12/10/2012

Rendez le ciel aux oiseaux

 alouette.des.champs.redu.1g.jpgJe me souviens de mon retour en Suisse après 4 mois passés en Afrique du Sud. En Europe, la guerre des Balkans ravageait les populations. Nous discutions de cette guerre et ce qui choquait le plus, était la décision de l’OTAN de frappes aériennes. Bombarder les Serbes pour motif humanitaire.

Nos journaux sud-africains condamnaient ces attaques aériennes bien que la télévision BBC affirma que les civils allaient être épargnés.

Des « clusters bombs » des « smart bombs », bref ce n’était pas des fleurs qui tombaient sur les populations albanaises, serbes. Grossièrement scandaleux était la guerre en soi, était-elle inévitables et « justifiée » ( !!!) mais pire encore: pour s’épargner, les Forces militaires de l’OTAN, ne voulaient pas d’une guerre face à face, mais tuaient « du ciel vers la terre » alors que les terriens étaient incapables de se défendre.

 http://www.geopoliticalmonitor.com/breaking-yugoslavia-936/

 http://www.iacenter.org/bosnia/yugdemo2.htm

 http://www.chomsky.info/interviews/19990416.htm

 Quelques sources revisitées ci-dessus.

monticole.bleu.jogo.0p.jpg De retour en Suisse, je lus et j’entendis le contraire : l’OTAN faisait bien ! Je me souviens que l’on fit mention de cette guerre dans ma communauté et qu’on prenait l’intervention de l’OTAN pour une action humanitaire. Quand j’ai invoqué et condamné la méthode criminelle en invoquant l’Afrique Australe d’où je rentrais: Personne ne comprit et personne ne voulut argumenter. Personne. La raison de l'Occident capitaliste est toujours la plus forte!

 Depuis, les invasions des soit-disant pays voyous et les tueries depuis « le ciel » sont quasiment routine. Des "opérations chirugicale" dit-on. En boucle! 

Le dilemme de la révolution en Syrie m’a fait revenir aux Balkans bien qu’en Syrie le crime atteint son paroxysme. NATO ou pas NATO: on massacre, on se réunit en urgence dans des lieux hautement sécurisés ? On tergiverse, on hésite alors que coule le sang des innocents par leur propre gouvernement, lequel possède avions, bombes en plus du pire: les armes chimiques !

 L’excellent reportage de notre journaliste Sébastien Faure parle de la possibilité d’une zone d’exclusion aérienne. 

 Jacques Bérès, chirurgien de guerre et cofondateur de Médecins sans frontières, en mission à Alep, plaidait pour « la mise en place d'une zone d'interdiction aérienne, une urgence absolue face au nombre croissant de victimes de bombardements aériens. »

François Heisbourg : "Militairement, c’est relativement facile et pas très compliqué. Faire une zone d’exclusion partielle est quelque chose qui est faisable, à petite échelle, à des fins humanitaires, le long de la frontière. Par exemple, sur 20 kilomètres le long de la frontière turque, vous prévenez le gouvernement syrien qu’aucune activité aérienne militaire de la Syrie ne sera acceptée. Ensuite, les Syriens mettent au défi ou ne mettent pas au défi." » 

rossignol.philomele.jogo.0p.jpg Assis devant l'écran: nous nous pâmons devant un Grippen dans le beau ciel suisse : pensons-nous à quoi cela peut servir ? Quelle intelligente pâmoison!

 Ma prière aux hommes de bonne volonté : Rendez le ciel aux oiseaux si vous voulez sauver la terre et ses habitants ! Et regardez, regardez jusqu’au bout le reportage de Sébatien Fauire: 

« L’enfant, le père, l’oiseau protégé dans sa cage, la mère morte sous une bombe et maison en ruine »

Que l’oiseau s’envole dans un ciel qui lui revient de droit, un ciel désinfecté d’engins monstrueux ! Rendez le ciel aux oiseaux et Rendez la terre aux enfants et à celles et ceux qui leur ressemblent !

 

 


Les commentaires sont fermés.