11/02/2012

Méditation dominicale: le gros lot.

 

Le gros lot (Mathieu 13,44)


Un ouvrier agricole labourait le la terre de son employeur. Tout à coup, la charrue s’enfonce avec un bruit étrange. L’ouvrier regarde de plus  près: c’est un coffre au trésor! De temps immémorial quelqu'un a caché là son trésor et l’a enfoui en sécurité dans la terre ! Et, pour une raison insondable, c’est resté oublié!  Que fait l’ouvrier ? Il ne se préoccupe ni du Droit ni de la Morale. Il remet le trésor dans la terre de telle façon à ce que personne d’autre ne le trouve ! Ivre de joie,  il s’en va, il vend tout ce qu'il possède afin d’avoir assez d'argent liquide pour acheter le terrain, et prendre  possession du trésor.

Jésus dit: il en est ainsi du royaume de Dieu.

La leçon de l'histoire? Certainement pas une leçon de morale qui dirait: toi aussi tu dois être prêt à tout donner pour avoir accès au royaume de Dieu.

Pas typiquement suisse non plus :
combien d’impôts devrais-je payer sur ce trésor ?

Les récits bibliques ne veulent pas nous dire ce que nous devons faire. La plupart du temps nous savons nous-mêmes ce que nous avons à faire. Les récits bibliques voudraient d’abord nous aider à voir ce qu’il en est de nous, en ce qui nous concerne. Cette parabole veut nous dire : « Réjouis-toi ! Tu as gagné le gros lot. Tu peux commencer une vie nouvelle. Vas-y ! Prépare-toi !»

Hermann-Josef Venetz

Traduction : Claire-Marie Jeannotat

Avec l’aimable permission de l’auteur

 

 

10:51 Publié dans Spiritualités | Tags : le gros lot | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

L'enseignement de l'époque nous aurait rendu coupables de recel lors d'une pareille découverte ,heureusement les temps ont changé,mais reconnaissons aussi la chance des ouvriers agricoles de l'époque de Jésus qui eux n'avaient pas à se débattre pour obtenir des subventions et cela pour leur permettre de survivres aux obligations des associations des animaux.Saint François d'Assises lui-même n'était -il pas au centre des animaux comme pour mieux montrer la place essentielle réservée aux humains et non à des enseignement encore plus anti-cléricaux que ceux de l'antéchrist
je tiens cependant à dire que j'aime énormément les animaux mais je ne sacrifierais jamais un humain pour en sauver un sinon à quoi servirait cette dignité qui doit différencier les espéces

Écrit par : lovsmeralda | 11/02/2012

@lovsmeralda
Vous avez un avis sur tout et surtout un avis qui n'intéresse personne !!!
Arrêtez de poster sur tous les sujets de ces blogs, c'est infernal !!

Écrit par : clarisse | 14/02/2012

@lovsmeralda, je suis d'accord avec Clarisse. Non seulement vous écrivez n'importe quoi mais vous ne faites pas d'effort dans la forme. Mettez des points ça clarifiera votre écriture, et évitez un peu plus les fautes d'orthographe.
Et... personne ne vous a demandé de sacrifier un animal pour un être humain, serait-ce même un tueur en série !
Cela dit, il y a des bêtes qui sont plus dignes que certaines personnes !! a bon entendeur !!

Écrit par : tiendonc | 14/02/2012

Les commentaires sont fermés.