14/09/2013

Si les gens des rues

 Si les gens des rues pouvaient écouter, regarder les entretiens entre Sergueï Lavrov et John Kerry, s'ils pouvaient voir cette poignée de mains, s'ils avaient entendu Lavrov dire : "Il y a tant de mensonges et de falsifications dans ce dossier aujourd'hui dans le monde qu'il faut être extrêmement prudent" ... être prudent par rapport à l' élimination des armes chimiques ? Être prudent à ne pas trop se laisser influencer par le sort des 100'000 morts et les deux millions de réfugiés ? Après tout, ceux-là, les institutions civiques paralysées, ne sont que des dommages collaraux ! (Al- Assad et Poutine dans « le Matin »)

Apparemment, Sergueï Lavrov et John Kerry se séparent et retournent dans leur pays , satisfaits, Il s'agit maintenant de se mettre au travail sur place, cela prendra du temps, plein de temps pour d'autres dommages collatéraux car personne n'a « pu » exiger un cessez-le feu puisque les chefs de l'armée l'Armée syrienne libre (ASL - rebelles), le général Sélim Idriss ne faisaient pas partie des discussions! Ni Al-Assad... bien que, dans les coulisses, allez savoir!

Je sais, je sors de la logique mais se mettre dans les rangs des gens de la rue qui eux, n'ont que leur peau pour les protéger, n'est-ce pas là, le moyen le plus sûr de percevoir la vérité vécue ? !

Eux qui savent que pendant ce temps, comme le rapporte Valérie Amos, responsables des opérations humanitaires de l'ONU : « Sur le terrain, la guerre ne connaît aucun répit. Quelque 500.000 personnes seraient "prises au piège" des combats "dans la banlieue rurale de Damas", manquant de vivres, d'eau et de médicaments » !

Oui, les Syriens de tous les jours savent la vérité car ils la vivent, comme les sans voix-et les sans- terre dans d'autres pays du monde !

Mais les médias ne se penchent pas volontiers sur le sort de fourmis, ils sont fascinées par la prestance des éléphants. (pour en revenir à un de mes précédents textes)

 Pourtant notre téléjournal de 19h30 de fin d'après-midi a fait un bon travail t : avec l'aide de Xavier Berg:
Qui a cédé et qui a gagnée : tout le monde sauf le peuple syrien ... qui continuer a mourir (Xavier Berg)


Et l'excellent Pierre Gobet :

 

Les commentaires sont fermés.