23/03/2013

Retour de la religion?

images (14).jpg

Cette question est fréquemment et intensément discutée ces derniers temps. Certains se disent heureux, d'autres sont inquiets, la plupart est indifférent.

 Le concept «religion», avec Dieu comme point d’ancrage   est équivoque.

  Depuis toujours Dieu a été lié à l’omnipotence,  la supériorité, la domination.

 Si Dieu ne fait pas de miracles et s’il ne peut débarrasser le monde du mal : alors à quoi sert-il ?

 Celui qui  adore un tel « Dieu », devient aussi comme lui : puissant, fort et il se croit supérieur aux autres. L’esprit de concurrence crée des rivalités entre les gens. Alors, une fois de plus, les faibles, les vauriens sont laissés à l’écart.

 Si la «religion» signifie un tel « Dieu », je ne souhaite pas son retour.

 Mais la Bible parle d'un Dieu très différent. Non pas un Dieu tout-puissant,  fort, dominateur. Non, il est celui qui connaît la misère de son peuple, son cruel esclavage en Egypte lui va droit au cœur ; il est plein de compassion et il  est  touché par la souffrance des malheureux, il prend parti pour celles et ceux qui sont méprisés et mal-aimés. Il est un Dieu d'amour et c’est pourquoi il est vulnérable et impuissant. Un Dieu qui demande aux gens de l’aider, par exemple lorsqu’il dit à Moïse: Va maintenant et conduis mon peuple hors d’Egypte… ! Je serai avec vous ! (Ex 3,1-12)

 Si la «religion» signifie ce Dieu-là, alors je désire ardemment son retour et je donnerai le meilleur de moi-même.

 Hermann-Josef Venetz

 Traduction : Claire-Marie Jeannotat

 Avec l'aimable permission de l'auteur

15:21 Publié dans théologie | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.