09/03/2012

Enfants invisibles, suite

 

Enfants invisibles

 

Jamais une vidéo n’aura été aussi rapidement répandue à travers la planète. Et les médias reprennent la diffusion à la chaîne :

 

On réagit d’abord au quart de tour, (moi y compris) on est conquis, on veut attraper (catch) Joseph Kony par « n’importe quel moyen » (sic) et…c’est fini, mais il y a l’Histoire et les intérêts divers des acteurs !

 

Questions :

 

Quelle est l’origine et l’histoire de l’armée de résistance du seigneur (LAR)  et de Joseph Kony ?

 

«Quel est l'intérêt pour la campagne de faire de la publicité à un homme déjà célèbre pour ses crimes et déjà recherché?» S’interroge sur son blog l'écrivain et journaliste ougandais Angelo Izama, qui souligne que les problèmes de son pays sont aujourd'hui la prostitution infantile et le sida.

L’Organisation non gouvernementale « Invisible Children » existe de puis quand ? La gestion des finances est-elle transparente ?

Savons-nous que l’Union africaine s’est chargée de coordonner l’action contre lui (Kony)

L’ONG répond aux accusations de simplification :

«(On) a voulu expliquer le conflit dans un format facilement compréhensible, dans un effort pour toucher le public le plus vaste possible».

Si la méthode hollywoodienne peut déplaire, cet objectif est néanmoins atteint.

Principale source : Le Figaro International

 

La presse africaine pose d’autres questions : quelques-unes

· Y aurait une demande de permis pour entrer les pays africains supposés être un refuge pour Joseph Kony ? La coopération des chefs d'États africains sera-telle envisagée ?

 

· Ou comme cela fut fait au pour tuer Ben Laden au Pakistan, les frontières seront-elles ignorées ?

 

· Comme pour Ben Laden, « plutôt mort que vivant » ?

 

· Pourquoi le « timing » 2012… et pourquoi la Maison Blanche félicite  « Kony 2012 ?

 

On peut s’entraider à trouver des réponses à ces questions qui paraissent peut-être freiner le premier élan vers l’action car le temps paraît limité. Les questions sont nécessaires car Kony ni LAR ne sont le seul enjeu.

 

Aussi accessible, la critique de France24 au sujet qui nous préoccupe.

 

21:58 Publié dans Afrique | Tags : ouganda | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Bonjour Claire-Marie,
merci pour ce partage. J'ai aussi regardé et partagé cette vidéo. Nous avons tous été touchés par le message qu'Invisible Children essayait de faire passer.
Même si beaucoup ne partagent pas les mêmes convictions que cette organisation, il faut avouer qu'ils ont réussi à provoquer un débat et à alerter le monde sur un sujet bien des fois mis de côté.

Brigitte

Écrit par : gestion de contacts | 14/03/2012

oui chère Brigitte, l'enfant vulnérable, comment peut-on imaginer tel crime? Mais il y a la racine parmi d'autres, je crois, c'est que le commerce des armes, la fabrication d'armes joue un rôle. "Tant qu'on nous donnera des armes, on doit tuer" me disait un réfugié d'Angola dans les terribles années 80! Merci du commentaire. Claire-Marie

Écrit par : cmj | 14/03/2012

Les commentaires sont fermés.