20/08/2011

FRANCE 3

 

plonge10.jpg
Le samedi 13 août 2011, « Une Femme nommée Marie »,  est projeté sur la TV France 3. Robert Hossein , le metteur en scène, avec l’énergie de sa passion pour la Vérité me fascine. Et sa conviction renouvèle la mienne comme celle, je suis sûre des 2 millions de spectateurs qui auront « vu et cru » ! L’adolescente, Bernadette Soubirous dit à Marie, une femme français simple et belle : « Raconte-moi Jésus ».  Ce sera fait en une vingtaine de tableaux.

 

Et Jésus, le paysan juif et nazaréen, nous emmène avec lui dès son baptême au Jourdain jusqu’à l’exécution au Golgotha et jusqu’à la résurrection dans la Galilée d’aujourd’hui en notre compagnie. !

Marie et Bernadette restent à l’arrière plan, à leur place toutes les deux, et leur discrétion révèle Jésus, le Fils de l’Homme durant sa vie active, engagée, dure. Comme par miracle, ou par grâce totale, nous sommes happés dans le Chemin, Jésus et dans la vérité des paroles sobres rapportées par Mathieu, Luc, Marc et Jean. Nous sommes là, tour à tour attirés, instruits, avertis et Oh ! Guéris de notre médiocrité. Nous souffrons de la main mise des Grands Prêtres, des Hérode, des Ponce Pilate et de nos trahisons au moment où souffrir et mourir avec Lui nous dépasse. Lui, Jésus en vêtements de tous les jours comme une immense tendresse nous remet debout et nous prend avec dans l’annonce de la Bonne Nouvelle dans nos Galilées actuelles. Nous avons quasiment fait l’expérience du mystère pascal non dilué, dans toute sa cruauté … doutant de nous-mêmes face aux milliers d'handicapés, de malades, d’infirmes, auxquels, comme Lui aujourd’hui, nous sommes identifiés ne serait-ce que par solidarité humaine!

Le récit inachevé me rend silencieuse jusqu’au plus profond de mon cœur. Et quand Françoise me dit : « N’as-tu pas remarqué que le Jésus de l’esplanade avait exactement le même visage que le « Christ au désert » qui surplombe ton ordinateur ? La possibilité d’une différence ne m’avait jamais effleurée.

Voici l’adresse où tout est dit dans la plus grande simplicité et transparence  par Robert Hossein au sujet de la conception, de la réalisation « Une Femme nommée Marie. »

http://regionrama.com/culture/65-une-femme-nommee-marie-u...

Je l’ai écouté plusieurs fois et je comprends toujours mieux que la Bonne Nouvelle de Jésus est à notre portée dans le monde enténébré… si nous redoublons de bonne volonté « pendant qu’il est temps. »


Bon dimanche et je reviendrai sur « Le Christ au Désert », et sur l’intuition de Robert Hossein !

 

22:06 Publié dans Spiritualités | Tags : hossein | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.