09/01/2014

Il s’agit de Jésus, le fils de Joseph et notre frère

 

8299264087_beb20a342b.jpgÉvangile de Jésus Christ selon saint Luc 4,14-22a

Aujourd’hui encore une fois, le texte de Saint Luc 4,14-22a fut lu dans les églises. Il s’agit du fils  de Joseph, le charpentier de Nazareth qui se rend à la synagogue comme nous nous rendons dans les lieux de cultes. Il n’est ni prêtre ni pasteur ni rabbin, mais comme Jésus est déjà connu dans la région, on lui présente le livre du prophète Isaïe et j’ai l’impression que les docteurs de la Loi l’attendent au contour. Jésus ouvre au passage d’Isaïe :

 « Il m'a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, annoncer aux prisonniers qu'ils sont libres,

et aux aveugles qu'ils verront la lumière,

apporter aux opprimés la libération,

annoncer une année de bienfaits… »

 Comme nous le faisions dans certains townships en Afrique du Sud, le lecteur de la synagogue pouvait, s’il le désirait, faire un commentaire. Jésus ne se perd pas en conjectures, il s’assit, il dit :

 « Vous avez entendu ? Ce qu’a dit Isaïe eh ! bien c’est en train de s’accomplir. »

 Albert Nolan emploie de terme anglais « contemporaneous » ce que j’essaie de traduire par « cela arrive au temps d’Isaïe comme, ou en même temps, en Palestine… partout dans le monde y compris en Suisse … » (en même temps ? Oui, si nous avons la foi en nous-mêmes in "Jesus before christianity").

 Ce qui s’accomplissait inquiétait justement les autorités religieuses et politiques :

8205715459_c66744022f.jpg Le petit peuple prenait conscience, en compagnie de Jésus, de sa dignité de fils et de filles de Dieu : les prisonniers des systèmes oppressifs commençaient à secouer leurs chaînes, à percevoir et voir la vérité, à se rendre compte de leur droit à la parole et aux revendications … bref à se défaire de leur paralysie, à se mettre debout, en tant que peuple égal à égal face à l’institution afin qu’advienne une société de justice et de paix, la famille de Dieu si on veut, ou encore le « royaume ». Une chimère ? une illusion ? une utopie ? Un rêve comme pour Martin Luther King, comme pour l’homme de la Mancha !

 Cette Bonne nouvelle selon Luc à laquelle nous avons dit « Amen » a-t-elle une intelligence, une pertinence dans notre monde d’aujourd’hui ? Dire « Amen » et rester les bras branlants, est-ce correspondre à notre « Amen » ?

 Des efforts courageux sont faits là où l'on ne le sait pas, où les journalistes sont absents, et c'est la « périphérie » prioritaire dans le vocabulaire de François, pape.

 Challenge : Notre réalité à la lumière de la Bonne Nouvelle:

 Menaces pour la stabilité des systèmes et de leurs gardiens, juifs ou romains ! Occidentaux ou orientaux.
Comme aujourd’hui en Corée du Nord 

en Russie et Sotchi, au Qatar

 Au Soudan

 L’Afrique centrale selon « La voix de l’Amérique »

 Au Bangladesh

 forum_23_dec_2011.jpgSans parler de ce qui se cache dans les cavernes, les sous-sols économiques et les temples au service de Mammon qui intéressent la NSA

 Et pour protéger ces temples, l'industrie de l'armement progresse et s’affine :

 Et l’étoile des Sages et toutes les étoiles de Noël dans nos rues ? Elles disent quoi ?

 Cela viendra demain peut-être...


 

Les commentaires sont fermés.