28/01/2012

Ce qui nous tape sur les nerfs

 

Paroles de Vie

Les lois, les prescriptions, les réglementations nous tapent sur les nerfs. A juste titre, mais pas toujours. Il arrive que les instructions, les conseils, les demandes, les offres nous irritent comme autant de pierres d'achoppement et de chicaneries. Au mont Sinaï, l'Éternel avait donné des instructions à son Peuple afin de faciliter son pèlerinage vers la Terre promise, et c'est vraiment tragique, pour nous, que ces commandements aient été interprétés comme étant des obligations à tenir sous la menace de punitions. Cette menace nous ôte la joie de vivre.
 Les commandements, ou les « dix mots » selon les textes bibliques avaient, et ont encore un but complètement différent. Ils sont introduits par ces paroles: « Je suis l'Éternel, ton Dieu, qui t'ai fait sortir du pays d'Égypte, de la maison de servitude vers la liberté ». (Exode 20, 2-17)  Et les commandements qui suivent n'ont d'autre intention que de préserver la liberté d'Israël! C'est comme qui donne des règles du jeu qu'on a intérêt à suivre pour que la vie réussisse. La vie en abondance

Il s'agirait seulement de regarder attentivement l'une ou l'autre de ces « Paroles » pour réaliser qu'un vent de liberté vient à notre rencontre.

Par exemple:

Si tu désires vraiment être libre, ne te laisse pas à nouveau piéger par Mammon ou des idoles semblables.

Si tu ne veux pas t'enfoncer dans le stress, considère que le septième jour est saint pour toi. Le calme te renouvellera et cela te fera du bien à toi et à ton environnement, comme un souffle d'énergie.

Si tu veux vivre heureux, alors prends soins de tes parents et de toutes personnes courbées par l'âge, la maladie et les soucis.

Dans la mesure où tu défendras la dignité humaine de ton prochain, tu seras rempli de l'espérance que demain sera bon pour toi aussi.

Pour le Psalmiste, ces « dix mots » sont prégnants de promesses: « Que tes paroles sont douces à mon palais, Plus que le miel à ma bouche! » Ps 119,103

Bien sûr que nous ne devons pas prendre tout ceci trop au sérieux. Nous devons cependant savoir et nous en faisons déjà l'expérience : l'alternative aux « Mots  de vie » est la terreur, la faim et la mort.

Hermann-Josef Venetz

(ma traduction avec l'aimable permission de l'auteur)

Texte original in « Katutura Deutsch »

Commentaires

Comme toute ancienne scoute affranchie à tous les interdits je reviens ce matin pour signaler un danger auquel personne ne pense et surtout pas ceux qui parlent et mangent informatique.La aussi je m'insurge violemment contre ces idées burlesque mais qui peuvent conduire aux porte de la folie furieuse des Seniors et Sénioras isolés approchant les presque 80 ans.
Les encourager à se mettre à l'ordinateur quand on sait que la machine va planter en fin de semaine tout le monde ou presque en a fait l'expérience et c'est là que cela devient pécunièrement intéressant pour ceux qui se disent informaticiens mais qui ne le sont pas et partiront l'argent en poche, l'ordinateur lui sera laissé aux portes de l'agonie.Quand à l'utilisateur surtout parmi les plus âgés ,lui ou elle verra sa rente AVS subtilisée pour rien puisque le lundi arrivé il devra téléphoner à son installateur
Quand on en a fait l'expérience soi-même on sait de quoi on parle et les personnes âgées surtout en suisse sont un marché juteux attirant de sacrés petits profiteurs qui une fois l'argent donné resteront introuvables
Exusez mon intrusion matinale sur votre blog,mes idées ne trouvant pas d'autres issues pour être exprimées et surtout entendues
toute belle journée pour vous soeur Claire-Marie

Écrit par : lovsmeralda | 31/01/2012

Les commentaires sont fermés.