26/10/2012

Obama versus Romney

images (2).jpg

Dans mon dernier billet : la dénaturation de la politique, j’ai évoqué le pouvoir politique actuel « dénaturé » : la campagne actuelle "Obama versus Romney" pourrait perçue, selon les médias disponibles, comme un combat visant à discréditer l’adversaire. Romney d’une part, se référant à Dieu alias succès, réussite du plus fort face à l’électorat, le peuple objet dont la responsabilité est remise entre les mains de l’Establishment, et d’autre part Obama se référant à Dieu fait homme, les humains: le peuple responsable et sujet de sa propre histoire avec l’aide d’un leader qui rend compte de son leadership.

 Inévitablement et ça crève les yeux : nous, acteurs et ou spectateurs de cette comédie humaine aux USA actuels, nous sommes en face :

 a)    Du Dieu Tout Puissant, incarné dans les capitaux, les armées.

 b)    Du Dieu incarné en l’homme, sa vie, sa terre, son travail, son histoire.

 Obama chargé de l’héritage empoisonné du régime insensé de Bush, les pieds dans cette bourbe et paroles-de-vie.jpgsa volonté, cœur et intelligence accrochées au fol espoir du Peuple, poursuit sa route avec celles et ceux qui luttent au quotidien pour la survie.

 Il y a des impatiences, des abandons, de celles et ceux qui changent de camp et mordent à l’appât du Dieu des Armées !

 Je contemple cette comédie trop humaine et je contemple l’Homme : Jésus de Nazareth, son Esprit brûlant en nous, notre Espérance qui nous étonne nous-mêmes et nous force d’aimer !

Les commentaires sont fermés.