29/10/2011

Méditation dominicale

 

Les trouble-fête

Des premières aux dernières pages de la Bible, il y a des accrochages

Il s’agit d’une part d’une classe soit disant cléricale composée en majorité d’hommes qui se sentent responsables de la Religion et pensent à certains projets :  par exemple construire des Temples, élaborer des liturgies solennelles, savoir et dire ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas faire, ce qui est bien et ce qui est mal, celui qui fait partie du groupe et celui qui n’en fait pas partie. Ils s’engagent et créent des structures qui facilitent une vie tranquille. La société accepte et apprécie cela comme règle du jeu qui a tout de même ses atouts pratiques.

C’est avantageux d’avoir une Religion qui se soucie de la Loi et de l’Ordre, qui bénit les progrès économiques, qui console les laissés-pour-compte, qui récompense les bons et punit les méchants. Des cercles renommés investissent, font des donations importantes, collectent des impôts pour le maintien des règles du jeu qui correspondent à leurs intérêts.

Il s’agit d’autre part, des avocats de Dieu: les prophètes, des hommes et des femmes qui, ceux-là, sont des trouble-fête.

Les prophètes ne sont pas du tout convaincus que Dieu désire jouer ce jeu-là, ni que Dieu désire habiter dans un temple ou dans une église, ni qu'Il exige des sacrifices, ni que l’Ordre clérical est sa priorité.

Une religion qui instrumentalise Dieu, qui le réduit au silence ou qui n’exprime que ce que ses soit-disant « serviteurs » lui font dire..., une Religion qui bénit chaque espèce d'association ou d'agencement qui favorise ses propres affaires... une telle Religion est de l'idolâtrie – disent les trouble-fête.

Avec toute leur fermeté ces trouble-fête défendent le Dieu d’Abraham, d’Isaac, de Jacob, le Dieu de Sara, de Rébecca, de Hagard, le Dieu de la résurrection et de la libération, le Dieu des petites gens. Au nom de Dieu, les Trouble-fête disent :

« Que le droit coule comme de l’eau et la justice comme un torrent intarissable .» Amos 5:24

«Je hais, je méprise vos fêtes et je ne puis sentir vos réunions solennelles. » Amos 5, 21-24

« C'est la miséricorde que je veux, et  non le sacrifice .» Osée 6, : 6

Jésus approuve: « Cherchez d’abord le royaume de Dieu !» Mt 6,19-34

Accueillez donc les trouble-fête !



Hermann-Josef Venetz

Traduction Claire-marie Jeannotat

Avec permission de l’auteur

Commentaires

@Soeur Claire-Marie.Désolée de vous contredire (rire) Je peux vous certifier qu'après avoir vécu entourée de scientifiques et religieux de tous accabits ces derniers savaient jouer les trouble-fètes mais uniquement dans le but de piquer du chocolat à ma grand-maman et nous priver de mets seules gâteries pour nous redonner des forces sans oublier par force de se mêler de choses qui ne les regardait en rien,aussi ces trouble-fêtes là que nenni qu'ils passent la porte Surtout si l'on sais que chaque religion a redoré les écrits bibliques pour attirer les brebis nombreuses dont je suis et qui ont compris à qui profitait en premier cette religion donnée par des religieux qui au premier coup de canon quittaient le navire comme des rats.Et qui comme par un sublime hasard se re-souviennent de vous juste aux moments des fêtes de la Réforme ou autres Oui je vous vois venir,ils sont pas meilleurs que d'autres,en effet (rire) raison supplémentaire pour ne pas leur accorder plus de confiance que par le passé
Mon enseignement catholique fait lors d'un stage en hopital catholique m'a ouvert les yeux ,ces Soeurs admirables fallait pas trop leur en raconter car travaillant dans la vie de tous les jours,elles savaient que la religion c'est personnel et savaient aussi ne pas chercher à endoctriner inutilement surtout une protestante bien connue pour ses protestations style Saint Barthélémy (un ancien pasteur vous le confirmerait,rire)
Tout bon dimanche à vous Soeur Claire-Marie et toujours aussi heureuse de pouvoir vous lire

Écrit par : lovsmeralda | 30/10/2011

chère Lovsmeralda. merci beaucoup. Vous voyez, les trouble fête mentionnés ici sont ceux qui dénoncent, par leur manière de vivre, les systèmes. Par exemple les prophètes de tous les temps.Je prends par exemple le Palestinien Jésus, qui a contrarié, par ses relations, sa manière de vivre, ses paroles, l'establishment religieux et politique de son temps.
On trouve des prophètes un peu partout dans l'Histoire des hommes. Peut-être aujourd'hui aussi.
avec toute mon amitié
claire-marie

Écrit par : cmj | 30/10/2011

"Cherchez d'abord le royaume de Dieu". Cette parole de Jésus nous renvoie et nous implique à un processus de recherche personnelle, démocratique, complexe, subtile, et surtout intense de la Foi. Qu'est-ce Dieu? Pourquoi nous sauve-t-Il? Pourquoi nous adresse-t-il sa Parole à travers tant et tant d'oeuvres prophétiques spirituelles et culturelles? Dieu nous donne-t-il son Amour pour en retourner de la haine contre la communauté humaine? Bien sûr que non. Dieu nous laisse cette liberté d'agir en nous tout en bouleversant notre propre conscience et les consciences qui gravitent sur la même planète que nous. Dieu est une recherche. Pas une conclusion. Dieu se lève avec nous et se couche avec nous. Et quand les ténèbres nous assaillent de malheur, Il nous dit: "Lève-toi et marche. je te guiderai encore sur la route de ton destin"

Dieu est Amour. C'est notre point d'ancrage pour faire de ce monde un monde de Bien et de Majesté. Si tout s'écroule autour de nous, sa Lumière ne peut s'éteindre au fond de nos âmes. Inch'Allah.

Écrit par : pachakmac | 31/10/2011

Les commentaires sont fermés.