11/01/2014

Le Doigt de Dieu

 

Dieu nous pointe-t-il du doigt ?

 doigt-dieu-~-jpg.jpgQuand il nous arrive quelque chose de désagréable, nous nous demandons quelle leçon Dieu veut-il nous donner. Est-ce qu’il pointe son doigt sur nous ? Il y a des gens qui ont toujours cette impression :

 -   J’ai perdu quelqu’un de proche : Dieu pointe son doigt sur moi : tu aurais dû mieux l’entourer.

-   Aujourd’hui j’étais de mauvaise humeur toute la journée : la leçon de Dieu : tu devrais te coucher plus tôt le soir.

-   L’un de mes amis a été conduit à l’hôpital avec un infarctus : leçon de Dieu : c’est ce qu’on risque quand on ne respecte pas ses propres limites.

-   La promenade du soir dans la forêt me fait beaucoup de bien : leçon de Dieu : autorise-toi ces promenades.

-   Aujourd’hui j’ai évité d’un cheveu un sérieux accident de voiture. C’est Dieu qui m’avertit : faut-il que tu utilises la voiture pour un oui ou pour un non ?

 -   

On pourrait citer encore des tas d’exemples similaires. Faut-il y voir partout le doigt de Dieu ou une leçon de Dieu ? Regardons-y de plus près.

 Ce sont autant de réflexions qui auraient aussi pu facilement me venir à l’esprit. Elles n’affirment rien d’autre que ce que je savais depuis longtemps. Cela signifie donc que je projette sur Dieu ces ‚leçons’ que j’aurais aussi bien pu me donner directement sans son intermédiaire.

 Si j’examine ces ‚leçons’ de plus près, je m’aperçois qu’elles sont très ‚moralisatrices’. Mais cela signifie également : puisque que je projette sur Dieu ce ‚pointer du doigt’, je fais de lui un ,apôtre moralisateur’ qui me rappelle ce que je savais déjà:

-   que je devrais m’intéresser plus souvent aux autres

-   que je devrais mieux prendre soin de ma santé

-    que je devrais plus souvent renoncer à utiliser ma voiture pour chaque petit trajet

images.jpgQuand il nous arrive quelque chose, ce n’est donc pas Dieu qui nous donne une ‚leçon’?  En aucun cas dans le sens mentionné ci-dessus. Et Dieu ne pointe pas un doigt accusateur sur nous. Dans tout ce qui nous arrive, de positif ou de négatif, Dieu nous exprime : Je suis avec toi, avec vous. C’est le nom que je porte de toute éternité : Je suis celui qui est là. (Exode 3,14)

(Rodin)

Dieu ne donne pas de leçon. Dans tout ce qui m’arrive, mais vraiment tout, Dieu se rappelle à moi : Je veux que tu sois, que tu sois toi-même, je chemine avec toi.

Hermann-Josef Venetz

Traduction Christiane Gäumann

Avec l'aimable permission de l'auteur

13:21 Publié dans théologie | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

la dernière phrase est des plus réalistes.Etre soi même avant tout ,se moquer du regard des autres eux ne se génant pas du tout pour n'importe quoi ,voilà ce qu'est la vie d'un chrétien engagé mais qui vit caché pour bien vivre et laisser dire
Car dans tous livres que ce soit un grimoire religieux ,médical ou alimentaire le plus important c'est de retenir ce qui s'adapte à notre propre personnalité et qui n'engage que nous
C'était d'ailleurs une phrase courante de la part de certains profs qui voyant leurs élèves partir disaient,si vous n'avez pas tout retenu de notre enseignement peu importe ce qui vous sera utile votre mémoire elle l'aura enregistré
Et j'ai retenu avant hier une phrase de l'Abbé Pierre qui au lendemain de la guerre s'insurgeait contre le trop plein de nourriture aux animaux en fourrière et qui devait crier ,s'indigner tous azimuts pour pouvoir nourrir des pauvres affamés.Ce qui prouve que notre monde a peu évolué

Écrit par : lovsmeralda | 12/01/2014

Les commentaires sont fermés.