01/11/2011

le 2 novembre 2011

IMG_NEW.jpg

Le 2 novembre 2011

Les visites aux cimetières


Souvent les morts, sans le vouloir, rassemblent les « vivants » au cimetière. On dit « au revoir », on écoute quelques prières toute faites, on verse quelques larmes, on partage du pain et du thé et on retourne chez soi jusqu’à la prochaine fois.

Le 2 novembre de chaque année, retour au cimetière bien entretenu : une pierre tombale, des fleurs, et dessous, dans le cercueil, qu’il fut en bois précieux ou en écorce de vieux chêne ou simplement enroulé dans un drap, il reste un peu de poussière et une poignée d’os consumés par les souffrances d’une maladie cruelle  « à en mourir ! »

Oui. Comme celle de Jésus, certaines « morts » ne sont pas faciles, j’en suis témoin. C’est une leçon de vie réaliste. Il ne faut pas, à tout prix « vouloir » une mort idéalement paisible. Il faut assumer, si on peut, le jardin des oliviers en sachant que si Jésus a passé par-là, si des bien-aimés sont passés par-là, pourquoi pas moi ? Et cette douleur intolérablement cruelle n’est que la graine qui meurt et revit du même coup !  (Jean : 12, 20-33).

C’est la résurrection. Une loi de la nature peut-on dire ! Je serai « hors espace temps » dans ce mystère que je suis curieuse de découvrir !

Donc, ce 2 novembre 2011, c’est l’expérience de « l’éternel présent » qui me réjouit,  consciente que d’être en « bonne compagnie » !

Comme François Mauriac : « Un cimetière ne nous attriste que parce qu’il est le seul endroit du monde où nous ne retrouvions pas nos morts. Partout ailleurs, nous les portons avec nous. Il suffit de fermer les yeux pour sentir ce souffle contre notre cou et, sur notre épaule, cette main fidèle. » (A la place du mort, par Gilbert Salem, chez  B.Campiche 2006)

C’est donc la fête de Vivants qu’on célèbre demain, par de-là les pierres roulées et les tombeaux vides. Fortifiés nous avançons,  en route vers « nos Galilée »  respectives !


22:18 Publié dans Spiritualités | Tags : morts | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.