gens du peuple animée, aidée, par les disciples modernes Sant Egidio, c’est un honneur et quand on est pauvre : une visite est comme un ange qui passe ! Pour les membres de Sant Egidio, dispersés aux quatre coins du monde, quelques moments avec quelqu’un qui leur est proche c’est un encouragement, c’est la Bonne Nouvelle de Jésus. Chemin faisant !

 Qui sont-ils, ces jeunes empreints de valeurs humanitaires, désireux d’un monde plus juste, actifs, engagés bénévolement d’abord là où ils se trouvent ? Celles et ceux que je connais ont été, où sont encore des étudiants, des intellectuels, j’en connais un qui est journaliste, d’autres sont des éducateurs, des techniciens, des soignants, mais tous sont solidaires entre eux et solidaires avec les malchanceux, les pauvres, les étrangers, les personnes handicapées, âgées.

 François arrive vers 17h00 et, homme de prière, il va confie sa rencontre à la Adonna de la clémence à Retraverse.

 Quelle joie de pouvoir prendre part et de se sentir là, ensemble dans l’immense bonheur de réaliser que note petite vie a un sens qui nous dépasse. Cette vidéo est de Sant Egidio, en anglais aussi. On peut sauter quelques passages et aller directement afin d’écouter ce qu’on dit les pauvres à papa Francisco et ce que lui, leur a répondu. En dépassant de loin les frontières de notre Europe. Notre cœur se remplit de vie nouvelle et de reconnaissance !

 

Complément: du 16 06.14 avec les liens 

 

Une prière pour "les peuples en guerre"

 

A la fin de cette rencontre, le pontife a invité l'assemblée à prier pour tous les "peuples en guerre" : l'Irak, l'Ukraine, le Nigeria, la Centrafrique et bien sûr la Syrie. "La prière est l'arme que nous avons pour toucher le cœur de Dieu", a souligné François, avant de conclure : "Priez pour moi, car vous savez que mon travail est un travail insalubre, alors j'ai besoin de vos prières extraordinaires !".

 

Plus de 20 ans d'histoire

 

A Lausanne, la Communauté de Sant’Egidio a une vie de prière et de service. Elle existe à Lausanne depuis 1990. Son histoire a débuté avec la rencontre d’enfants d’un quartier populaire qui avaient besoin d’aide scolaire et d’amitié.

 

« Les voies d’un nouvel humanisme pour la globalisation »

Les commentaires sont fermés.