17/06/2012

Des mots dans le sable

 

 

2982270359_1_5_P5uIHIoc.jpg

Jésus a écrit dans le sable quelques signes et les dominateurs s'en vont et la femme dominée, reste-là ! Qu'a-t-il écrit, le Verbe fait humain ? Des écrivains érudits cherchent à décrypter ces signes enfouis dans le sable de Palestine, en vain.

 

La belle main de Jésus dessinait peut-être une étoile, un cœur, un oiseau, un lys des champs, un regard d'enfant, de femme. Jésus, comme toujours, présent entre le bien et le mal, entre le fort et le faible, entre la domination et les dominés.

 

Aujourd'hui-même en Syrie la présence des enfants est (par force perverse) un bouclier humain entre la barbarie de deux « pouvoirs » sans pitié.

 

En Égypte ce soir, le peuple courageux de Trarir Square de janvier 2011, est pris en tenaille entre l'ombre rampante d' Hosni Moubarak et l'ambition politique des Frères musulmans.

 

En Grèce, le peuple, fier et bon vivant, avec sa misère trop longtemps dissimulée, le peuple des « misérables » ceux qui ne survivent que grâce à la soupe populaire, ce soir, les « misérables, à la merci de leaders politiques doutant de leur propre certitude, paraissent être la zone tampon entre la zone Euro et la zone hors les murs. Comprenne qui pourra ! (A voir l'excellent « drachme à l’œil » de Mise au point ce soir)

 

Faire ce soir le tour du monde dans un moment de prière et chercher ce que Jésus écrit dans le sable mouvant de notre histoire, sa présence entre les dominants et les dominés, les exploitants et les exploités, les trônes, les armées et les esclaves...

Qu'est-ce qu'il écrit aujourd'hui ?

Sans oublier la Suisse, où nous avons voté :

Et la majorité a dit trois fois NON

 

  1. Assurance maladie,

  2. Traités internationaux,

  3. Promotion de l’accès à la propriété.

 

Pourquoi ? Comme on l'a entendu et c'est l'écho de ce que nous ressentons tous ou presque: ras-le-bol du serrement de vis, ras-le-bol de faire confiance au jargon politique.

 

Penser à notre chance sans être solidaire des autres, c'est être chrétien, ça ? Ce n'est simplement pas être humain.

 

 

 

23:46 Publié dans Politique | Tags : votations | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Merci, Claire-Marie. Sur le sable, la mer efface le sel de nos larmes et garde en son coeur nos écrits.

A lire sur mon blog, la rencontre de foot Grèce-Allemagne, vue par un commentateur sportif pas tout-à-fait comme les autres.

Écrit par : pachakmac | 18/06/2012

Les commentaires sont fermés.