19/12/2013

Un monde enceinte

« Or, en ce temps-là, parut un décret de César Auguste pour faire recenser le monde entier. Ce premier recensement eut lieu à l’époque où Quirinius était gouverneur de Syrie.Tous allaient se faire recenser, chacun dans sa propre ville ; Joseph aussi monta de la ville de Nazareth en Galilée à la ville de David qui s’appelle Bethléem en Judée, parce qu’il était de la famille et de la descendance de David, pour se faire recenser avec Marie son épouse, qui était enceinte. »

carte-hcr-enfants_705265_large.jpg

Crédit HCR

Voilà comment Luc rapporte la chose. L’occupant avait donné l’ordre et il fallait obéir. Le coupe part, rejoignant une caravane pour plus de sécurité, Marie enceinte assise sur un âne … si l’on a fait l’expérience de la grossesse on peut imaginer que la main de Marie repose sur son ventre bien rond où le bébé bouge de temps en temps et c’est bon signe… Mais quel voyage ! Une centaine de kilomètres + - à raison, dit-on, de  20 kilomètres par jour et c’est beaucoup, pas d’autoroute, pas de restoroute. La Samarie à traverser entre la Palestine et la Judée !

Ont-ils été fouillés comme aujourd’hui à des postes de contrôle en Samarie ? Comme aujourd’hui en territoire occupé par Israël ? Leur a-t-on demandé une carte d’identité ? Y avait-il des murs et des palissades à contourner ? Des gardes armés de mitraillettes les observaient-ils ?

 

5591382703370.jpg

Limar, née dans un camp de réfugiés syriens (Oxfam France)

Les voyageurs forcés, pas des pèlerins, pas des touristes, n’avaient qu’un but : arriver le plus rapidement possible à Bethléem. On oublie même de raconter si cette jeune famille a eu le temps de se faire enregistrer au bureau d’enregistrement avant de prendre la fuite pour l’Egypte ! A peine née, à peine demandeur d’asile comme aujourd’hui ! Ainsi en sera-t-il !

L’enregistrement en doute, accessoirement : la naissance d’un monde nouveau : un enfant comme les autres, comme tout enfant, comme vous, comme moi. Sauf qu’il était pauvre né de parents pauvres, de SDF à venir!

On peut quasi comprendre qu’à leur arrivée à Bethléem, on évita d’abriter une femme qui risquait à tout moment de perdre ses eaux ! Affublée d’un homme tenant an laisse un âne ! C'est tout.

Il était « normal » qu’il en fut ainsi, car Jésus n’incarne-t-il pas tous les bébés sans domicile fixe, nés de parents sans domicile fixe en Syrie, au Liban, au Soudan, mais n’allons pas trop loin pour en trouver encore : à quelques kilomètres de chez nous peut-être … et François, pape, en trouve dans la ville éternelle.

 

2731382703786.jpg

Limar et sa maman (Oxfam)

Pour sûr que François ouvrirait les portes de la Maison Sainte Marthe si Marie de Nazareth ne trouvait d’autre « étable » pour enfanter le Fils de l’Homme !

En plus, on peut à peine s’imaginer l’état psychique de Marie que Joseph avait voulu répudier après qu’elle fut fécondée par l’Esprit il avait 9 mois de cela … La Foi n’est pas évidente dans des cas comme ça… Y avait-il moins de commérages en son temps qu’aujourd’hui au sujet des filles-mères ? Et Joseph le charpentier de peu de mots…quel état d’esprit !

Je crois que le couple fut soudé par l’enfant qui souriait.

 Et le souvenir de la naissance de ce monde nouveau pourrait nous souder dans l’espérance active de construire la famille de Dieu, la famille humaine. Et de rendre compte de notre foi en l’incarnation aujourd’hui, la foi si facilement proclamée dans le Credo !

Les commentaires sont fermés.