25/05/2013

Quand l'engagement coûte

 

images (25).jpg

« Par son travail dans la rue, Don Pino Puglisi  dérangeait les "boss" de la mafia locale, qui voulaient le "faire retourner dans la sacristie". » C’était à Palerme et dans la périphérie, cela pourrait être « chez nous ».

 Béatification : Aujourd’hui et demain, nous pouvons être fortifiés, inspirés par l’esprit vivant de Don Pino Puglisi, un prêtre martyr, assassiné par des  tueurs de la Mafia, dont l’un se nomme Salvatore Grigoli qui, par la suite a rapporté « les dernières paroles de Don Pino : « Je pensais que tu viendrais ». Sans haine. Salvatore Grigoli est en prison à vie.

 Même si les autorités ecclésiastiques ont été réticentes pour soutenir Don Pino durant sa Mission avec les Jeunes à Palerme, trente ans après sa mort – Benoît xvi  l’avait déjà désiré en 22012 – Don Pino sera « béatifié demain » à Palerme ce dimanche 26 mai, alors que les cérémonies ont commencé aujourd’hui.  La cérémonie a lieu au Stade Renzo Barbera à Palerme et c’est  présidé par le cardinal Salvatore De Giorgi au nom du Pape François.

 

 Je suis heureuse de partager l’excellent documentaire de la RAI, montrant le parcours et l’esprit vivant de Don Pino Puglisi dans ce coin de la Sicile, grevé par la Cosa nostra qui a eu, ou a encore des ramifications jusque dans les strates financières du Vatican et Dieu sait si nos  banques helvétiques sont « pures ».

 J’ai entendu à la Radio la semaine passée (je ne peux donner l’exacte référence) que les médias, italiens entre autres, ne feront pas trop de bruit au sujet de la Béatification de Don Pino, ceci, motivé par la car les mafiosiosi n'hésitent pas à aller à l’église et aux sacrements » ! (de mémoire)

22:53 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.