01/03/2011

SENS DE LA LUTTE

 

 

sens-de-la-vie-n.1225778700.jpg

Produits Hyporéalistes Blog.lemonde.fr weblog (merci)

Si je disais ne pas croire que le Créateur existe, je mentirais. Si je disais que le Créateur ne peut extraire la vie du chaos, je nierais la résurrection, et Pâques. Et si je disais que Dieu ne dépend ni de moi ni de toi afin d’humaniser le monde d’aujourd’hui, je trahirais l’appel de Dieu en moi, je nierais ce qu’on nomme la conscience ! Et si je reste spectatrice/ spectateur de la « comédie humaine », je ne suis qu’un parasite. Je nierais la confiance que Dieu met en moi.

Et ce n’est pas dans la nature humaine d’être un parasite parce qu’il est appelé à être créateur/ créatrice avec Dieu, à faire advenir le bon et le bien, à aller au-delà du mal, à rendre le monde plus humain. Je crois que Dieu accompagne l’Histoire humaine à travers les générations ! Mais quelle Histoire ! C’est quoi le SENS de cette Histoire ?

Le chaos existe encore … et le déplorer ne suffit pas. Nous faisons tous partie du désordre envahissant. C’est au cœur de cette confusion que « l’Histoire du développement de l’espèce humaine – en évolution accélérée – progresse. » (Albert Nolan) Car l’harmonie et l’Amour existent puisque nous les désirons ! Ce désir vivace fait que "la toute première irruption d’énergie créatrice explose sans cesse" (AN) dans les bouleversements qui nous entourent et dans lesquels nous sommes impliqués que nous le voulions ou pas ! Je m’en réjouis. Il est vrai que la lutte pour que jaillisse la vie des réalités de mort, épuise. Mais c’est là, je crois, le SENS de notre vie de partenaire du Créateur avec l’exemple tellement concret  de Jésus, le Palestinien, qu’on ne peut s’empêcher d’aimer et de suivre. C’est donc le SENS de l’Histoire de l’espèce humaine. Mais là, je doute, il faut chercher plus profond, plus loin, plus haut. Aujourd'hui.

images (2).jpgOù et comment ? Mais ici en Suisse : en écoutant Dick Marti hier soir nous dire qu’on a pas de raison d’avoir peur et qui propose superbement, en fin d’émission, ce que nous, les Suisses, pouvons faire pour et avec le peuple libyen par exemple.

Pas d’exportations d’armes, pas de fabrication de matériel de guerre, pas d’abri souterrain pour Kadhafi, hautement sécurisé par nos techniciens (voir TSR.ch de ce soir) !!! etc etc.

Que reste-t-il à faire ? Offrir de coopérer à des cours de formation dans les pays d’origine de nos réfugiés ! http://www.tsr.ch/emissions/classe-politique/

Saisir cette idée, déjà en marche je sais, mais revoir notre praxis dans le sens d’une formation/éducation qui libère l’homme et l’aide à se mettre debout ! En tant que peuple et nation. Surtout pas formater, mais participer à la rage d'être libre et responsable et digne de notre Créateur! Quelle belle mission !

Le « printemps arabe » : le doigt du créateur est à l’œuvre « dans l’Histoire actuelle des changements structurels et dans la mondialisation de la lutte pour la justice » (Albert Nolan Suivre Jésus aujourd’hui, Novalis Cerf 2009 p. 237)

 

Juste un ajout info de la TSR du 1er mars 2011

 

http://www.tsr.ch/video/info/journal-19h30/2454261-une-no...

Un bunker de Mouammar Kadhafi découvert en LIbye a été construit en partie par la technologie suisse

01 mars 2011 09:49

 

Un bunker de Mouammar Kadhafi, situé à Al-Baïda, une ville libérée par les contestataires, a été construit en partie grâce à la firme zurichoise Luwa. L'équipement est presque identique aux installations suisses et remonte aux années 1980 ou 1990, a indiqué, très étonné, un ingénieur civil sur la base d'images diffusées par la TV Al-Jazira. Dans l'émission "10 vor 10" de la télévision alémanique lundi, l'expert a toutefois précisé que la construction n'est pas illégale, car "ce n'est pas une arme offensive". Dans les années 80, Luwa avait livré des équipements pour un bunker pour Saddam Hussein.

 

22:04 Publié dans Spiritualités | Tags : libye | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Bonsoir Claire-marie

J'ai participé à la construction de la raffinerie de KIRKOUK au Kurdistan Irakien, celle-ci fut détruite lors de la chutte de Sadam!

Rien ne se "perd" tout se transforme en dollars, en canons, en voitures, en travail ou en guerre ou en chaire à canon!

Le malheur des uns fait le bonheur des autres...Ainsi va notre monde.

Je cherche une autre planète pour partir loin enfin pas trop, pour voir comment l'être humain va finir, car vu les milliards dépensés pour s'entretuer, il ne restera plus grand monde.

Peut-être que dieu pourra reprendre sa place dans cette belle nature ou ce qu'il en restera?

Bien à vous Claire-Marie.

Écrit par : Pierre NOËL | 02/03/2011

Cher Pierre Noël, nous n'avons pas à nous culpabiliser d'avoir participé à la construction d'une raffinerie, par exemple! En Afrique du Sud, il aurait été dangereux et insensé de se culpabiliser d'avoir une peau blanche!
Des amis qui gagnent leur croûte dans une usine d'armement, ils le font honnêtement. Ils feraient autre chose si le marché du travail le permettait.
Un ami qui travaillait dans une banque (suisse) en Afrique du Sud (et lui et sa famille sommes amis) était et est, dans son travail scrupuleusement honnête!(Aucune idée de bonus pour lui). La condition humaine est ce qu'elle est. Je crois que chacun participe à la construction d'un monde meilleur comme il peut, aussi le journaliste, l'écrivain, le paysan, l'ouvrier dans les raffineries ou dans les mines!!! Mais nous sommes conscients des failles et partager cette prise de conscience nous aide changer ce qui doit être changer pour que tous aient du pain et un toit. Ne pensez-vous pas? Amitiés de claire marie

Écrit par : cmj | 03/03/2011

Bonjour Claire-Marie,

Je suis en "phase" avec votre point de vue.

Beaucoup de croyants, et gens des églises chrétiennes ou autres pensent comme nous sur le partage des richesses afin que chacun ait le --pain et le toit--
Ce qui est incompréhensif, c'est que les élus, les commerçants et artisans, les gouvernements bref, celles et ceux qui ont une responsabilité dans ce monde n'ont pas compris que l'être humain doit aller vers le bien-être.

Il ne s'agit pas de donner la patée aux canards...Mais de faire en sorte qu'une rémunération permette à un couple de vivre dignement. Que celui-ci puisse payer un loyer dans une maison ou un appartement digne de ce nom. Ce n'est pas le cas.

Comment ne pas combattre ces chefs d'ETATS et leurs soutients lorque des millions de personnes vivent sous le seuil de la pauvreté ou légèrement au dessus?

Des milliers pour ne pas dire des millions d'élus vont à la messe tous les dimanches et se foutent royalement du couple dans la panade, du jeune qui a besoin du coup de pouce pour démarer dans sa vie. Je suis choqué et révolté de ce qui ce passe en Haïti et partout dans le monde ou des enfants meurent de faim et n'ont pas de toits. Là ou des armes de destructions massives ou non sont privilégiées avant la nourriture...comme en Inde, au Pakistan,

En Occident nous n'avons pas la priorité du bien être. Celui-ci est venu par le savoir des gens (les écoles)qui répondait a un besoin de main d'oeuvre des entreprises.

Je connais bon nombre de commerçants qui jouent avec l'inflation des matières premières afin de mieux augmenter les produits qu'ils vendent....

Le temps que nous n'avons pas mis en place des politiques qui prennent en compte le bien-être, qui est un besoin obligatoire des gens, nous auront des crises économiques. S'il le faut n'achetons plus au Chinois, boycottons les produits venant de pays ou les jeunes comme les vieux travaillent en esclavage.

Excusez-moi Claire-Marie d'être aussi long et révolté, mais je crois profondémment en l'être humain qui donne l'exemple,aux plus hautes valeurs morales, je suis un ancien compagnon de la métallurgie, ou on transmet ses savoirs faire et celui qui reçoit, fait le plein de savoir être! Tout le monde y gagne.

Lorsqu'un enfant n'a pas de toit et de pain, c'est le pays entier qui devient malade alors soignons notre mental...

Bonne journée Claire-Marie.

Écrit par : Pierre NOËL | 03/03/2011

Les commentaires sont fermés.