07/02/2013

Les drones

 téléchargement.jpg« Aimer le vent d'abord: il fera tournoyer l'étoffe losangée, cadrée de bois léger, et rattachée par une ficelle infinie au poignet de l'enfant qui lève les yeux au ciel ». (Le Puzzle amoureux, page 9, Gilbert Salem)

 Le souvenir de la « jupette » fleurie, une longue ficelle la reliait à ma petite main et nous ne faisions qu’un. Je m’envolais dans le vent, et je chantais avec les hirondelles, et je voulais consoler le petit nuage blanc, si fragile dans l’immensité bleu, qu’il se mettait à pleurer ! « Dear Little white cloud that cries ! » Tout enfant est le mien et chaque enfant s’abandonne à la ficelle du hasard et de l’amour pour suivre l’oiseau bleu, l’insecte ailé, le bourdon amoureux de l’églantine, le bourdon de Notre-Dame … Notre petit corps d’enfant s’abandonne au cerf-volant. Ainsi pour notre traversée.

 A moins que : les cerf-volant enfantins sont aujourd’hui les drones américains, insectes foudroyants, cafards-bourdons de guerre sans pilote sinon l’ordre du chef lui indiquant la cible à détruire. Le monde à l’envers, aujourd’hui, les enfants, au Pakistan, en Arabie saoudite, sont terrorisés par les cerf-volant tueurs d’Obama, récipient du prix Nobel de la Paix !


Des drones sur la liste de jouets de Noël d... par hussardelamort

 Il ne voulait plus de guerre, ce prix Nobel de la Paix,  il a alors appris « à ne plus s’en faire et à aimer les drones. Il a appris à tuer sans se mettre en danger », il n’emprisonne plus les malfaiteurs, il les tue avec ses bourdons d’acier, ses insectes putrides… » Comme quand, assis au salon, on est virtuellement sur le champs de bataille et qu’on joue avec de vrais drones predator qui vont nettoyer le sol des ennemis, tant pis pour les femmes et enfants collatéraux. « Il étaient à la mauvaise place au mauvais moment ».

 Nos enfants sont infectés, sous les yeux de leurs gardiens, par les jeux vidéo, cadeaux de Noël !

 Beaucoup d’Américains, et ils ne sont pas les seuls, réaliseront tôt ou tard que les drones tuent les enfants et qu’ils pourraient même se retourner, une fois qu’ils seront devenus malins et intelligents, contre celui qui les commande sur le clavier de son ordinateur. Et les détruire comme une volée d'insectes maléfiques !

 En Suisse, paraît-il, nous n’en sommes pas encore là et selon la presse et 24 Heures « Les dronesne sont pas une priorités pour l’instant car « Pour défendre son espace aérien, la Suisse continuera donc de compter sur ses avions de chasse et mise sur le Gripen, dès 2018. » Tant mieux et merci.

 

904728dd5049f12dc36fbf47f63994b0.pngJésus, Pain de vie et Pain de paix, je prie que la lumière de ta vérité nous fasse voir que le cerf-volant a priorité sur le drone, que le pain est plus digeste qu'une bombe, que l'enfant que nous étions et sommes encore, n'ait pas à rougir de honte de l'adulte que nous sommes devenu ! Jésus l'avait dit aux grands de ce monde : « A moins que vous ne deveniez comme l'enfant que vous fûtes, vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux » Mt 18:4.

 

Les commentaires sont fermés.