29/05/2012

Lac d'AEGERI

 

Le Lac d’Aegeri

 

Aegerisee910.jpg

C’est là que je me suis reposée à Ländli (Petite Prairie) durant trois semaines. Des vacances anticipées. Le ciel et la terre faisaient l’amour, d’abord étrangement calme, puis frissonnant comme la peau d’une femme, alors que le soleil se cachait  en rougissant de plaisir entre les plis des montagnes. Le crépuscule me fermait les yeux, et les étoiles me faisaient signe, comme un appel irrésistible, non pas à la rêverie ni à l’oubli de notre terre tant aimée -  cela me tentait parfois - mais m'obligeait à l’écoute de son cœur humain, de son visage d’enfants vulnérables, des  mains rugueuses des travailleurs, du l'immense peuple arc-en-ciel en construction… l’espérance sans illusion, l’espérance et la confiance que l’homme, la femme, les enfants ne demandent et n’espèrent qu’une chose : un peu de pain, de l’eau potable et des fruits de saisons ! Chemin faisant.

Mes lectures : Le chemin de l’Espérance  (Stéphane Hessel et Edgar Morin)

Exigez ! Un désarmement nucléaire total (Stéphane Hessel et Albert Jacquard)

Des Gens très bien (Alexandre Jardin)

Et tout ce que j’ai trouvé sur Dietrich Bonhoeffer dans la bibliothèque allemande des Diaconesses du Ländli. Et son temps ne ressemble pas peu à notre temps !

Plus la Parole Perdue (Frédérique Lenoir)

De retour à Bulle, l’ordinateur réparé, je partage la vie des petites gens qui s’accrochent à leurs petites espérances et qui enfantent dans la douleur un monde où le fric sera au service de tous, où les armées et les armes disparaîtront, où les indignés (ées) en tant que signe précurseur … seront accueillis comme un signe important et de dernière heure qui secoue nos torpeurs face aux systèmes sans âmes, et nous invite à retrouver l’énergie créatrice en nous et à s'en servir!

 

 

22:06 Publié dans Général | Tags : vacances | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Le soleil estival vous ramène dans la communauté blogueuse, chère Claire-Marie. On se faisait un peu de soucis pour vous. Cela fait très plaisir. Il y a comme ça des êtres humains qui sont comme des arbres rares poussant dans la forêt et que l'on repère, que l'on adopte, que l'on garde précieusement et silencieusement tout contre son coeur.

Merci.

Écrit par : pachakmac | 30/05/2012

merci d'être à nouveau présente!

Écrit par : lovsmeralda | 30/05/2012

merci à vous chers amis
claire-marie

Écrit par : cmj | 31/05/2012

Les commentaires sont fermés.