19/06/2013

Le bourbier systémique

 Je me souviens : un jeune Africain me disait ce que cela signifie « avoir 20 ans » en Afrique australe à l’époque de l’exploitation raciale qui lui ôtait toute perspective d’un avenir meilleur.

 Aujourd’hui, les lois injustes ont été abrogées, le gouvernement  est composé de toutes les races. De gros efforts sont faits pour reconstruire une société plus juste. Comme partout, le pouvoir politique, s’il est jumelé au pouvoir économique, va à la dérive. Ainsi aujourd’hui, alors les élections auront lieu dans un an, un jeune, une jeune africain/e n’a même plus envie de dire : « Avoir 20 ans en Afrique » avec un frisson d’espoir. vzm48mac.jpgOn somnole, le système semble assoupi sur ces structures mondialement verrouillées. « Je suis comme une girafe qui scrute l’horizon lointain et dont les sabots sont embourbés sans possibilité de se dégager pour avancer ! » C’est ça, avoir 20  ans dans notre société inégale.En Afrique et ailleurs!

 Le bourbier immobilisant toute velléité d’avance : c’est le système économique indigne de ce nom, car il paraît être organiquement lié à la rage de "s’humaniser" en tuant la fange humaine et superflue ! Pure cécité! Pure cynisme!

 Le système fait courir en Irlande les G8, pourquoi ?  Bilan : « Divisés sur la Syrie, les dirigeants des grandes puissances du G8 ont affiché mardi en Irlande du Nord un front uni pour "combattre le fléau de l'évasion fiscale". » Où se trouve la racine du fléau ? Ils restent, presque d’un commun accord, divisés sur « la Syrie » !!! Un front commun pour Mammon, une division – pourquoi ne pas cyniquement dire – commune sur le calvaire syrien.

Autant de girafes aux sabots coincés dans le bourbier de leur intérêt, collectif ou non et qui posent pour la photo de famille...

Lex USA: Le bourbier cloîtrant les sabots de la girafe, on le trouve aussi chez nous, même si cela nous répugne, il faut y faire face : depuis mon retour d’Afrique, je suis frappée de l’honnêteté des compatriotes que je connais lorsqu’il s’agit de gérer l’argent. A « un centime » prêt me disait un ami banquier retraité. Et je n’en doute pas. Alors, le bourbier, dans notre système bancaire, c’est quoi ? C’est qui ? Depuis que cela dure ! Madame Widmer-Schlumpf, stoïquement pour ne pas dire héroïquement, fait ce qu’elle doit faire, comme le petit David avec sa fronde et sa pierre face à Goliath américain, « un géant d’une taille de six coudées, une cotte de mailles en cuivre de 5000 sicles,  soit 57kg. et armé de la lame de fer de sa lance de 600 sicles, soit de plus de 6 kg. Widmer-Schlumpf n’a qu’une petite pierre et une fronde. » Je simplifie à outrance.

arbre_a_palabres.jpg

 Les délibérations de nos politiciens et Widmer-Schlumpf ressemblent aux girafes de la hauteur de leur six mètres, ils scrutent  intensément … l’horizon… cela ressemble de loin a une palabre à l’ombrage du grand arbre du parlement. Et cela ressemble encore davantage à l’effort des girafes tentant de libérer leurs sabots de la bourbe systémique !

  Ma Prière pour la patrie, pour les gens qui gèrent  et pour celles et ceux qui sont gérés, afin que nos pieds secouent la bourbe redeviennent les beaux pieds 

que nous aimons !

 Dérange-nous, Seigneur

lorsque nous sommes satisfaits de nous-mêmes

 lorsque nos rêves se sont réalisés

 parce que nous avons trop peu rêvé

 Dérange-nous, Seigneur

 lorsque l’abondance de nos possessions

 nous fait oublier l’eau de la source

 lorsque fascinés par le temps qui passe

 nous oublions nos rêves d’éternité

 et nos efforts pour construire un monde nouveau

 nous font oublier le ciel

 Secoue-nous, Seigneur

 éveille en nous l’audace de larguer les amarres

 au large, au-delà  de toute sécurité

 vers les tempêtes révélant ta maîtrise

 lorsque la terre natale se dérobe à nos yeux

 attirés vers l’étoile

 Nous te le demandons au nom de celui qui fait reculer

 l’horizon de nos espérances et nous invite à le suivre

 Amen

 Attribuée à sir Francis Drake – 1577

 (ma traduction libre et adaptation)

Les commentaires sont fermés.