20/05/2014

Dénouer les noeuds

 

Vitrail_croix_lumiere_ciel_small.jpg

La pensée occidentale est structurée selon le modèle pyramidale, c’est-à-dire verticale.  Bien que pas exclusivement, mais cela se voit clairement dans nos médias : la presse, la radio, et davantage encore à la télévision :

 Par exemple, la réalité paysanne : les laboureurs et les experts :

 Chez nous, l’avenir des paysans modestes est menacé par l’économie de rendement forcé. La surface d’une ferme doit produire « toujours davantage », les vaches laitières doivent donner tant de litres de lait au prix dérisoirement bas, la race chevaline doit être améliorée à tout prix.  Les agriculteurs ne peuvent plus jouir du travail de leur mains qui labourent la terre comme une mère providence et qui permet le pain partagé et la vie de la Nation.

 Les laboureurs ont rarement la parole, car les médias, ainsi structurés en pyramide écouteront de préférence des « experts agronomes » riches en théorie mais nuls en expérience du terrain. Les terriens n’auront qu’un temps restreint de parole : leur vocabulaire simple et clair, leurs phrases courtes, hésitantes ou directes, sans nuances et dures, expriment le vécu latérale que les médias peinent à suivre, peinent à transmettre et préférence est donnée aux formulations abstraites plutôt qu’aux réalités concrètes. Cela crée la frustration chez les « grassroot people » à la pensée horizontalement structurée… et les lecteurs, auditeurs, téléspectateurs flottent dans un flou qui n’inquiète pas trop et empêche la pensée solidaire qui naît du nœud qui se défait…

 

index.jpgCe nœud est là, à la croisée du latérale et de verticale. À la croisée de l’horizon et de la pyramide.

 Que faire de ce nœud ? Cela dépend de la nature du nœud. L’exemple du monde paysan est sorti du bout de ma plume car terre est mon origine et que notre famille paysanne, comme beaucoup d’autres, se sent étranglée, nouée par les exigences du « farm marketing ».

 Le nœud persiste seulement lorsque les « ficelles » globalisées restent fixées sur elles-mêmes… chaque bout de « ficelle » replié sur son ego, son intérêt particulier.

 Pourtant si la ficelle prend conscience qu’elle est liée à d’autres bouts de ficelle : le nœud se déssère, la relation émerge, permet le souffle créateur parce que relationnel, et la rencontre est une graine de libération : l’écrivain, le journaliste, le paysan sortent tous de la terre-mère et y retournent ensemble pour le meilleur… solidaires.

 Entre temps, le paysan est aussi journaliste et le journaliste est est aussi paysan. Le bien commun est le premier bénéficiaire de la dynamique dénouée.

 Au prix de sa vie Jésus dénoue les nœuds. La croix, bien au-delà du symbole, montre la réalité tragique de notre société aujourd’hui… le nœud défait, desserré, libéré, transformé en horizon qui naît dans les douleurs de l’enfantement.

 « La création tout entière gémit dans les douleurs de l’enfantement » (Rm 8,22)

 

Ajout :


Knotimag.jpg

 

. Ce tableau, vénéré dans l’église de Sankt Peter am Perlach, à Augsbourg en Allemagne, est intitulé « Marie qui défait les nœuds »

 Au repas de ce soir,  mes consœurs m’ont parlé de « Marie qui défait les nœuds », puis elles m’ont montré l’image en mentionnant que l’évêque de Rome, François, avait une fervente dévotion envers la « Femme de sa vie » : la Saint Vierge, dé-faiseuse de nœuds. Et que cette image est fixée au murs de notre réfectoire et que je ne l’avais pas vue…

 Puis on regarde le « Tageschau. Ch, un « show » vraiment, des nœuds apparaissent :  il est évident que les autorités nouent de toutes parts les efforts des gens qui luttent pour la justice et les neutralisent. Voyez :

 Nœud : Crédit suisse, les lambeaux du sacro sanct secret bancaire et les employers… Comment dénouer…

 Nœud : Poutine-Xi Jinping, , arrière-fond sino russe et  « le nouvel  Ordre mondial » , élections en Ukraine et deux millions d’électeurs privés de vote (Euuronews)… Comment dénouer…

 Nœud : Au Nigeria le rapt de plus de 200 étudiantes, autorités nigériennes lentes et/ ou indifférente… le sort des filles victimes, la douleur des parents… la responsabilité des institutions … comment dénouer…

 La corde à nœuds est interminable, au cœur des nœuds sont des gens, des enfants, des femmes, des hommes, noués par le nœud systématisé qui les étrangle.

Et voici qu’on me fait connaître Marie, la maman de Jésus, la dé-faiseuse de nœud, Jésus a donc de qui tenir. Alors Marie qui desserre et dénoue, hâte l’action militante avant l’étranglement menaçant. Dénoue les nœuds, y compris ceux qui nous habitent.

 

Les commentaires sont fermés.