04/01/2014

Dieu l’esclave

 

8299137031_be892f2107_z.jpg

maximino cerezo barredo

 Dans les commentaires bibliques juifs, pour appuyer le propos de l’auteur on cite souvent un autre passage de la Bible.

 Dans l’un de ces commentaires on compare Dieu à un homme qui va acquérir un esclave. C’est ainsi que Dieu conquit le peuple d’Israël, comme Il dit dans le livre du Lévitique : c’est de moi que les Israélites sont esclaves (25,55). Mais au lieu qu’ils servent Dieu, c’est Dieu qui les sert. Bien des exemples le démontrent.

 - Chez les hommes, c’est l’esclave qui lave les pieds du maître, mais Dieu ne se comporte pas ainsi ; dans le livre d’Ézéchiel (16,9) Dieu dit à son peuple : je t’ai lavé dans l’eau.

 - Chez les hommes, c’est l’esclave qui habille le maître, mais Dieu ne se comporte pas ainsi ; dans le livre d’Ézéchiel (16,10) Dieu dit à son peuple : je t’ai habillé avec des vêtements brodés.

 - Chez les hommes, c’est l’esclave qui chausse le maître, mais Dieu ne se comporte pas ainsi ; dans le livre d’Ézéchiel (16,10) Dieu dit à son peuple :  ... je t’ai chaussé avec du cuir fin.

 - Chez les hommes, c’est l’esclave qui porte son maître, mais Dieu ne se comporte pas ainsi ; dans le livre de l’Exode (19,4) Dieu dit à son peuple : je vous ai portés sur des ailes d’aigle.

 - Chez les hommes, c’est le maître qui dort et l’esclave qui veille, mais Dieu ne se comporte pas ainsi ; le Psalmiste (121,4) chante : il ne somnole ni ne dort, le gardien d’Israël.

 Ne devrions-nous pas revoir notre relation à Dieu ?

 Hermann-Josef Venetz

 Traduction: Christiane Gäumann

 Avec l'aimable autorisation de l'auteur

 

16:19 Publié dans théologie | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.