14/10/2011

Jésus contemple les indignés

 

images (13).jpg
La mappemonde brille de l’intérieur, et le regard du Fils de l’Homme, Jésus contemple les milliards de petits humains, moi, vous, qui luttent pour un monde où il est permis à tous d’être heureux.
  • Prélude: Les yeux de Jésus scrutent Bulle : cette semaine un groupe d’hommes et de femmes s’est rendu aux Halles où deux femmes musulmanes, origines de Tunisie, nous ont raconté leur vie, leur foi, leur Mission à Lausanne. Là des femmes chrétiennes et musulmanes du quartier de Prélaz se sont rencontrées sur la place publique, hors des murs du temple, de l’église, de la mosquée pour former ce que j’appelle, « la famille humaine ».  « Sans grande rhétorique, sans confusion de doctrine, ni pression prosélyte, des ponts de convivialité sont construits. Le soutien, l’encouragement vient, j’en suis sûre de L’Arzillier, Maison du dialogue.
  • Et quelques évènements de la semaine:

Gaëtan Vannay, journaliste suisse s’est rendu clandestinement en Syrie. « Le régime syrien tente de décrédibiliser le travail réalisé cet été par un journaliste de la RSR, Gaëtan Vannay. Un des hommes qui a accompagné le reporter durant son périple a été forcé de désavouer publiquement le chef de la rubrique internationale de la radio syrienne. »   Mais regardez la vidéo du malheureux  qui a aidé Vanney à faire son travail. Il est en prison, qu’est-il devenu. Les journalistes peuvent-ils exercer la solidarité avec les guides, les interprètes qui s’exposent pour leur rendre service ?

 

Lyse Ducet de la BBC en Syrie : La journaliste accréditée et son équipe ont obtenu  la permission nécessaire et, cependant leur tâche reste périlleuse, comme on peut le lire, elle est prise à parti par des Damascènes, elle se tire d’affaire, elle apprend beaucoup. Sa carte de visite lui fut précieuse. Mais écoutez plutôt le charmant accent de Lyse à la BBC .

Jésus aussi était au service de la « Bonne Nouvelle au quotidien » dans sa région du monde. Comme nos journalistes (la plupart) la réalité n’était pas « Bonne » ! Pour voir la lumière il faut percer l'ombre!

La révolte des indignés contamine le monde !

Des milliers de militants jeunes dans les rues : pour des uns, le printemps, pour d’autres l’automne ! Pendant que les Gardiens des finances s’agitent  et perdent la tête, il « blâme » « tout ce monde » ! ces populations trop nombreuses et gourmandes : il faut imposer l’austérité afin de renflouer les banques. Ont-ils tous vécu au-dessus de leurs moyens ? On voit revenir la lutte de classes, mais il faudra du temps !

« De l’Asie à l’Europe, jusqu’au cœur de Wall Street, le peuple des indignés dit «assez» à la corruption et au clientélisme, à une politique soumise à l’élite financière et à une finance qui régit le monde. Il le fait en se réappropriant l’espace public, en occupant les rues d’une manière pacifique mais durable. »

Et Fabrizio Sabelli de dire : … la Suisse est liée au mouvement des indignés, surtout à celui des États-Unis. En Suisse aussi, la politique est aux mains de la finance et c’est la finance qui décide de l’attribution des richesses et donc, qui décide indirectement du bien-être ou de la souffrance des gens.

 

Rembrandt les marchand du temple.jpgJésus s’est-il indigné ? Ouvrons l’évangile, lisons Marc 10 :14 , il prenait parti pour les enfants ! Il s’indigne sur le parvis du temple Mt 21 : 12 à 17

Mais lisons donc notre cher théologiens vaudois, Daniel Marguerat : « Jésus, dans sa foi intrépide a déjà reconnu à certains signes, l’irruption du nouveau printemps de Dieu

Mais le regard  engagé de Jésus sur la mappemonde ce soir, sur nous tous, nous fortifie : il nous fait confiance : nous aussi, nous avons la capacité de nous indigner lorsqu’il est question de prendre parti pour le Bien commun.

Jésus indigné: Rembrandt

22:34 Publié dans Résistance | Tags : indignés | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Beau billet ma soeur: Protests across the globe: against austerity & profits for the rich

http://occupylondon.org.uk/

Écrit par : Barbie Forever | 15/10/2011

Merci! Oui, il faut dire que nous sommes solidaires de ceux et de celles qui protestent en public contre quoi ou qui? Les systèmes qui créent les pauvres, les gardiens et les profiteurs de ces systèmes. Comment transformer ce qui doit l'être? D'abord une prise de conscience de la réalité.

Écrit par : cmj | 15/10/2011

Merci! Oui, il faut dire que nous sommes solidaires de ceux et de celles qui protestent en public contre quoi ou qui? Les systèmes qui créent les pauvres, les gardiens et les profiteurs de ces systèmes. Comment transformer ce qui doit l'être? D'abord une prise de conscience de la réalité.

Écrit par : cmj | 15/10/2011

Les commentaires sont fermés.