08/05/2011

Trois Medias Splash

16 A LES PELERINS D EMMAUS PARIS LOU.jpg

(LES PELERINS D EMMAUS PARIS musée du Louvre).

Ce dimanche-ci deux hommes marchent vers Emmaüs :

Quel sens a la rencontre pour le christianisme en devenir ? Qu’est devenue l'Église des Petites gens ? Quel sens actuel à Rome, à Londres, à Abbottabad. Show, Utopie, Désespoir ? Ou le contraire ?

Ils parlent de l’actualité : l’homme de Nazareth qu’ils avaient bien connu aurait  été crucifié alors qu’il était proche du petit peuple et on espérait qu’il allait "libérer Israël ." Des femmes avaient raconté qu’elles avaient vu Jésus ressuscité, la parole de femmes aurait du être ratifiée par des hommes ! A l’époque déjà.

Un inconnu se mêle à leur conversation, il écoute, il interroge… il est agréable et va partager un snack à l’auberge avec eux. Il voit la confusion des deux malheureux et leur dit : « Mais ce qui s’est passé, est-ce que cela ne correspond pas à vos Écritures ? » Il leur explique gentiment le contenu des Écritures et ils réalisent que « ça colle .» C’est comme du pain partagé mais Jésus s’en va.

C’est à eux de vivre ce qu’ils commencent enfin à comprendre : continuer l’œuvre de libération de Jésus à la manière de Jésus : solidaire des opprimés, des marginalisés, encourager les pauvres à se mettre debout, à lutter pour le droit à se nourrir eux-mêmes, à se confronter aux trônes et aux dominations dedans et hors des synagogues, des temps, des palais et des dominations. Par l’action quotidienne « Non-Violence active ! »

Par ses paroles et ses actions, Jésus avaient mis les valeurs des chefs politiques et religieux sens dessus dessous. Radicalement. On reconnaîtrait les membres de son mouvement à LUI, Jésus « à la solidarité qu’ils ont les uns en envers les autres. » L’Esprit de Jésus est dorénavant LA force en nous, Il appartient à « l’humanité tout entière ».

Malheureusement, au 4ème siècle « le christianisme sous sa forme catholique (universelle) a été décrété religion d'État par l’empereur Théodose en 380 ! » Fatalement, le mouvement des premières communautés chrétiennes est devenu l’otage de la Puissance impériale de Rome ! Les leaders religieux, eux en premier lieu otages, assument le style de vie des empereurs, de là, il n’y a qu’un pas vers la loyauté servile aux dominations « protectrices » à conditions que le que le peuple soit, comme au temps de Jésus sous les Romains et les chefs des synagogues, soumis, sourds, muets! Malheurs aux velléités de solidarité et de révolte!

"Ce christianisme "impérial" est devenu un « grand phénomène religieux du monde occidental… mais Jésus est bien plus que le fondateur d’une grande religion. Il se tient debout devant le Christianisme, tel le juge de tout ce qui a été fait en son nom. Le Christianisme ne peut revendiquer la possession exclusive de Jésus qui appartient à l’humanité tout entière. " (Jésus before Christianity, Albert Nolan, OP, l'Évangile de la libération, Ed. Ouvrières 1979, Introduction).

Mais pourquoi ma réflexion sur l’évangile d’aujourd’hui ?

Trois « splash » largement médiatisés en trois jours, et je me demande le rapport entre l'Évangile d’aujourd’hui, Luc 24,13-35, c’est-à-dire la rencontre des hommes d’Emmanus avec Jésus d’une part et les rencontres à Londres, à Rome et à Abbottabad d'autre part, quel sens a le quotidien de William et Kate, de Jean-Paul et Benoît XVI, de Ben Laden et de ses proches? Quelles réponses?

1. Le vendredi 29 avril, William et Catherine sont mariés à Londres. Incroyable show. Comme un conte dans le sillage de Diana et sa destinée, par le lien de la bague léguée à Kate.

2. Le dimanche 1er mai, Rome, un million accouru pour la béatification de Jean-Paul II (sous pression de l’acclamation santo subito). Parmi les pèlerins, la miraculée, Sœur Marie Simone-Pierre portant une fiole de sang de Jean-Paul, Berlusconi et Mugabe lequel a été accueilli par l'ambassadeur du Zimbabwe en Italie, et l'ambassadeur auprès du Vatican Mary Sibusisiwe Mubi. Pourquoi s’offusquer de la présence du tyran sanguinaire Mugabe ? Cela nous regarde-t-il? Les chefs d'États décident et choisissent. Alors ? Ce qui me choque profondément c’est l'Église qui est au Zimbabwe qui, elle, VIT est crie sa souffrance au Dieu de Jean-Paul II. Sans miracle ! Sinon la trahison. Le Peuple du Zimbabwe regarde l’écran TV et désespère. Que le Peuple polonais exulte avec Solidarnosc, cela nous réjouit et qu’il honore son pape, tant mieux. Mais le reste? Les communautés de base et les théologiens de la libération? Qu'en pensons-nous?

3. Le dimanche 1er au 2 mai, à Abbottabad, Oussama Ben Laden, le « mal incarné » de l’Axe du mal et du monde entier, est abattu d’une balle dans la tête. « Justice est faite » annonce Obama au monde entier et aux USA. Toujours en préambule de l'annonce, le carnage de Ground Zero et du Pentagone. Le « mal incarné » est tué. Enfin le Bien, enfin la Paix !

mchma36b.jpgQuel lien, quel message le repas d’Emmaüs avec Jésus ressuscité aujourd’hui ? Dans notre monde. L’enfer existe-t-il pour les Ben Laden et le paradis … pour les autres ? l'Église officielle prononce des décisions, que ressent l'Église Corps du Christ quand elle partage un morceau de Pain à Emmaüs ? RIEN ! UN CRI. L’Abandon du Père. Jésus vit cet abandon aujourd’hui (Mt 27,46).

J’aimerai qu’il en soit autrement.

 

23:02 Publié dans Général | Tags : emmaus | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.