22/10/2011

Prière du soir

 

 

Prière du samedi soir 22.10.11

La beauté est dans l’œil de celui qui regarde

La laideur aussi… mais ce soir, c’est la brume qui vire quasiment aux ténèbres tant la violence paraît dominer notre espèce humaine ! La Libye, le pays de Simon de Cyrène, semble célébrer sa « victoire » avec une joie perverse !

 

images (16).jpg

Ton regard Jésus, aime. Tu es Amour fait homme. Si je crois que ton esprit m’habite, l’amour doit être incarné en moi, en chaque être humain. C’est quoi l’Amour ? Oh ! J’en fais l’expérience mystique dans la plénitude de l’instant présent. Cela permet d’avancer encore un petit pas. Mais nous ne pouvons être indépendants de la violence de nos frères et sœurs en Syrie, en Libye. Est-ce qu’on ne peut pas faire la justice sans tuer, maudire, se réjouir des images ignobles  de potentats assassinés ? Pourquoi ne pas prier pour toutes les victimes de la violence y compris pour les bourreaux qui tuent et sont finalement tués ? Pourquoi employer les mêmes armes que les violents pour se défaire de la violence ? Pourquoi jubiler, se réjouir, hurler sur les cadavres des vaincus ? Pourquoi les médias en sont-ils arriver à ce délire ?  Etaler la perversité sous les yeux des spectateurs : Pourquoi ces «journaux télévisés-spectacles ? «. Mais ça suffit !

 

Demain jour d’élection chez nous. Peut-être que les candidats, qui sait - et je le crois - se mettent quelques instants à genoux avant de s’endormir ce soir, et prient pour les électeurs qui espèrent pouvoir leur faire confiance !

 

 

 

22:20 Publié dans Spiritualités | Tags : libye | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Bonsoir chère Claire-Marie. Je vous poste un extrait du texte de Baudelaire "Mon coeur mis à nu" afin d'enrichir la réflexion autour de la violence sacrificielle.

"La peine de mort est le résultat d'une idée mystique, totalement incomprise aujourd'hui. La peine de mort n'a pas pour but de sauver la société, matériellement du moins. Elle a pour but de sauver (spirituellement) la société et le coupable. Pour que le sacrifice soit parfait, il faut qu'il y ait assentiment et joie, de la part de la victime. Donner du chloroforme à un condamné à mort serait une impiété, car ce serait lui enlever la conscience de sa grandeur comme victime et lui supprimer les chances de gagner le Paradis."

Charles Baudelaire.

C'est vrai que la violence est parfaitement incompatible avec nos lois modernes. Cependant tant de violence agite notre société? Pourquoi?

Je suis bien évidemment contre la peine de mort. Mais la réflexion de Baudelaire est très intéressante. Kadhafi s'est transformé d'un capitaine d'armée idéaliste peu intéressé par le pouvoir mais fort intéressé par la liberté de son propre peuple pour finir en monstre sanguinaire, aliénateur de son peuple et pris dans la spirale du pouvoir destructeur comme Hitler. Peut-être que cette mort violente était plus juste pour lui qu'un Tribunal où il aurait continué à jouer sur l'enfer de sa personnalité et celui du monde...

Très belle soirée de prière.

Écrit par : pachakmac | 23/10/2011

merci de votre commentaire qui fait réfléchir.
le bien et le mal reste un mystère profond.
bonne soirée
claire-marie

Écrit par : cmj | 23/10/2011

Les commentaires sont fermés.