02/08/2012

Les mangeurs d’or ont leur ventre plein

 

movie256_b.gif

« Plus rien n'est stable... Le monde, celui de l'économie et de la finance notamment, est de venu imprévisible » et notre Présidente « nous conseille de nous serrer les coudes ». (Message du 1er août 2012 par Evelyn Widmer Schlumpf)

 

Ce que je traduis par « Solidarité sans frontière. » C'est une condition de survie, même en Europe, même en Suisse... car les « marchés » sont imprévisibles ! Et les conséquences sont étalées dans les médias !

 

C'est pourquoi je partage avec vous une chronique corsaire de Fabrizio Sabelli www.fabriziosabelli.it

(Avec ma reconnaissance et son aimable permission)

 

Les mangeurs d’or ont leur ventre plein

Cuma est une petite ville près de Naples. C’est là que vivait, il y a 2500 ans, une femme très puissante qui s’appelait Sibylle, connue comme la Sibilla Cumana, célébrissime prophétesse du paganisme romain. Il y a quelques jours, en prenant la posture d’un pèlerin païen, j’ai lui ai rendu visite. Puisque nous ne savons pas ce qui nous attend les prochains mois et les prochains années, je me suis dit que, peut être, cette femme/oracle, réputée pour ses capacités prophétiques, était encore là et qu’elle avait une petite idée sur l’avenir qui nous prépare cette crise du capitalisme financier. « Je t’attendais », m’a-t-elle dit dès mon entrée dans sa caverne. « Et je sais aussi ce que tu veux de moi. Dès lors, écoute-moi bien. Depuis que la société existe, nous, les prophètes, avons guidé le monde puisque les hommes au pouvoir nous ont toujours écoutés religieusement. Les deux derniers prophètes ont fait un excellent boulot. Ils s’appelaient Karl Marx et Adam Smith. Depuis, des milliers de faux prophètes les ont remplacés. Ils s’appellent gestionnaires de fortunes ou experts financiers à la solde d’une poignée de richissimes messieurs qui se font nommer « marchés ». Ceux nouveaux usurpateurs de ma profession prophétique ne s’occupent pas des vos lendemains.

 

L’avenir ne les concerne pas. Ils ne sont que des machines à prévoir ce qui se passe dans des fractions de secondes sur le marché des dettes. Ainsi, non seulement ils ne sont pas concernés par les effets du désastre qu’ils provoquent, mais, en prenant notre place, ils nous privent d’accomplir notre fonction millénaire : donner aux humains un peu de sens à leur existence. » « Alors, Sibylle, que va-t-il se passer ces prochains temps » je lui ai demandé. Du fond de la caverne j’entendis la voix rauque de l’Oracle proférer ces mots très sibyllins : « Les mangeurs d’or ont leur ventre plein. Demain, ils iront se reposer sur les plages d’Ulysse pour, ensuite, déféquer sur les cimetières où reposent les justes, avant que la légion des anges exterminateurs ne les balancent dans leurs enfers fiscaux. »

(Du 13 juillet 2012)

22:22 Publié dans Economie | Tags : finances | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Et comment va la marché de l'église, ou sont les milliards en immobilier que que gèrent les moines des célèbres cloîtres Grecs (sans payer d'impôts bien sûr)? Qui gère les milliards de l'église catholique, de petits anges peut être? Votre hypocrisie et votre morale devient insoutenable. La censure vous va si bien.

Écrit par : Jules | 04/08/2012

Les commentaires sont fermés.