04/05/2013

Réflexion dominicale

 

mots.pngDe mon texte de hier : « C‘est presque comme si nos médias, ne serait-ce que par la manière de présenter la chose, encourageaient à voter « Oui » à la révision de la loi sur l’asile le 9 juin 2013 » 

 Rester critique à la lecture et à l’écoute des médias, particulièrement lorsqu’il s’agit des étrangers. Lorsque des faits sont présentés – et souvent mis en situation – tels des flash (!), le lecteur/l’auditeur reste avec son « os » alors que les mots déferlent, comme des particules fines ou grossières  …  on ne s’en rend pas compte … et les auditeurs/lecteurs se réveillent lorsqu’ arrivent enfin les info-sport et le temps qu’il fera demain.

 

Mais je peine à croire que les mots choisis – lorsqu’il s’agit de la problématique d’asile – soient neutres, impartiales. Pourquoi le mot « étrangers » a-t-il un goût potentiellement criminel, africain, profiteur, voleurs, danger, noir, et Oh ! Récalcitrant.? Et que ces termes reviennent si souvent ?

 Ainsi les médias semblent ne plus être au service d’une opinion … mais créent une mentalité viciée tant par la forme que par le fond !

 Je viens de lire de mon ami Bruce Clarke « Dominations » (page 62, Editions Homnisphères, 2004) cette remarque de Victor Klemperer, philologue : « Le nazisme s’est insinué dans la chair et le sang du grand nombre, à travers des expressions isolées, des tournures, des formes syntaxiques qui s’imposaient à des millions et qui furent adoptées de façon mécanique et inconsciente. »

 Cela peut toucher notre langage sur les étrangers lorsqu’ils sont qualifiés de criminels potentiels et/ou de réclacitrants et d’encourager des tests ADN selon un membre du Parti Démocrate chrétien  (12.3909 - Bulletin officiel - Conseil national - 17.04.13-08h00 - Texte provisoire: 12.3909 Motion Darbellay Christophe. Effectuer un test ADN sur certains requérants d'asile pour lutter contre la criminalité)

Nous sommes tous des êtres humains, d’autant plus lorsque nous nous disons « chrétien » : il y a de rares compatriotes qui pourraient être des criminels potentiels, il y en a qui pourraient être des fraudeurs…  et il y a des millions de Suisses honnêtes, faut-il pour cela les soumettre, à titre préventif, à des tests ADN ?

Jésus dirait : « Aime ton prochain comme toi-même » Matthieu 22-39

Les commentaires sont fermés.