13/08/2013

Le Peuple est croyant et d'une exceptionnelle résilience

de-la-harpe-roger-chutes-victoria-zimbabwe.jpg

Alors que la presse africaine et internationale rapportent et commentent les élections au Zimbabwe, alors que nous nous informons le plus largement possible sur la ou les raisons de la victoire - Zanu PF - pour le moins « surprenante » de Robert Mugabe, alors que Tswangerai et le MDC avaient remporté les élections en 2008, alors que les résultats évidemment mis en question par les vaincus et que plainte a été portée par MDC Tswangerai devant la Cour constitutionnelle, pour fraude... sans décision pour ou contre jusque à aujourd'hui. Robert Mugabe, lui et son party Zanu PF se sont déjà proclamés vainqueurs et invitet leurs « ennemis » à « aller se faire pendre ». Go hang ! Reprennent ironiquement les plus grands journaux et chaînes de télévision mondiales.

 Tout cela mis à part, il y a quelqu'un dont on ne parle pas: pas un mot sur lui, sur elle : c'est l'enfant zimbabwéen, c'est la femme, jeune ou âgée, c'est handicapé, c'est le Sidéen, c'est celui, celle et ils sont des millions, qui ne demandent qu'un peu de nourriture, un peu d'eau potable, quelques médicaments, sinon pour guérir, du moins pour un bref soulagement avant le seul soulagement : la mort ! Selon le Conseil national de lutte contre le SIDA (NAC), « 39.809 enfants meurent chaque année à cause de malaises liées au SIDA. Les enfants meurent non pas parce qu’il n'y a pas de médicaments. Les médicaments sont là, mais les jeunes ne peuvent simplement pas y accéder. »

 J'ai de multiples liens – français - que je laisse ci-dessous. Bien des articles sont partiaux et dépendent d'une ligne éditoriale et la vérité vient à partir de quelques contactes directes et personnelles lesquels parlent d'abord de ceux dont la presse n'a pas le temps ni les moyens d'écrire : les petites gens. Qui sont les racines de cette Nation héroïque.

 « Vous tenez entre vos mains le bijou de l’Afrique, dirent les présidents Samora Machel, du Mozambique, et Julius Nyerere, de Tanzanie, à M. Robert Mugabe le 18 avril 1980, jour de l’indépendance du Zimbabwe, et maintenant, prenez-en grand soin... » selon le prix Nobel de littérature : Doris Lessing 18 avril 1980.

 Le Peuple est croyant et d'une exceptionnelle résilience, de la naissance à la mort qui, elle, n'aura pas le dernier mot !

 Le message – juste reçu - d'un consœur zimbabwéenne:« Tomorrow is supposed to be the day of the court ruling on this matter. Will there be any hope for justice for the Zimbabwean electorate? Time will tell. I do not lose hope because I know that justice and truth always triumph in the end whenever the end will be. In the past, different empires came and fell. Mugabe’s regime like all other man-made institutions will also fall in due course. »

 Mammon et la dictature du pouvoir, l'armée et les armes, les carrières à tout prix, les mensonges institutionnalisés, les trônes, les dominations, le prestige et les mortels replis sur soi ne dureront pas. Mais nous devons aider Dieu, notre Créateur à rallumer le feu fragile sous les cendres des consciences deshumanisées par les systèmes.

 http://www.amnesty.org/fr/for-media/press-releases/zimbabwe-women-forced-flee-their-homes-refusing-reveal-their-vote-2013-08-0

 http://www.rfi.fr/afrique/20130811-liesl-louw-journaliste-malgre-accusations-fraudes-mugabe-est-toujours-tres-populaire

 http://www.rfi.fr/afrique/20130812-rene-jacques-lique-zimbabwe-mugabe-tsvangirai-presidentielle-mdc-zanu-pf

 http://www.ethiquesetsocietes.com/article/Zimbabwe--lUNICEF-demande-la-protection-des-enfants-dans-leventualite-de-violences-electorales-ID-400.php

21:11 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.